France 24 - L'info en continu

S'abonner à flux France 24 - L'info en continu France 24 - L'info en continu
Mis à jour : il y a 51 min 40 sec

JO-2018: le bobsleigh, porte d'entrée aux Jeux d'hiver pour des nations rares

il y a 2 heures 8 min

Brésil, Nigeria, Jamaïque: à Pyeongchang, le bobsleigh a de nouveau ouvert ses portes à des nations rares aux Jeux d'hiver, mais le niveau est désormais bien plus élevé que celui présenté par les célèbres "Rasta Rockett" jamaïcains à Calgary-1988.

Les compétitions débutent dimanche, avec la première et la deuxième manche du bob à 2 messieurs, pour se terminer le 25 février, jour de la cérémonie de clôture avec le bob à 4 messieurs, et au milieu le bob à 2 dames.

En l'espace de trois décennies, on est passé de la nouveauté et l'inattendu bob jamaïcain à Calgary, au Canada (popularisé au cinéma par le film "Rasta Rockett" en 1993), à des équipages venus de pays sans grande tradition de neige ou de glace, mais qui se rapprochent du niveau mondial, à Pyeongchang.

A l'image des deux pilotes des bobs jamaïcain et nigérian, respectivement Jazmine Fenlator-Victorian (11e à Sotchi-2014 avec Lolo Jones alors qu'elle courait pour les Etats-Unis) et Seun Adigun, qui sont passées par la formation américaine, avant de représenter un autre pays aux Jeux.

Toutes deux ont décidé de s'aligner en Corée du Sud pour le pays d'origine d'une partie de leur famille, emmenant avec elles l'expérience emmagasinée aux Etats-Unis.

Présent en 2002 à Salt Lake City avec le Brésil, Edson Bindilatti lui aussi souhaite faire évoluer les mentalités sur ces participations exotiques et sympas il y a quelques années, et les faire passer pour des concurrents plus sérieux.

- 'Du potentiel partout' -

"Nous avons compris qu'il fallait passer un autre message. Maintenant, toutes les équipes mondiales nous respectent. Nous ne sommes pas là pour amuser la galerie, mais pour obtenir des résultats et bousculer les idées reçues", avait-il expliqué à l'AFP avant de partir pour la Corée du Sud.

Symbolique mais pas anodin, le surnom de l'équipage est passé il y a quelques temps de "Frozen bananas" ("Bananes congelées") à un plus sérieux "Blue Birds", ("Oiseaux bleus"). Le temps des Rasta Rockett est bien lointain.

"Maintenant, vous avez des sportifs jamaïcains et nigérians qui arrivent. Le monde nous rattrape enfin et se rend compte du potentiel partout. C'est génial de faire partie de cela", a estimé Aja Evans, pousseuse du bob à 2 américain piloté par Jamie Greubel Poser, deuxième temps du premier entraînement samedi.

En revanche, le message à la jeunesse de leur pays reste toujours celui d'un inaccessible à portée de mains.

"C'est important pour moi que des petites filles et des petits garçons puissent voir des gens qui leur ressemblent, parlent comme eux, ont la même culture, ont ces cheveux bouclés un peu fous et les portent naturellement, ont la peau brune, que ces gens soient inclus dans différentes choses dans ce monde", clame Fenlator-Victorian.

"Quand vous grandissez et que vous ne voyez pas cela, vous pensez que vous ne pouvez pas le faire. Et ce n'est pas juste. Alors en rentrant en Jamaïque, je veux que mes compatriotes jamaïcains s'aperçoivent qu'ils peuvent le faire, qu'il n'y a pas qu'une seule façon de sortir de la pauvreté et de se faire un nom".

L'île des Caraïbes est entrée dans l'histoire du sport grâce à ses athlètes, et notamment Usain Bolt, légende de l'athlétisme mondial, et octuple champion olympique parti à la retraite l'année passée.

Catégories: Actualités

JO-2O18: Pinturault à l'assaut de la montagne Hirscher

sam, 02/17/2018 - 23:42

Les Français abordent le slalom géant des Jeux d'hiver de Pyeongchang, dimanche (10h15 et 13h45 locales, soit 02h15 et 05h45 en France), avec plus d'interrogations que de réponses, face notamment à l'épouvantail autrichien Marcel Hirscher qui ne manque pas, lui, de certitudes.

Seul Alexis Pinturault, victorieux à Val d'Isère début décembre, puis troisième à Adelboden (Suisse) un mois plus tard, a goûté cette saison au podium de la Coupe du monde dans la discipline école.

Cette saison de vaches maigres pour le groupe de géantistes tranche avec la récolte des années précédentes.

Pinturault et Victor Muffat-Jeandet ont l'avantage d'avoir déjà évacué la pression des médailles, après avoir empoché l'argent et le bronze du combiné, mardi sur la piste de Jeongseon.

"Cela commence très bien les Jeux, avait commenté Pinturault. Il faudra surtout en profiter. J'ai une deuxième belle cartouche qui est le géant".

"Avec Alexis, nous avons le ski pour réussir dans cette discipline", avait confirmé Muffat-Jeandet.

Mais qu'en est-il de Thomas Fanara et Mathieu Faivre, engagés dans la seule discipline du géant?

"Beaucoup de choses ont changé, avec notamment le changement de matériel qui s'est effectué entre les deux saisons. Ce qu'on (les français) faisait les saisons précédentes n'est pas la réalité d'aujourd'hui. Il faudra juste donner le meilleur de soi-même dimanche", souligne Mathieu Faivre, qui ne veut pas se substituer aux coaches pour évoquer les causes de la baisse de régime.

"Pour l'instant, je n'ai pas mis encore le pied cette saison sur le podium, je m'en suis seulement approché à Val d'Isère", rappelle l'Azuréen qui avait fini cette course 4e.

Pour ses derniers Jeux, Thomas Fanara, de retour de blessure cette saison, n'entend pas déroger à sa tactique de l'attaque à outrance.

- Dernière chance -

"J'ai envie de ne pas repartir avec des regrets. C'est une dernière chance et j'ai envie de la saisir", souligne le skieur de Praz-sur-Arly (Haute-Savoie).

Fanara, 36 ans, a un léger avantage sur quasiment tous ses adversaires, celui d'avoir pratiqué la piste des Jeux en Coupe du monde il y a 12 ans. "C'est une belle piste, assez complète. Mais je ne m'en souviens pas en détails, et si on ne s'en souvient pas en détails, ça ne sert pas à grand chose", modère Fanara.

