Agrégateur de flux

Zones défavorisées: à vendre "villages pittoresques" de l'Aude

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 16:40

A vendre "village pittoresque", "entre mer et montagne" ou "fort sympathique": par solidarité avec leurs agriculteurs en colère, des communes du secteur de La Piège (Aude) se sont symboliquement mises en vente sur un site de petites annonces.

Saint-Julien de Briola, Fanjeaux, Orsans, Saint-Amans, Laurac, Ribouisse, Generville, Villautou Fanjeaux, Lacassaigne... autant de villages audois mis en vente pour protester contre l'exclusion possible de leurs éleveurs de la carte des zones défavorisées, dont la réforme est actuellement en discussion.

Cette vente, qui ne donne aucun prix, fait "suite à une série de décisions injustes", "à l'abandon du monde rural par l?État et à la surdité du ministère de l?Agriculture", peut-on lire notamment sur les petites annonces.

Pour tout renseignement, "l'acheteur" est invité à s'adresser à Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture. Il doit faire des "offres sérieuses", "Perlimpinpin abstenez-vous", prévient ainsi la commune de Fanjeaux.

Entre dérision et défaitisme, les annonceurs mettent en exergue les qualités de tous les villages mais aussi constatent les conséquences du déclassement possibles de leurs terres, privant les exploitants de l'ICHN, l'indemnité compensatoire de handicaps naturels.

A Fanjeaux, où les habitants ont installé des panneaux "maisons à vendre", l'annonce publiée sur leboncoin.fr concerne "de nombreuses exploitations endettées mais où vous serez toujours accueillis avec le sourire", "des écoles rurales en désuétude mais premier rempart des valeurs de la République"...

En revanche, elle ne comprend pas "un havre de paix que l'État est en train de détruire dans l?indifférence la plus totale".

De son côté, Cazalrenoux, "belle commune de 13,5 km2", vend des éleveurs d'ovins et bovins, "une espèce en voie de disparition mais non protégée", un "éleveur de porc tout autant menacé", "des agriculteurs, a priori, considérés comme nuisibles".

"Tout est à vendre", clame également Saint-Julien de Briola: ses 84 habitants, ses exploitations agricoles, céréalières ou élevages, conventionnelles ou bio, une fromagerie, une église en bon état, une salle des fêtes et son comité des fêtes, une mairie avec son maire, ses adjoints et même ses deux employés municipaux.

La commune déplore avoir été reclassée depuis peu en zone de plaine. Et d'ironiser: c'est peut-être à cause de ses terres pentues, pauvres et caillouteuses...

"Information aux futurs acquéreurs", alerte Villautou: "grâce à la disparition de l'agriculture, landes, friches, genêts, ronces, mauvaises herbes... envahiront le paysage, rendant nos collines sujettes aux incendies".

Villautou insiste encore sur l'abandon de l?État: "Tout contact téléphonique étant pour ainsi dire impossible (ligne fixe hors d'usage, pas de réseaux pour les portables), veuillez prendre contact avec Stéphane Travert".

Outre les villages, une ferme bio avec gites à Cazalrenoux ou encore le domaine agricole de Barca ont publié leurs propres petites annonces sur le site leboncoin.fr.

Catégories: Actualités

Jonathan Anderson fait souffler un vent d'optimisme sur la Fashion Week

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 16:39

La grisaille menace? Soyons "optimistes"! Jonathan Anderson a présenté une collection tout en confort et en couleurs samedi à la Fashion Week de Londres, quelques heures avant le très attendu défilé d'adieu de Christopher Bailey pour Burberry.

C'est dans une caserne de briques rouges du centre de la capitale britannique que le jeune créateur, considéré comme l'un des plus doués de sa génération, a convié quelque 400 invités, journalistes, acheteurs et VIP.

Dans les rangs, on croise aussi bien la papesse de la mode Anna Wintour que la jeune comédienne et mannequin française Aymeline Valade.

Pour la collection automne-hiver 2018-19 de sa propre marque, J.W. Anderson, qui fête ses dix ans, le styliste, également directeur artistique du maroquinier de luxe Loewe, a embrassé une des grandes tendances du moment: la fusion des défilés hommes et femmes.

Plus logique sur le plan commercial, plus pratique en termes logistiques, a-t-il expliqué devant la presse, soulignant que "de nombreuses femmes achètent (des vêtements) homme, et vice versa".