Le Haut-Savoyard s'était classé 10e du premier géant, le 4 mars 2006, ex aequo avec le Finlandais Kalle Palander. Le lendemain, l'Américain Ted Ligety, alors âgé de 21 ans, avait signé sa première victoire sur le circuit majeur, le début d'une grande carrière, et Fanara avait été éliminé en première manche. L'épreuve était entrée dans l'histoire aussi pour les écarts minimes, les neuf premiers regroupés en 30/100e de seconde.

"Je veux être au pic de ce que j'ai été", a déclaré en arrivant en Corée du Sud Ligety, médaille d'or aux Jeux de Sotchi et triple champion du monde (2011/13/15). Un sacré challenge: le skieur de Park City, dans l'Utah (ouest des Etats-Unis), vient seulement de renouer avec le podium après une saison et demie de galères physiques, troisième le 28 janvier à Garmisch-Partenkirchen (Allemagne).

- Numéro -

Dans la localité bavaroise, Hirscher avait produit son numéro habituel pour remporter son 4e géant sur les cinq disputés cette saison, devant son compatriote Manuel Feller.

Libéré de l'obligation de remporter enfin un premier or aux Jeux -c'est fait depuis mardi avec le combiné-, le sextuple vainqueur de la Coupe du monde peut envisager le triplé, avec le géant et le slalom, programmé jeudi 22 février.

Entièrement concentré sur le programme technique, Henrik Kristoffersen compte parmi les plus sérieux prétendants au podium du géant. Mais c'est entre les piquets serrés du slalom que le Norvégien attend la confrontation au sommet avec Hirscher.

Catégories: Actualités

Tennis: Kvitova se paye Wozniacki et rejoint Muguruza en finale à Doha

sam, 02/17/2018 - 23:40

La Tchèque Petra Kvitova, 21e mondiale, a fait tomber la N.1 Caroline Wozniacki samedi pour se qualifier pour la finale du tournoi ATP de Doha, où elle affrontera l'Espagnole Garbine Muguruza (4e), qui a bénéficié du forfait de la Roumaine Simona Halep, blessée à un orteil.

La Danoise, lauréate de l'Open d'Australie, a servi deux fois pour le match dans la deuxième manche mais a dû s'incliner 3-6, 7-6 (7/3), 7-5 en plus de deux heures et demie, sonnée par les coups surpuissants de la Tchèque, en grande forme en ce moment puisqu'elle est invaincue depuis le 16 janvier, avec notamment une victoire à Saint-Pétersbourg.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je suis juste venue jouer, j'ai été un peu folle dans ma tête et je me suis mise à rentrer toutes (mes frappes) de n'importe où sur le court", a jubilé la joueuse de 27 ans, commentant son joli comeback.

La 21e mondiale, qui a remporté son quatrième duel de rang contre Wozniacki, visera dimanche son second titre de l'année, après celui glané en Russie il y a deux semaines. Elle retrouvera le top 15 lundi.

"Dans le jeu décisif, quand j'étais menée 3-1, j'étais vraiment mécontente contre moi-même. Du coup, j'essayais de frapper quelques coups gagnants. Et voilà comment le match s'est terminé", a ajouté Kvitova.

"C'est vraiment décevant de ne pas conclure alors que j'avais deux balles de match dans le deuxième set. Elle a joué de manière agressive et j'ai commis quelques fautes non provoquées. Je me sens frustrée parce que j'avais en des chances", a réagi la Danose qui se consolera peut-être avec sa place de N.1 mondiale, qu'elle a réussi à sauver pour une poignée de points devant Halep.

La Roumaine, justement, aurait pu passer en tête du classement, mais elle a dû déclarer forfait vendredi, malgré sa qualification pour les demi-finales, en raison d'une tendinite à un orteil qu'elle traînait déjà à l'Open d'Australie.

C'est donc Muguruza, 4e mondiale, qui aura la tâche de défier Kvitova. L'Espagnole cherche encore à lancer sa saison, après des résultats en demi-teinte, mais est menée 3-1 dans ses confrontations avec la Tchèque.

Catégories: Actualités

Top 14: Lyon enfonce Clermont, champion hors course

sam, 02/17/2018 - 23:20

Lyon a enfoncé un peu plus le champion en titre Clermont (36-10), largué dans la course aux barrages contrairement au LOU, à Toulon, Toulouse et Pau, tous vainqueurs samedi lors de la 17e journée de Top 14.

Le calvaire clermontois semble sans fin. Toujours décimée par les blessures, l'ASM a encaissé sa 5e défaite d'affilée en Top 14 et pointe désormais à 15 longueurs du LOU, 6e et dernier barragiste.

A 9 journées de la fin de la phase régulière, Clermont doit désormais remporter tous ses matches pour espérer passer en phase finale. Mais vu la physionomie du match, un tel redressement semble improbable.

Les Auvergnats ont reçu trois cartons jaunes et encaissé cinq essais, dont deux essais casquettes: Patricio Fernandez (12e) puis Noa Nakaitaci (28e) ont perdu le ballon devant et dans leur propre en-but, offrant une rampe de lancement idéale à des Lyonnais dominateurs.

Vainqueur bonifié, le LOU reprend la 6e place à Pau, vainqueur plus tôt 21-16 à Brive. Les Palois se sont imposés au terme d'un match tendu grâce à un doublé de l'ailier Watisoni Votu.

- Montpellier a de la marge -

Lyon (6e) et Pau (7e) suivent Toulon (4e) et Toulouse (5e), qui se sont également imposés avec bonus offensif. Large vainqueur du derby de la Garonne à Agen (52-25), Toulouse a fait exploser la défense du SUA avec 8 essais, dont un triplé pour le centre Gaël Fickou et un doublé pour l'ailier Yoann Huget.

Toulon n'a rien à envier à son rival après sa démonstration face au Stade Français (43-5). L'ailier Chris Ashton y est lui aussi allé de son triplé et affiche pour sa première saison en Top 14 un incroyable total de 17 essais en 14 rencontres. Le record de Napolioni Nalaga (21) ne devrait pas tarder à tomber.

Tout en haut, le MHR est plus que jamais leader après sa victoire bonifiée à Oyonnax (43-30). Mais il aura souffert pour se détacher définitivement de la lanterne rouge, qui fait, malgré trois essais inscrits, un pas supplémentaire vers la Pro D2.

Avec six essais, dont un doublé pour le surpuissant ailier Nemani Nadolo, le club héraultais compte momentanément 6 points d'avance sur ses premiers poursuivants, le Racing 92 et La Rochelle, qui s'affronteront dimanche dans les Hauts-de-Seine.

Les équipes à la lutte pour le maintien ayant toutes perdu, c'est le statu quo en bas: le Stade Français (11e) compte 2 points d'avance sur Brive (12e) et 4 sur Agen (13e), virtuel barragiste en fin de saison face au finaliste de Pro D2. Oyonnax (14e) est largement détaché.

Résultats de la 17e journée:

samedi

Toulon (bo) - Stade Français 43 - 5

Agen - Toulouse (bo) 25 - 52

Brive (bd) - Pau 16 - 21

Oyonnax - Montpellier (bo) 30 - 43

Lyon (bo) - Clermont 36 - 10

dimanche

(12h30) Bordeaux-Bègles - Castres

(16h50) Racing 92 - La Rochelle

Catégories: Actualités

Leaders Cup: Monaco pour le triplé face au Mans

sam, 02/17/2018 - 23:01

Monaco visera un triplé inédit en finale de la Leaders Cup de basket face au Mans, l'équipe en forme du moment, dimanche (17h00) à Marne-la-Vallée.

Les Monégasques, doubles tenants du titre, se sont qualifiés en battant Villeurbanne 79 à 66. Les Manceaux les ont rejoint en dominant Nanterre, 82 à 74.

La Roca Team ne paraissait pas dans les meilleures dispositions en arrivant à Disneyland pour ce tournoi qui met aux prises les huit meilleurs clubs de la première phase du championnat.

Elle avait perdu trois de ses quatre matches précédents en championnat et s'était fait rejoindre en tête du classement par Strasbourg et Le Mans.

Mais elle a enchaîné deux victoires probantes sur des prétendant à sa succession, la SIG en quart de finale et l'ASVEL en demie. S'il lui manque toujours son capitaine Amara Sy, le retour de joueurs importants comme Ali Traoré et D.J. Cooper lui ont fait du bien.

"On a fait deux bons matches, on a retrouvé nos valeurs, et cela passera par le même état d'esprit si on veut gagner la finale", s'est satisfait le Monégasque Paul Lacombe au micro de SFR Sport.

Efficace en défense, Monaco a toujours fait la course en tête face à Villeurbanne et à son nouvel entraîneur T.J. Parker, dans un remake de la finale de 2017.

L'ASVEL a été handicapée par la perte de son meneur américain John Roberson, sorti sur blessure en première mi-temps.

Les Américains Christopher Evans et Gerald Robinson ont été les meilleurs marqueurs de Monaco avec 15 et 14 points. Le pivot bosnien Elmedin Kikanovic a ajouté 13 points (et pris 6 rebonds).

Le Mans, qui avait gagné six de ses sept derniers matchs de ProA avant la Leaders Cup, a dominé la deuxième demi-finale face à Nanterre autour de son grand pivot Youssoupha Fall, encore une fois dominant (15 points, 11 rebonds).

"On a super bien défendu. Ca fait la différence. Mais il a fallu être vigilant parce qu'avec Nanterre tout est possible", a dit ce dernier.

La finale s'annonce indécise. Les Manceaux, vainqueurs en 2014 et finalistes en 2015, partiront avec l'avantage d'avoir déjà battu les Monégasques deux fois cette saison, dont la dernière il y a deux semaines à Antarès (94-85).

Catégories: Actualités

Tennis: Federer-Dimitrov, finale de rêve à Rotterdam pour le nouveau N.1

sam, 02/17/2018 - 23:00

Quoi de mieux qu'un trophée pour savourer son retour au sommet ? Roger Federer, qui redeviendra N.1 mondial lundi, pourrait agrémenter son exploit d'un titre à Rotterdam dimanche, s'il domine en finale le Bulgare Grigor Dimitrov, 5e mondial.

Le Suisse s'est évité des sueurs froides samedi en demi-finale, disposant en deux sets de l'Italien Andreas Seppi (81e mondial et repêché après avoir perdu au dernier tour des qualifications) dans la soirée (6-3, 7-6 (7/3)).

A 36 ans et six mois, le N.1 mondial le plus âgé de l'histoire du tennis jouera donc une 146e finale sur le circuit, et visera son 97e titre...

Pour le lauréat de l'Open d'Australie en janvier, la défaite ne semble plus exister: lors de ses 32 derniers matches, il n'a été battu qu'une seule fois!

L'anomalie remonte au 18 novembre dernier, lorsque le Belge David Goffin, intenable, l'avait dominé en demi-finale du Masters de Londres.

"Rodgeur" aurait d'ailleurs pu retrouver Goffin en finale dimanche, mais le 6e mondial a été contraint à l'abandon contre Dimitrov au début du second set, lorsque sur un passing du Bulgare, il reçut une balle dans l'oeil.

Une serviette sur l'oeil, le N.6 mondial a été soigné sur le court, puis a quitté le Central pour ne pas y revenir, annonçant au juge de chaise son abandon plus de cinq minutes plus tard. Le score affichait 6-3, 0-1 en faveur de son adversaire.

"On a vécu un tellement beau combat. Jouer contre David me motive toujours et j'aime toujours être en compétition avec lui... (La situation est) juste très malheureuse aujourd'hui", a déclaré Dimitrov.

Le Bulgare jouera donc aux Pays-Bas sa première finale de la saison, et tentera de remporter le 9e titre de sa carrière à 26 ans.

Mais contre Federer, l'homme à qui on l'a comparé pendant la majeure partie de sa carrière en raison d'un style de jeu et d'une technique presque identiques, Dimitrov a beaucoup de mal.

En six confrontations, le Bulgare n'a jamais dompté le Maître. Pire: il n'a remporté que deux sets.

Catégories: Actualités

Tennis: Gaël Monfils éliminé en demi-finales par Thiem à Buenos Aires

sam, 02/17/2018 - 22:50

Gaël Monfils, 43e joueur mondial, a été éliminé en demi-finales du tournoi ATP sur terre battue de Buenos Aires par l'Autrichien Dominic Thiem, 6e mondial, vainqueur 6-2, 6-1, samedi, en à peine 62 minutes d'échanges.