Ce sont donc des mannequins de deux sexes qui défilent pour une collection que le créateur a voulu tournée vers "l'optimisme".

En témoignent des jupes et robes amples et confortables portées nonchalamment avec des sneakers à lacets blancs XXL ou des bottines en daim.

Les femmes J.W. Anderson cultivent une élégance nostalgique: en grand amoureux des modes d'antan, le styliste puise dans l'insouciance des années folles avec des pièces inspirées des robes Charleston, ou dans l'utopie des sixties avec des hauts à motif Paisley portés sur des jupes asymétriques.

Connu pour son souci du détail, Jonathan Anderson orne les manches de chandails d'intrigants coussinets semblant glisser le long du bras comme des gouttes d'eau, donnant aux silhouettes une certaine fluidité liquide.

Aérienne et naturelle, la palette explore le blanc, le bleu, le beige, s'aventure parfois dans le "millennial pink", ce rose teinté de pêche très en vogue en ce moment.

Côté hommes, la collection oscille entre streetwear chic et look baroudeur: pulls à imprimés BD, blousons d'aviateur, cabans, imperméables à cols marins.

Et quelques fantaisies très remarquées: des porte-clefs "donut" et des pompons à oreilles de lapin. Avec, là encore, "de la naïveté, de l'optimisme", a dit Jonathan Anderson, désigné meilleur créateur accessoires et designer britannique (femmes) de l'année aux Fashion Awards 2017.

- Bye bye Bailey -

En fin de journée, Christopher Bailey devait présenter son dernier défilé pour Burberry, l'iconique marque britannique devenue sous sa houlette un géant mondial du luxe.

Ce natif d'Halifax (nord de l'Angleterre), diplômé du prestigieux Royal College of Art de Londres, avait débarqué dans la célèbre maison en 2001, après avoir fait ses premières armes chez Donna Karan et Gucci.

En 17 ans, Bailey, a permis à Burberry de prendre le virage du XXIe siècle et des réseaux sociaux.

Ces dernières années, il avait rajeuni l'image de la marque en explorant de nouvelles matières et palettes de couleurs, réinventant le trench-coat, emblème s'il en est de Burberry, en le rehaussant de dentelle.

Son arrivée à la direction générale du groupe en 2014, en plus de ses fonctions de directeur de la création, avait toutefois fait hausser les sourcils de plus d'un analyste, eu égard à son manque d'expérience à la tête d'une entreprise cotée de cette envergure.

De fait, le créateur réputé pour ses bonnes manières, parfois surnommé "Mr Nice Guy", n'a cumulé ces deux fonctions que pendant trois ans, cédant l'an dernier les commandes, dans un contexte économique délicat, à l'ex-PDG de Céline Marco Gobbetti.

Ce dernier a depuis annoncé un renforcement du positionnement "luxe", sans dévoiler à ce stade le nom du successeur de Bailey. Dans la presse spécialisée, le nom de la Britannique Phoebe Philo (ex-Céline) est régulièrement cité.

Quant à Christopher Bailey, il restera jusqu'à la fin de l'année chez Burberry pour faciliter la transition, avant de se concentrer sur de "nouveaux projets" dont il n'a pas précisé la nature.

Catégories: Actualités

Rugby - Top 14 - Top 14 (17e journée) : Toulon ne laisse aucune chance à Paris

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:39
Dans le sillage de son irrésistible ailier Chris Ashton, auteur d'un...
Catégories: Sport

Tennis - ATP - Rotterdam - Rotterdam : David Goffin abandonne, Grigor Dimitrov en finale

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:31
Après avoir été touché à l'oeil par une balle, le Belge David Goffin...
Catégories: Sport

Mexique: 13 morts dans l'accident d'hélicoptère d'un ministre

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 16:29

Treize personnes ont été tuées dans l'accident d'hélicoptère du ministre mexicain de l'Intérieur, Alfonso Navarrete, qui se rendait sur la zone touchée par le séisme de vendredi, ont annoncé samedi les autorités judiciaires locales.

"Nous avons récupéré sur place les corps de 12 personnes: 5 femmes, 4 hommes, deux petites filles et un petit garçon. Une autre personne est décédée à l'hôpital de Jamiltepec" et quinze autres ont été blessées, selon les autorités judiciaires de l'Etat de Oaxaca (sud), où s'est produit l'accident vendredi soir.