Monfils, âgé de 31 ans, n'a jamais été en mesure d'entrer dans une rencontre à sens unique et semblait gêné par son genou droit, douloureux depuis le quart de vendredi. Le Français, victorieux du 7e tournoi de sa carrière, en janvier, à Doha, en profitant du forfait sur blessure de... Thiem en demi-finales, a ainsi enregistré sa troisième défaite en trois confrontations avec l'Autrichien qui n'a plus qu'un match à gagner avant de soulever au moins un trophée sur terre battue de la saison. Comme au cours des trois dernières années.

Monfils, bandé au niveau du genou droit vendredi, servait pourtant mieux que son adversaire en première balle (79% contre 60%), sans pouvoir les transformer en autant de points que Thiem: 48% contre 85%. Comme il était quasiment inexistant en retour de service (à peine 15% contre 52% à son adversaire), le match s'est très vite terminé pour lui.

En finale, Thiem, vainqueur notamment à Buenos Aires en 2016, affrontera le Slovène Aljaz Bedene, qui a éliminé l'Argentin Federico Delbonis 6-4, 2-6, 6-1.

Catégories: Actualités

Ligue 1: Paris se rassure, Saint-Etienne se donne de l'air

sam, 02/17/2018 - 22:40

Le Paris SG, qui devait se remobiliser trois jours après sa défaite au Real Madrid (3-1) en Ligue des champions, s'est rassuré contre Strasbourg (5-2), samedi lors de la 26e journée de Ligue 1, tandis que Saint-Etienne s'est donné de l'air grâce à son succès contre Angers (1-0).

. A Paris, la revanche des 'bannis'

Le fragilisé Unai Emery peut compter sur ses revanchards: le PSG, mené sur un but rapide d'Aholou, a réussi un festival offensif grâce notamment à Angel Di Maria, qui n'avait pas joué à Madrid, et Edinson Cavani, sorti en cours de rencontre lors du huitième de finale de C1 en Espagne, qui s'est offert un doublé.

Ce large succès, bon pour la confiance avant d'aborder deux 'clasicos' de suite contre Marseille, a également consacré les retours du capitaine Thiago Silva, resté sur le banc du stade Santiago-Bernabeu, et du milieu Thiago Motta, entré en cours de rencontre et qui ne figurait même pas dans le groupe à Madrid.

Deux bonnes nouvelles alors que la défaite en Espagne avait été suivie par une pluie de critiques, les compagnes de Thiago Silva et Angel Di Maria ayant fustigé les choix de l'entraîneur Unai Emery sur les réseaux sociaux. Des sifflets à son encontre ont même retenti quand le speaker du Parc des Princes a énoncé son nom...

"Tout le monde est derrière le coach, a toutefois voulu tempérer le milieu de terrain Lassana Diarra, après le match sur Canal +. On gagne ensemble, on perd ensemble."

Les Strasbourgeois, victorieux à l'aller (2-1), ont eux peut-être laissé passer une occasion de réaliser un nouvel exploit retentissant en réduisant le score par Bahoken (3-2, 67e). Mais à chaque fois, les coéquipiers de Neymar ont pu compter sur leur talent pour s'échapper et éloigner les doutes qui planaient au-dessus du Parc.

. Maximum de réussite pour Saint-Etienne

Les Verts peuvent dire merci à Ludovic Butelle ! En relâchant de manière assez compréhensible le ballon dans sa surface, le portier angevin a permis à Robert Beric (79e) d'offrir un succès vital à Saint-Etienne (1-0). "Grâce" à cette bourde lourde de conséquence, les Stéphanois remontent à la 11e place (33 pts) tandis que les Angevins restent relégables et englués à la 19e place (25e).

Pourtant les hommes de Stéphane Moulin ont tout tenté pour renouer avec la victoire à l'image de l'intenable Karl Toko-Ekambi, mais Stéphane Ruffier sur sa ligne ou Mathieu Debuchy par ses retours défensifs ont multiplié les sauvetages...

Coup d'arrêt pour Rennes. Moins d'une semaine après l'exploit contre Lyon (2-1), les hommes de Sabri Lamouchi ont été incapables d'assurer un succès important dans la course à l'Europe qui leur tendait les bras à Caen (2-2).

Après avoir fait le plus dur grâce à un doublé de leur recrue hivernale Diafra Sakho pour répondre à l'ouverture du score d'Enzo Crivelli, les Bretons ont vu leurs adversaires manquer deux penalties ! Mais le défenseur Damien Da Silva a une nouvelle fait parler sa science du placement sur corner pour arracher l'égalisation d'une tête victorieuse en fin de match (83e).

. Troyes et Niane enfoncent Metz

A Troyes, Adama Niane a aussi libéré son équipe dans les dernières minutes du match contre Metz (1-0). Le buteur troyen a foudroyé la lanterne rouge à la 88e pour permettre à son équipe de sortir de la zone de relégation. Dans l'autre rencontre cruciale dans la course au maintien, Amiens et Toulouse se sont neutralisés (0-0).

Avant le déplacement de Nantes (5e) à Nice (9e) samedi (15h00), Montpellier s'est emparé provisoirement de la 5e place en arrachant le nul contre Guingamp (1-1).

Vendredi, Monaco s'est imposé 4-0 devant Dijon pour consolider sa deuxième place, avec quatre points d'avance sur son poursuivant Marseille, qui clôturera la journée dimanche en accueillant Bordeaux (21h00).

Résultats de la 26e journée:

vendredi

Monaco - Dijon 4 - 0

samedi

Paris SG - Strasbourg 5 - 2

Amiens - Toulouse 0 - 0

Angers - Saint-Etienne 0 - 1

Caen - Rennes 2 - 2

Montpellier - Guingamp 1 - 1

Troyes - Metz 1 - 0

dimanche

(15h00) Nice - Nantes

(17h00) Lille - Lyon

(21h00) Marseille - Bordeaux

Catégories: Actualités

Israël frappe le Hamas à Gaza après une explosion visant ses soldats

sam, 02/17/2018 - 22:39

Israël a mené samedi des raids aériens contre le Hamas à Gaza après une explosion qui a blessé quatre de ses soldats à la frontière avec l'enclave palestinienne, un des accès de violences les plus sérieux depuis la guerre de 2014.

L'armée israélienne a annoncé avoir frappé six "cibles militaires appartenant à l'organisation terroriste Hamas" au pouvoir dans la bande de Gaza.