Catégories: Actualités

Propos de Wauquiez: "De drôles d'enseignements dans de drôles d'écoles" (Darmanin)

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 16:27

"Il y a de drôles d'enseignements dans de drôles d'écoles de commerce", a lancé samedi à Auch Gérald Darmanin en réponse au président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez, qui a affirmé que le ministre des Comptes publics allait "tomber".

"Il sait ce qu?il a fait" et "il va tomber", avait dit le patron de LR à des étudiants lyonnais sur le ministre des Comptes publics, selon des propos enregistrés à son insu.

M. Darmanin a été visé par une plainte pour viol classée sans suite, mais il doit affronter une deuxième enquête pour abus de faiblesse.

"Je n'ai pas de commentaire à faire sur les propos étonnants de M. Wauquiez. Ce que je peux vous dire, c'est que je regarde cela en me disant qu'il y a de drôles d'enseignements dans de drôles d'écoles de commerce", a déclaré M. Darmanin, en marge du congrès des maires du Gers.

Au cours de ce congrès, le ministre a reçu un appel téléphonique du président Emmanuel Macron.

Interrogé sur la plainte pour viol classée sans suite vendredi, M. Darmanin a réitéré sa volonté de "laisser la justice faire son travail". "Je n'ai pas de déclaration particulière à faire. Je ne faisais pas de commentaire lorsque j'étais inquiété. Je n'en fais pas maintenant qu'il y a un classement sans suite", a-t-il affirmé.

"Quand on est républicain et patriote, on fait confiance dans les institutions de son pays. Moi, je n'ai rien à me reprocher. C'est tout à fait normal que la justice fasse son travail. Et le plus sereinement possible. Si tout le monde faisait cela, laisser la justice travailler sereinement, ce serait sans doute mieux", a-t-il insisté.

Il a souligné qu'il n'avait aucune raison de revenir sur la plainte pour dénonciation calomnieuse qu'il avait déposée et pour laquelle, "manifestement", l'enquête continue.

Catégories: Actualités

Propos de Wauquiez: "De drôles d'enseignements dans de drôles d'écoles" (Darmanin)

LCP Assemblée nationale - sam, 02/17/2018 - 16:27

"Il y a de drôles d'enseignements dans de drôles d'écoles de commerce", a lancé samedi à Auch Gérald Darmanin en réponse au président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez, qui a affirmé que le ministre des Comptes publics allait "tomber". 

"Il sait ce qu’il a fait" et "il va tomber", avait dit le patron de LR à des étudiants lyonnais sur le ministre des Comptes publics, selon des propos enregistrés à son insu. 

M. Darmanin a été visé par une plainte pour viol classée sans suite, mais il doit affronter une deuxième enquête pour abus de faiblesse.

"Je n'ai pas de commentaire à faire sur les propos étonnants de M. Wauquiez. Ce que je peux vous dire, c'est que je regarde cela en me disant qu'il y a de drôles d'enseignements dans de drôles d'écoles de commerce", a déclaré M. Darmanin, en marge du congrès des maires du Gers. 

Au cours de ce congrès, le ministre a reçu un appel téléphonique du président Emmanuel Macron.

Interrogé sur la plainte pour viol classée sans suite vendredi, M. Darmanin a réitéré sa volonté de "laisser la justice faire son travail". "Je n'ai pas de déclaration particulière à faire. Je ne faisais pas de commentaire lorsque j'étais inquiété. Je n'en fais pas maintenant qu'il y a un classement sans suite", a-t-il affirmé.

"Quand on est républicain et patriote, on fait confiance dans les institutions de son pays. Moi, je n'ai rien à me reprocher. C'est tout à fait normal que la justice fasse son travail. Et le plus sereinement possible. Si tout le monde faisait cela, laisser la justice travailler sereinement, ce serait sans doute mieux", a-t-il insisté. 

Il a souligné qu'il n'avait aucune raison de revenir sur la plainte pour dénonciation calomnieuse qu'il avait déposée et pour laquelle, "manifestement", l'enquête continue.

Catégories: Actualités

Le réalisateur Kim Ki-Duk se défend d'avoir agressé une actrice

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 16:22

Le réalisateur sud-coréen Kim Ki-Duk, accusé par une actrice de l'avoir agressée physiquement et sexuellement, a rejeté samedi ces accusations au festival de Berlin, assurant veiller à ce que personne ne souffre pendant les tournages de ses films, souvent violents.

"Une décision a été rendue dans cette affaire, dont j'ai assumé la responsabilité", a affirmé le réalisateur, venu présenter son nouveau film "Human, Space, Time and Human".

"Je ne suis pas entièrement d'accord avec la décision (de justice), mais je crois que ces processus font partie intégrante des changements du système et nous aident à progresser dans l'industrie cinématographique", a-t-il poursuivi lors d'une conférence de presse.

En 2017, une actrice souhaitant garder l'anonymat a accusé le réalisateur de l'avoir giflée et forcée à tourner des scènes de nu et de relations sexuelles non écrites dans le scénario de "Moebius" (2013). Elle a fini par être remplacée par une autre comédienne.

Le parquet de Séoul, qui s'était saisi de cette affaire, a abandonné, faute de preuves, les poursuites pour abus sexuels, mais a condamné le cinéaste à une amende d'environ 3.800 euros, aux termes d'une procédure qui permet de régler les affaires mineures sans passer par le tribunal.

"Je trouve regrettable que ça se soit transformé en affaire judiciaire (...) L'interprétation de cet incident pendant les répétitions diffère selon le point de vue. L'actrice en question et moi avons des points de vue différents", a-t-il affirmé.

"Si j'ai fait quelque chose de mal, je garderai ça en tête à l'avenir pour de prochains tournages", a-t-il affirmé. "Peu importe qu'un film soit exceptionnel, nous devons nous assurer que personne ne se sente insulté sur un tournage, parmi les acteurs comme l'équipe technique. C'est ma vision des choses, aussi je regrette fortement cet incident".

M. Kim, 57 ans, est l'un des plus grands cinéastes de Corée du Sud. Il a obtenu en 2012 le Lion d'Or du meilleur film au festival de Venise pour "Pieta" ou encore l'Ours d'argent à Berlin pour "Samaria" en 2004.

Catégories: Actualités

Aux Etats-Unis, la revanche des ex-dealers devenus vendeurs de cannabis légal

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 16:21

Virgil Grant surfe sur le succès de la légalisation du cannabis en Californie: son petit empire compte déjà trois dispensaires, deux plantations et une ligne de vêtements. Une juste réparation pour lui qui a purgé six ans de prison pour avoir dealé de la marijuana.

Dans sa boutique discrète du sud de Los Angeles, il montre fièrement ses dernières innovations: une gourde rechargeable de thé infusé de CBD, l'une des molécules non-psychoactives de cette drogue douce, ou des onguents vendus dans de jolies fioles.

Son succès d'aujourd'hui, il l'a toutefois payé cher lors des décennies de "guerre contre la drogue", avant le début du mouvement massif pour la légalisation du cannabis aux Etats-Unis.

Arrêté en 2008 par la police fédérale, Virgil a passé six ans derrière les barreaux. "Il y a beaucoup de gens de couleur qui ont été arrêtés et incarcérés, comme moi, pour des affaires de marijuana, des crimes et délits non-violents. (...) C'est désormais légal, mais il y a toujours des gens en prison", explique-t-il à l'AFP.

Sous une forme ou une autre, l'herbe a été légalisée dans une trentaine d'Etats à ce jour, même si elle reste interdite au niveau fédéral.

"Ces gens devraient être libérés immédiatement et leurs casiers judiciaires expurgés", ajoute ce cofondateur d'une association spécialisée dans les droits des minorités dans le secteur de la plante euphorisante, la California Minority Alliance.

D'après l'association de défense des droits civiques ACLU, 8,2 millions de personnes ont été arrêtées pour commerce ou consommation de marijuana entre 2001 et 2010. Un chiffre quatre fois plus important chez les Noirs que chez les Blancs, alors que leur consommation est similaire selon de multiples études.

- "On perd tout" -

L'impact sur les Afro-américains et les Hispaniques a été dévastateur, plongeant des familles entières dans la pauvreté.

"On perd tout, même sa voiture", se souvient Virgil Grant, qui n'a pas pu voir grandir ses cinq filles. Une fois sortis de prison, les ex-dealers peinent à retrouver emploi, logement ou subvention, et donc à sortir de la précarité.

Là où la plante est devenue légale, les autorités prennent conscience de l'impact socio-économique des politiques répressives passées et mettent en place des mesures de réparation.