Elle ripostait à une explosion ayant blessé plus tôt dans la journée quatre soldats israéliens, dont deux "grièvement", alors qu'ils patrouillaient dans la zone proche de la barrière entre Israël et l'enclave palestinienne, selon un communiqué de l'armée.

La vie des deux soldats grièvement blessés n'est pas menacée, a précisé le porte-parole de l'armée, Jonathan Conricus, .

L'armée israélienne a immédiatement répliqué à l'explosion en tirant sur un poste d'observation situé non loin de l'explosion, à l'est de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Le tir a été confirmé par des sources de sécurité palestiniennes qui ont précisé qu'il n'avait pas fait de blessés.

Il a été suivi par des raids de l'aviation israélienne sur plusieurs cibles du mouvement islamiste Hamas, dont un "tunnel d'infiltration" en direction du territoire israélien et deux bases militaires. L'une des ces bases comprenait des sites de fabrication d'armes, selon l'armée.

Ces raids aériens ont fait deux blessés côté palestinien, selon des sources médicales palestiniennes.

Peu après, l'armée israélienne a fait état d'un tir, probablement de roquette, sur le sud d'Israël, en provenance de la bande de Gaza.

- 'Grave' -

Il s'agit d'un des incidents les plus sérieux à la frontière entre Israël et la bande de Gaza depuis la fin de la dernière guerre qui a opposé l'Etat hébreu au Hamas.

Le 8 juillet 2014, Israël a lancé l'opération "Bordure protectrice" contre la bande de Gaza, dans le but de faire cesser les tirs de roquette et détruire les tunnels creusés depuis l'enclave palestinienne. La guerre fait 2.251 morts côté palestinien, en très grande majorité des civils, et 74 morts côté israélien, quasiment tous des soldats.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, en déplacement en Allemagne pour la conférence annuelle de Munich sur la sécurité, a qualifié l'incident de samedi de "grave".

"Nous répondrons de manière appropriée", a-t-il mis en garde dans un communiqué.

M. Conricus a déclaré à l'AFP qu'un "groupe voyou" avait revendiqué l'attaque, faisant allusion aux groupes salafistes présents à Gaza.

Mais "de notre point de vue, le Hamas est responsable" car il autorise les manifestations de Gazaouis à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, a-t-il ajouté.

Selon lui, l'engin à l'origine de l'explosion contre les soldats israéliens a été placé la veille, lors d'une de ces manifestations.

Israël et le Hamas observent un cessez-le-feu fragile depuis la fin de la guerre de 2014, la troisième dans la bande de Gaza depuis que le mouvement islamiste y a pris le pouvoir en 2007.

Au début du mois, l'armée de l'air israélienne avait mené des raids sur le sud de la bande de Gaza après des tirs de roquettes depuis l'enclave contre le territoire israélien.

Les tirs de roquettes sont généralement attribués à des groupes salafistes, dissidents du Hamas.

L'armée israélienne réplique systématiquement en ciblant en général des positions du Hamas, qu'elle dit tenir pour responsable de ce qui se passe dans l'enclave sous son contrôle.

Israël soumet l'enclave palestinienne à un rigoureux blocus depuis une décennie pour étrangler le mouvement islamiste Hamas, l'un de ses grands ennemis, qui dirige la bande de Gaza.

Catégories: Actualités

"Honte à vous": une lycéenne dénonce le silence de Trump sur les armes

sam, 02/17/2018 - 22:20

Une survivante de la fusillade dans un lycée de Floride qui a fait 17 morts s'en est pris samedi au président Donald Trump, dénonçant avec force ses liens avec la NRA, principal lobby américain des armes.

"A tous les hommes politiques ayant reçu des dons de la NRA, Honte à vous", a crié Emma Gonzalez lors d'un rassemblement contre les armes à Fort Lauderdale, après avoir fustigé M. Trump pour avoir reçu le soutien financier du puissant groupe pendant la campagne présidentielle de 2016.

"Honte à vous", a repris en choeur la foule de plusieurs dizaines de personnes.

"Si le président me dit en face que c'était une terrible tragédie (...) et qu'on ne peut rien y faire, je lui demanderai combien il a touché de la National Rifle Association. Je le sais: 30 millions de dollars", a dit rageusement la jeune fille de 18 ans aux cheveux rasés.

"C'est ce que valent ces gens pour vous, M. Trump?", a-t-elle lancé en comparant cette somme au nombre de victimes des fusillades qui ont ensanglanté le pays depuis le début de l'année.

"Le fait d'être autorisé à acheter des armes automatiques n'est pas une question politique, c'est une question de vie ou de mort", a affirmé plus tard à l'AFP la lycéenne.

Dans une allocution solennelle au lendemain de la fusillade, M. Trump avait insisté sur les problèmes mentaux du tueur, ne disant rien sur le droit de posséder une arme garanti par le deuxième amendement de la Constitution, ni sur les armes semi-automatiques comme l'AR-15 utilisé par le tireur de Floride.

Emma Gonzalez s'en est également pris aux parlementaires américains "financés par la NRA qui nous disent que rien n'aurait pu empêcher ça (...) ou qui disent que des lois plus sévères sur les armes ne font pas baisser la violence par les armes".

- Signaux d'alarme -

La jeune fille est en Terminale du lycée Marjory Stoneman Douglas, situé dans la ville voisine de Parkland. Elle était cachée dans l'amphithéâtre quand Nikolas Cruz, 19 ans, a ouvert le feu dans les couloirs de l'établissement, faisant 17 morts dont une majorité d'adolescents, avant de s'enfuir en se mêlant à la foule. Il a été arrêté une heure plus tard.

La fusillade, l'une des plus meurtrières depuis trente ans, a ravivé le débat récurrent sur la vente libre des armes que défendent bec et ongles, et jusqu'à la Cour suprême, les responsables de la NRA.

Nikolas Cruz était suivi psychologiquement pour des problèmes de comportement mais il a profité d'une législation laxiste en Floride pour acheter légalement son arme l'année dernière. A son âge, de nombreux Américains ne pouvaient pas acheter une bière ou des cigarettes.

Pourtant, plusieurs signaux d'alarme ont été déclenchés jusqu'à récemment sur les risques posés par le jeune homme.

Une enquête sociale lancée dans le cadre d'une auto-mutilation révélait dès septembre 2016 qu'il voulait acheter une arme à feu.

"M. Cruz a des coupures récentes sur les deux bras. M. Cruz a déclaré qu'il prévoit d'acheter une arme à feu. Nous ignorons dans quel but il veut acheter l'arme à feu", indique un rapport laconique des services de protection de l'enfance cité par le quotidien South Florida Sun Sentinel.

Si ces faits dénotaient bien "certaines implications" pour sa sécurité, ces services avaient à l'époque conclu que le jeune homme était suivi de façon adéquate par son école et dans un institut spécialisé dans la santé mentale.

Nikolas Cruz était suivi "parce qu'il était désigné comme un adulte vulnérable à cause de troubles mentaux", selon le journal.

Le FBI a admis vendredi une grave défaillance en ayant ignoré le 5 janvier un appel d'un proche de Cruz qui décrivait son intention de tuer des personnes, y compris dans un établissement scolaire.

La police locale était elle aussi alertée sur la dangerosité de Cruz, a affirmé CNN. Sa mère adoptive, morte l'an dernier, "avait plusieurs fois demandé à la police de venir chez elle pour l'aider à faire face à ses accès de violence, à ses menaces et à son comportement autodestructeur".

Catégories: Actualités

Hand: battu à Zagreb, Nantes s'éloigne de la première place

sam, 02/17/2018 - 22:01

Nantes s'est éloigné de la première place de son groupe de Ligue des champions de handball en s'inclinant à Zagreb 23 à 22 samedi lors de la 12e journée.

Le Vardar Skopje, leader de la poule, aura l'occasion de creuser un écart de trois points en s'imposant dimanche dans sa salle contre les Hongrois de Szeged.

Si le club macédonien l'emporte logiquement, le "H" ne sera plus maître de son destin et le choc du week-end prochain à domicile face au Vardar n'aura pas la saveur d'une finale de groupe.

La "pole position" offre un billet direct pour les quarts de finale sans passer par les huitièmes.

Les Nantais restaient sur une superbe série de sept victoires consécutives sur la scène européenne et affrontaient le dernier de leur groupe.

Dragan Pechmalbec a eu la balle d'égalisation tout seul en contre-attaque devant le gardien de Zagreb à quelques secondes de la fin, mais il a perdu son duel.

Nicolas Claire et l'Espagnol Eduardo Gurbindo ont été les meilleurs buteurs de Nantes avec quatre buts chacun.

Catégories: Actualités

Rallye de Suède: Neuville reste en tête, Ogier 10e

sam, 02/17/2018 - 21:40

Le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20) est resté en tête du rallye de Suède, deuxième manche de l'édition 2018 du Championnat du monde des rallyes (WRC), samedi soir, tandis que le Français Sébastien Ogier (M-Sport/Ford) remontait à la 10e place.

Après l?ES16, la dernière spéciale de la journée, Neuville disposait de 22 secondes 7/10e d'avance sur son poursuivant, l?Irlandais Craig Breen (Citroën C3). Vient ensuite le Norvégien Andreas Mikkelsen (Hyundai i20), à 32 secondes de son coéquipier belge.

Le champion du monde, Sébastien Ogier, à plus de 4 minutes 24 sec de Neuville, a progressé de deux places au classement, profitant de l?abandon du Britannique Kris Meeke (Citroën C3) lors de l?ES13. Il pointe désormais à la 10e place, à plus de 40 secondes de l?Estonien Ott Tänak, 9e.

Trois spéciales, 51,94 kilomètres au total, sont au programme de dimanche, dernière journée du Rallye de Suède.

Catégories: Actualités

Des milliers de Libyens célèbrent l'anniversaire de "leur" révolution

sam, 02/17/2018 - 21:00

Des milliers de Libyens ont célébré samedi le 7e anniversaire de la révolution qui a renversé le régime de Mouammar Kadhafi en 2011, malgré leur calvaire quotidien dans un pays miné par une crise politique et économique sans précédent.

Dans la capitale Tripoli comme dans d'autres villes du pays, des milliers de personnes arborant les couleurs du drapeau national --rouge, vert et noir-- se sont rassemblées sur les places publiques où les autorités avaient organisé des concerts ou la diffusion de chansons via des haut-parleurs.

A Tripoli, la place des Martyrs a servi de point de ralliement. Des défilés de scouts et de troupes musicales ainsi que des concerts et feux d'artifices y ont eu lieu vendredi et samedi.

"2018 sera peut-être une bonne année pour la Libye, nous devons bien la commencer pour que de bonnes choses arrivent", espère Mohsen Ali, un fonctionnaire qui est venu célébrer l'anniversaire du début de la révolution avec sa femme et ses deux petits-fils.

Sur les réseaux sociaux, les avis divergent entre ceux qui estiment qu'il faut célébrer l'évènement, qui a marqué le début de l'écroulement de 42 ans de dictature, et ceux qui affirment qu'il n'y a rien à célébrer.

Dans ce pays riche en pétrole, les services publics de base font défaut depuis la chute du régime kadhafiste en 2011 tandis que les violences et les divisions s'éternisent, alimentant l'incertitude et le désespoir, surtout chez les jeunes.

Deux autorités se disputent le pouvoir en Libye: le gouvernement d'union nationale (GNA), issu, fin 2015 d'un accord parrainé par l'ONU, est basé à Tripoli, tandis qu'une autorité rivale s'est installée dans l'Est du pays, contrôlé en grande partie par les forces du controversé maréchal Khalifa Haftar.

"Peut-être qu'un régime est fini, mais la vérité est que nous n'avons pas réussi à nous débarrasser d'une culture qui a dominé les esprits et les pratiques de beaucoup de gens qui sont aujourd'hui au-devant de la scène et qui considèrent la patrie comme un butin", a reconnu samedi le chef du GNA, Fayez al-Sarraj dans un discours à la télévision.

M. Sarraj a estimé qu'une réconciliation nationale était le seul moyen de sortir le pays de la crise et de mettre fin aux divisions.

Il a par ailleurs appelé certains pays à cesser leur intervention en Libye, les accusant d'"attiser les conflits" dans son pays.

Catégories: Actualités

Des milliers de Libyens célèbrent l'anniversaire de "leur" révolution

sam, 02/17/2018 - 20:55
Les Libyens fêtaient vendredi et samedi le septième anniversaire de la révolution qui a vu la chute de Mouammar Kadhafi, malgré leur calvaire quotidien dans un pays miné par une crise politique et économique sans précédent.
Catégories: Actualités

"Honte à vous" crie une lycéenne contre Trump lors d'une manifestation anti-armes

sam, 02/17/2018 - 20:48

Le président américain Donald Trump a été pris pour cible samedi par une élève du lycée de Floride où 17 personnes sont mortes sous les balles d'un tueur, pour ses liens avec la NRA, principal lobby américain des armes.

"A tous les hommes politiques ayant reçu des dons de la NRA, Honte à vous", a crié Emma Gonzalez lors d'un rassemblement contre les armes à Fort Lauderdale, après avoir fustigé M. Trump pour avoir reçu le soutien financier du puissant groupe pendant la campagne présidentielle de 2016.

Nikolas Cruz, 19 ans, avait été renvoyé l'année dernière du lycée Marjory Stoneman Douglas, situé dans la ville voisine de Parkland. Mercredi, il a ouvert le feu au fusil semi-automatique dans les classes de cet établissement, faisant 17 morts dont une majorité d'adolescents, avant d'être arrêté.

Le jeune homme était suivi psychologiquement pour des problèmes de comportement mais il a profité de la législation très laxiste en Floride pour acheter légalement son arme l'année dernière.

"Si le président me dit en face que c'était une terrible tragédie (...) et qu'on ne peut rien y faire, je lui demanderai combien il a touché de la National Rifle Association. Je le sais: 30 millions de dollars", a dit rageusement la jeune fille aux cheveux rasés en comparant cette somme au nombre de victimes des fusillades qui ont ensanglanté le pays depuis le début de l'année.

"C'est ce que valent ces gens pour vous, M. Trump?", a-t-elle lancé devant plusieurs dizaines de personnes rassemblées pour réclamer un contrôle plus sévère des ventes d'armes.

Donald Trump n'a pas évoqué le problème des armes dans son allocution solennelle après la fusillade, insistant plutôt sur les problèmes mentaux du tueur.

Emma Gonzalez s'en est également pris aux parlementaires américains "financés par la NRA qui nous disent que rien n'aurait pu empêcher ça (...) ou qui disent que des lois plus sévères sur les armes ne font pas baisser la violence par les armes".

Catégories: Actualités

Athlétisme: Lemaitre se rate en Championnats de France, joli retour pour Martinot-Lagarde

sam, 02/17/2018 - 20:37

Christophe Lemaitre, quadruple tenant du titre, n'a terminé que sixième du 60 m, tandis que Pascal Martinot-Lagarde a réalisé un joli retour sur 60 m haies, samedi lors des Championnats de France en salle à Liévin (Pas-de-Calais).

Le Savoyard, qui ne comptait pas participer aux Mondiaux de Birmingham début mars, n'a jamais été dans le coup et a réalisé un chrono de 6 sec 73, à huit centièmes du vainqueur, Marvin René (Sainte-Marguerite Marseille).

Lemaitre, déjà battu en séries, tentera de se rattraper dimanche sur 200 m.

Martinot-Lagarde, qui disputait sa première compétition depuis presque un an et les championnats d'Europe en salle de Belgrade (Serbie), a réalisé un bon temps, 7 sec 54, mais a été battu d'un souffle par Aurel Manga (7.53), pensionnaire du CA Montreuil.

Le hurdleur devrait toutefois être sélectionné pour les Mondiaux en Angleterre.

"Réaliser ce chrono c'était inespéré car j'ai eu une préparation avec des pépins physiques mais je voulais vraiment faire partie de l'équipe de France pour Birmingham", a déclaré "PML" après sa course.

Kevin Mayer, champion du monde en titre du décathlon, a participé à deux épreuves de l'heptathlon, la longueur et le 60 m, où il a réalisé un bon chrono de 6 sec 99, à quatre centièmes de son record personnel.

"Je suis vraiment très fatigué donc c'est un bon temps vu les circonstances. Pour la longueur, je n'avais plus d'énergie. Demain (dimanche), je ne ferai que le concours Elite à la perche puis je me reposerai en vue des Mondiaux", pour lesquels il est déjà qualifié, a-t-il affirmé à l'AFP.

Chez les dames, Carolle Zahi (Athlé Sud 77) a été sacrée sur 60 m avec un bon chrono de 7 sec 17, même si elle a été devancée d'un centième en finale par l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou, vice-championne du monde sur 100 et 200 m l'été dernier.

Ninon Guillon-Romarin (EA Cergy Pontoise) a remporté le concours de la perche avec un bond à 4,60 m. La Francilienne est passée à deux doigts de battre le record de France (4,71 m) qu'elle co-détient avec Marion Fiack mais la barre, placée à 4,72 m, a vacillé avant de finalement tomber.

Dimanche, Renaud Lavillenie (perche) et Eloyse Lesueur (longueur) sont notamment attendus sur la piste de Liévin.

Catégories: Actualités

Tennis: Kvitova se paye Wozniacki et rejoint Muguruza en finale à Doha

sam, 02/17/2018 - 20:34

La Tchèque Petra Kvitova, 21e mondiale, a fait tomber la N.1 Caroline Wozniacki samedi pour se qualifier pour la finale du tournoi ATP de Doha, où elle affrontera l'Espagnole Garbine Muguruza (4e), qui a bénéficié du forfait de la Roumaine Simona Halep, blessée à un orteil.

La Danoise, lauréate de l'Open d'Australie, a servi deux fois pour le match dans la deuxième manche mais a dû s'incliner 3-6, 7-6 (7/3), 7-5 en plus de deux heures et demie, sonnée par les coups surpuissants de la Tchèque, en grande forme en ce moment puisqu'elle est invaincue depuis le 16 janvier, avec notamment une victoire à Saint-Pétersbourg.

La 21e mondiale, qui a remporté son quatrième duel de rang contre Wozniacki, visera dimanche son second titre de l'année, après celui glané en Russie il y a deux semaines. Elle retrouvera le top 15 lundi.

"Je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je suis juste venue jouer, j'ai été un peu folle dans ma tête et je me suis mise à rentrer toutes (mes frappes) de n'importe où sur le court", a jubilé la joueuse de 27 ans, commentant son joli comeback.

La Danoise se consolera peut-être avec sa place de N.1 mondiale, qu'elle a réussi à sauver pour une poignée de points devant Halep.

La Roumaine, justement, aurait pu passer en tête du classement, mais elle a dû déclarer forfait vendredi, malgré sa qualification pour les demi-finales, en raison d'une tendinite à un orteil qu'elle traînait déjà à l'Open d'Australie.

C'est donc Muguruza, 4e mondiale, qui aura la tâche de défier Kvitova. L'Espagnole cherche encore à lancer sa saison, après des résultats en demi-teinte, mais est menée 3-1 dans ses confrontations avec la Tchèque.

Catégories: Actualités

Top 14: voyages fructueux pour Montpellier, Toulouse et Pau

sam, 02/17/2018 - 20:32

Montpellier et Toulouse ont consolidé leur position dans le haut de tableau du Top 14 en s'imposant à l'extérieur chez des mal-classés, tout comme Pau qui entre provisoirement dans le wagon des qualifiés, samedi lors de la 17e journée.

Le MHR est plus que jamais leader après sa victoire bonifiée à Oyonnax (43-30). Mais il aura souffert pour se détacher définitivement de la lanterne rouge, qui fait, malgré trois essais, un pas supplémentaire vers la Pro D2.

Avec six essais, dont un doublé pour le surpuissant ailier Nemani Nadolo, le club héraultais compte momentanément 6 points d'avance sur ses premiers poursuivants, le Racing 92 et La Rochelle, qui s'affronteront dimanche dans les Hauts-de-Seine.

Libéré de la Coupe d'Europe après son élimination en phase de poules, Montpellier fonce vers les demi-finales, pour lesquelles les deux premiers de la phase régulière seront directement qualifiés.

Large vainqueur du derby de la Garonne à Agen (52-25), Toulouse est un sérieux prétendant à ce dernier carré. Les Toulousains, pourtant orphelins de leur demi de mêlée Antoine Dupont, blessé jusqu'à la fin de la saison, ont fait exploser la défense du SUA avec 8 essais, dont un triplé pour le centre Gaël Fickou et un doublé pour l'ailier Yoann Huget.

- Le RCT s'amuse -

Le Stade Toulousain (5e) recolle ainsi à Toulon, 4e provisoire après une démonstration face au Stade Français (43-5). L'ailier Chris Ashton y est lui aussi allé de son triplé et affiche pour sa première saison en Top 14 un incroyable total de 17 essais en 14 rencontres. Le record (21) ne devrait pas tarder à tomber.

Pau, vainqueur 21-16 à Brive, fait provisoirement son entrée parmi les barragistes (6e) en attendant les résultats de Lyon (8e) samedi et Castres (7e) dimanche.

Les Palois se sont imposés au terme d'un match tendu grâce à un doublé de l'ailier Watisoni Votu. Le second essai lui a été offert par Julien Tomas sur une chistera à la limite de l'en-avant, après une séquence interminable (3 min 45).

Le CAB a arraché un bonus défensif sur une dernière pénalité de Thomas Laranjeira (78e). Les équipes à la lutte pour le maintien ayant toutes perdu, c'est le statu quo en bas de classement: le Stade Français (11e) compte 2 points d'avance sur Brive (12e) et 4 sur Agen (13e), virtuel barragiste en fin de saison face au finaliste de Pro D2. Oyonnax (14e) est largement détaché avec 9 points de retard sur le SUA.

Résultats de la 17e journée:

samedi

Toulon (bo) - Stade Français 43 - 5

Agen - Toulouse (bo) 25 - 52

Brive (bd) - Pau 16 - 21

Oyonnax - Montpellier (bo) 30 - 43

(20h45) Lyon - Clermont

dimanche

(12h30) Bordeaux-Bègles - Castres

(16h50) Racing 92 - La Rochelle

Catégories: Actualités

Leaders Cup: Monaco maîtrise Villeurbanne et file en finale

sam, 02/17/2018 - 20:20

Monaco, auteur d'une excellente prestation défensive, a surclassé Villeurbanne (79-66), samedi en demi-finale de la Leaders Cup, et visera dimanche un troisième sacre de suite dans ce tournoi qui met aux prises les huit premiers de la phase aller du championnat de France.

Le double tenant du titre, un peu en dedans en Pro A, a offert au public de Disneyland Paris une rencontre très aboutie, offensivement mais surtout défensivement.

L'Asvel et son nouvel entraîneur T.J. Parker ont été menés toute la rencontre, incapables de répondre physiquement à l'agressivité de la Roca Team dans le remake de la finale 2017.

Pire, elle a perdu son meneur John Roberson, l'un de ses joueurs majeurs, sorti sur blessure en première mi-temps.

"On a fait deux bons matches, on a retrouvé nos valeurs, et cela passera par le même état d'esprit si on veut gagner la finale", s'est satisfait le Monégasque Paul Lacombe au micro de SFR Sport.

En finale justement, Monaco affrontera le vainqueur de l'autre demi-finale, qui oppose plus tard samedi Nanterre au Mans, leader du championnat.

Catégories: Actualités

PSG: "Nous nous sentons très forts" au Parc, dit Emery

sam, 02/17/2018 - 20:19

"Nous nous sentons très forts" au Parc des Princes, a souligné samedi l'entraîneur du PSG Unai Emery après la victoire contre Strasbourg (5-2), comme pour lancer le 8e de finale retour de Ligue des champions contre le Real Madrid le 6 mars.

Q: Quel regard portez-vous sur le match contre Strasbourg après la défaite au Real ?

R: "La victoire était importante après le match de mercredi. On gagne tous nos matches à domicile. Petit à petit, il faut mettre en condition nos supporters pour les matches qui vont venir contre Marseille et le Real Madrid. Il faut montrer que nous sommes capables de maintenir ce niveau de jeu contre des plus grandes équipes, avec tout le respect que j'ai pour les Strasbourgeois".

Q: Vos joueurs sont-ils marqués mentalement par mercredi ?

R: "On en a parlé dans le vestiaire. Bien sûr, ils se rappellent du match de mercredi. C'est normal. C'est donc important de parler des choses positives. Nous nous sentons très forts au Parc. Il faut transmettre aux supporters que nous avons besoin de tous. Il faut entretenir cette dynamique".

Q: Diarra ou Motta seront-il prêts contre le Real ? Qui jouera en sentinelle ?

R: "Diarra a joué 55 minutes ce soir. Il est monté en puissance en cours de partie. Motta est entré pour 35 minutes et a bien joué. Le but c'est de les faire travailler tous les deux. Je suis content d'eux. Et nous avons aussi Adrien Rabiot qui a joué quand Motta était blessé ou Giovani Lo Celso, qui a fait de très bonnes performances. Je suis content du match de Lo Celso à Madrid".

Catégories: Actualités

Pages