Des critiques font valoir que ce qui était illégal à l'époque se devait d'être réprimé par la police et puni en justice. Cat Packer, responsable de la législation sur le cannabis de Los Angeles, rétorque que des arrestations disproportionnées chez les Noirs ont eu seulement lieu "parce que la police était plus active dans ces communautés".

Los Angeles, Oakland, Portland, entre autres, veulent désormais octroyer des licences de commercialisation de marijuana en priorité à ceux qui ont souffert de la "guerre contre la drogue".

- "Barrières à l'entrée" -

La California Minority Alliance milite par ailleurs dans tout le pays pour que les minorités défavorisées aient leur chance de participer activement à ce secteur légal encore embryonnaire: il faut "que ça ne coûte pas un million de dollars pour obtenir une licence", argumente-t-elle.

Sans quoi, avertit l'association, "ce sera une industrie (de plus) dominée par les hommes blancs".

Des villes comme San Diego, San Francisco ou Seattle veulent par ailleurs amnistier des milliers de condamnations passées. Beaucoup d'associations californiennes organisent aussi des "cliniques" pour aider les anciens condamnés, en majorité des hommes de couleur, à faire expurger leurs casiers judiciaires.

Eddie Erby, l'un des employés de Virgil Grant, a été arrêté à 18 ans pour avoir vendu de la marijuana. Il a passé dix ans derrière les barreaux.

Le cannabis "était une manière de gagner de l'argent rapidement parce qu'on n'arrivait pas à trouver un travail, parce qu'on n'avait pas la bonne couleur de peau", raconte-t-il, tout en pesant des fleurs de cannabis pour la commande d'un client.

Aujourd'hui âgé de 52 ans, il a mis des années à reconstruire sa vie. Virgil Grant embauche régulièrement d'anciens prisonniers: "Je leur dis +soyez à l'heure, soyez honnête et vous avez le boulot+".

Et du boulot il y en a: le marché du cannabis vaut déjà près de 20 milliards de dollars aux Etats-Unis, un chiffre qui devrait doubler d'ici trois ans.

Catégories: Actualités

Basket - NBA - Boston Celtics : Jaylen Brown est fan de Pierre-Emerick Aubameyang (Arsenal)

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:16
Dans le cadre du All-Star week-end, l'ailier des Boston Celtics...
Catégories: Sport

Foot - L1 - PSG - Les maillots du PSG en mandarin contre Strasbourg

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:11
Pour célébrer le Nouvel an chinois, les joueurs du Paris...
Catégories: Sport

Foot - L1 - PSG - Ligue 1 : le PSG avec Thiago Silva, Diarra et Di Maria titulaires contre Strasbourg

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:02
Thiago Silva, Lassana Diarra et Angel Di Maria sont titulaires avec...
Catégories: Sport

Foot - TUR - Sivasspor - Turquie : deux buts et une passe décisive pour Robinho avec Sivasspor

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:02
Robinho a été le grand artisan de la victoire de Sivasspor face à...
Catégories: Sport

Movieland : en avant le cinéma !

Un internaute s'est amusé à créer la carte imaginaire du gigantesque Movieland, un pays ou la "Vallée de l'Amour" côtoie le "Désert Western" Si vous êtes déjà partis en weekend avec vos parents à l'époque où le GPS n'existait pas, vous avez connu le calvaire des cartes routières. Mais grâce à Internet, ces grands bouts ...

Cet article Movieland : en avant le cinéma ! est apparu en premier sur Rolling Stone.

Catégories: Musique

JO 2018 - Les pom-pom girls Nord-Coréennes font le spectacle

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 16:00
Les pom-pom girls Nord-Coréennes, avec leurs uniformes et leurs...
Catégories: Sport

Hommage d'anonymes à Maëlys malgré l'annulation du rassemblement

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 15:58

Quelques anonymes se sont recueillis samedi à Chambéry en mémoire de Maëlys, malgré l'annulation du rassemblement prévu, qui n'avait pas reçu le soutien des parents de la petite fille assassinée.
Un rassemblement en mémoire de Maëlys à Chambéry annulé    LYON,  17 fév 2018 (AFP) - Un rassemblement populaire en... Lire la suite

Catégories: Actualités

28 oeuvres pour explorer le monde de Jim Dine au Centre Pompidou

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 15:46

Un coeur, des outils, un peignoir, une hache: ces objets fétiches jalonnent l'oeuvre de l'Américain Jim Dine, un temps associé au Pop art mais avant tout "expérimentateur forcené", comme le montrent les 28 oeuvres qu'il vient d'offrir au Centre Pompidou.

Une donation exceptionnelle présentée jusqu'au 23 avril sous le titre "Paris Reconnaissance" dans les salles d'actualité du Musée d'Art moderne. Jim Dine aime la France, et spécialement Paris où il séjourne fréquemment depuis la fin des années 60 et possède deux résidences, ainsi qu'un atelier à Montrouge.

"Je savais que Paris était le haut lieu des histoires d'amour, pas seulement de mon histoire d'amour artistique, mais aussi de mon histoire d'amour avec le 19e siècle et l'art moderne du 20e", raconte-t-il dans le catalogue de l'exposition à propos de sa première visite.

"Pour ma 82e année, j'ai décidé de donner ces peintures et sculptures de différents moments de ma carrière car je tiens beaucoup à honorer une dette culturelle et personnelle" envers la France, écrit ce voyageur infatigable.

La générosité de Dine, tout à la fois peintre, sculpteur, poète, est d'autant mieux venue qu'une seule de ses oeuvres figurait dans les collections du Centre Pompidou.

- 'Tout essayé, tout investi' -

Couvrant presque toute sa carrière, la donation "raconte son histoire", souligne Bernard Blistène, directeur du Musée d'Art moderne: "Qu'il s'agisse de son attirance pour certains artistes du Pop Art comme Rauschenberg ou Jasper Johns ou de son immense admiration pour l?expressionnisme abstrait, spécialement pour Pollock et de Kooning - son dieu en peinture".

Dine aura "tout essayé, tout investi" et n'a de cesse "d'explorer toutes sortes de techniques et de sujets au point d'en déconcerter plus d'un", dit encore Bernard Blistène.

Un exemple remarquable à cet égard est l'oeuvre intitulée "Drunk and Sober": des outils de jardinage et d'artisans prolifèrent sur un tableau, où l'artiste a ensuite procédé à un "dripping" (de l'anglais to drip, "laisser goutter") de couleurs vives.

L'oeuvre de Dine est très autobiographique - son oncle était quincailler - avec une forte dimension fétichiste.

Dans "Putney Winter Heart", il associe un coeur peint dans une dominante bleue et une scie de bûcheron fixée au milieu de la toile. Un autre coeur monumental, cette fois en paille, est exposé un peu plus loin. Dine affectionne aussi des matériaux et des pauvres, comme le chevalet de sciage et le tronc d'arbre, présents dans "Stephen Hands Path": une hache est plantée dans le tronc et une moitié de robe de chambre apparaît en fond.

Durant les années 1970, Dine remet radicalement en question son travail et redécouvre la figuration. Plus tard, avec une virtuosité stupéfiante, il va tailler des Vénus de Milo dans un tronc d'arbre, à la hache et à la tronçonneuse. Décapités et peints, ces modèles de la sculpture classique recevront parfois une "ceinture" d'outils plantés dans le bois. Il sculpte même d'étranges figures de Pinocchio.

Jim Dine écrit aussi des poèmes. Pour cette exposition, il a inscrit directement sur les murs de la galerie, neuf d'entre eux, inspirés par Paris : "La Coupole", "Juillet", "Café Varenne"....

Catégories: Actualités

Aux Etats-Unis, la gagnante anonyme du loto pourrait être privée de 450 millions d'euros

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 15:44

La loterie Powerball refuse de verser l'argent à une gagnante qui ne souhaite pas révéler son identité.
Le jackpot sera-t-il finalement versé ? C'est la question que se pose un bon nombre d'Américains. Une femme de l'Etat du New Hampshire a remporté la somme de 560 millions de dollars (450 millions d'euros, la 7ème plus... Lire la suite

Catégories: Actualités

JO 2018 - Ski alpin (F) - Mikaela Shiffrin (4e du slalom des JO de Pyeongchang) ne regrette rien

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 15:43
Dans un message diffusé sur Twitter, l'Américaine est longuement...
Catégories: Sport

Badminton - ChE (éq.) - Badminton (Championnats d'Europe par équipe) : les Bleus calent en demi-finales

L'Equipe.fr Actu de tous les sports - sam, 02/17/2018 - 15:42
L'équipe de France masculine s'est inclinée en demi-finales des...
Catégories: Sport

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur