Actualités

Le débat sur la garde alternée relancé par une proposition de loi Modem

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:51

Une proposition de loi Modem, posant la garde alternée comme principe de base en cas de séparation des parents, a relancé le débat sur ce sujet sensible, à coup de courriers et pétitions.

Le texte du député Modem Philippe Latombe, qui sera examiné mercredi en commission des lois et le 30 novembre dans l'hémicycle, vise à instaurer "le principe général de résidence des enfants chez chacun de leurs parents, afin de traduire leur égalité, cela toujours dans le respect de l'intérêt supérieur de l'enfant".

Dès son dépôt à l'Assemblée, des associations féministes ont réitéré leur opposition à ce que la garde alternée devienne la norme. Pour les partisans au contraire, la proposition de loi ne va pas assez loin.

Côté féministes, la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF) a souligné que ce texte "ne comporte aucune restriction en ce qui concerne les violences conjugales ou bien sur enfants".

"La résidence alternée, pour satisfaisante qu'elle soit dans son principe, lorsqu'elle est choisie dans le cadre d'un consensus parental et adaptée à l'âge et à l'autonomie des enfants, ne peut constituer une solution généralisable à toutes les situations", ont également estimé une dizaine d'associations parmi lesquelles SOS les Mamans, dans une lettre ouverte aux députés. Une pétition refusant "que la loi s'immisce dans les choix parentaux" avait recueilli 440 signatures mardi matin.

Philippe Latombe assure que sa proposition ne s'appliquerait pas en cas de violences. "Nous proposons que la résidence alternée soit la première des options à regarder, hors les cas de violences" et à condition qu'elle soit "dans l'intérêt de l'enfant", a-t-il dit récemment à l'AFP. "Pour clarifier les choses, nous allons ajouter (ces précisions) à notre texte" par amendement. "Dans notre proposition, le juge reste la pierre angulaire du dispositif".

Mais les féministes s'inquiètent des situations où les violences n'ont pas été établies devant la justice. "Comment va faire une femme victime de violences qui n'a pas déposé plainte, comme c'est le cas dans la grande majorité des situations ?", souligne Françoise Brié, de la FNSF.

- résidence 'égalitaire' -

Des professionnels de l'enfance (pédo-psychiatres, psychologues, psychiatres ...), réunis au sein d'un "Collectif scientifique sur les dangers de la résidence alternée chez les jeunes enfants", ont également écrit aux députés pour s'opposer au texte Modem.

En 2014, plus de 5.500 professionnels de l'enfance avaient signé une pétition demandant qu'aucune décision de résidence alternée ne soit imposée judiciairement avant l'âge de six ans, rappellent-ils.

Du côté des associations de pères, on trouve en revanche que ce texte ne suffira pas à changer la situation actuelle. Le président de SOS Papa, Jean Latizeau, souhaite ainsi que soit ajouté à la proposition de loi que "l'intérêt de l'enfant est de bénéficier de la présence équilibrée de ses deux parents, sauf bien sûr exception pour motif grave". "Sinon, le texte sera inopérant".

La psychologue Chantal Clot-Grangeat et le professeur des universités Michel Grangeat, qui animent le "Conseil international sur la résidence alternée (Cira)", plaident pour leur part pour que soit inscrit noir sur blanc le principe de la "résidence alternée égalitaire", dans une lettre ouverte aux parlementaires.

De précédentes tentatives pour faire de la résidence alternée la règle avait échoué ces derniers années, l'ancienne majorité s'y étant opposée.

"Qu'on puisse dire que la garde alternée (...) soit quelque chose qui soit prioritairement regardé, pourquoi pas. Mais l'essentiel n'est pas là, l'essentiel est que le juge, après avoir regardé chaque situation familiale (...), prenne la décision qui est bonne pour l'intérêt de l'enfant", a commenté mercredi sur France Inter le chef de file des députés LREM, Richard Ferrand.

Une étude du ministère de la Justice, datant de 2013, avait montré que 71% des enfants de parents passés devant un juge résident chez la mère, 12% chez le père et 17% sont en résidence alternée.

Catégories: Actualités

Cigarette au cinéma : Agnès Buzyn fait machine arrière

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 11/21/2017 - 13:44

La ministre de la Santé assure finalement n'avoir "jamais envisagé ni évoqué l'interdiction de la cigarette au cinéma".
Agnès Buzyn calme le jeu. Après avoir promis jeudi dernier "une action ferme" au sujet de "l'importance de la cigarette dans le cinéma français", la ministre de la Santé a éteint le début d'incendie dans... Lire la suite

Catégories: Actualités

Emmanuel Macron inaugure la campagne hivernale des Restos du Coeur

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:40

Emmanuel Macron a inauguré mardi la 33e campagne hivernale de distribution des Restos du Coeur en rendant visite aux bénévoles d'un centre de la capitale.

"Ce que vous faites au quotidien, donner du temps et du coeur, est essentiel, vous faites vivre une très belle idée" a déclaré le président en remerciant les bénévoles du centre et les partenaires économiques des Restos du Coeur.

Les Restos du Coeur ont débuté leur campagne hivernale dans 2.085 centres et antennes à travers le pays, gérés par 71.000 bénévoles. L'association créée par Coluche en 1985 a distribué près de 136 millions de repas l'an dernier.

Emmanuel Macron a été accueilli par les bénévoles qui lui ont expliqué les démarches effectuées par les bénéficiaires pour être pris en charge et obtenir des colis alimentaires.

C'est la première fois qu'un président de la République inaugure une campagne de l'association.

"C'est pour moi un message très positif, ça veut dire qu'il est préoccupé par le maintien de la cohésion sociale dans notre pays. Mais c'est aussi le message que pour les Français, l'action des Restos est quelque chose d'important et mérite d'être saluée par l'ensemble des responsables politiques", a déclaré à l'AFP le président des Restos du Coeur, Patrice Blanc.

Le centre où s'est rendu M. Macron, situé dans le Xe arrondissement de Paris, a ouvert en novembre 2016 et quarante bénévoles y travaillent. Depuis cette année, les familles de l'arrondissement pourront s'y inscrire en plus des personnes logées par le 115. Déjà 210 familles sont inscrites pour l'hiver, soit environ 600 personnes, selon Elodie Lemarquis, responsable du centre.

Catégories: Actualités

Le budget 2018 mis au vote des députés

LCP Assemblée nationale - mar, 11/21/2017 - 13:33
Budget 2018Bruno LE MAIRE

QUESTIONS D'ACTU, en direct les mardis et mercredis de 14h à 16h30, c’est le temps fort de la vie politique et parlementaire sur LCP : une grande session d’actualité parlementaire à l’occasion des Questions au Gouvernement, pour suivre et décrypter ce rendez-vous incontournable de l’Assemblée nationale.

Catégories: Actualités

« Oumuamua », le premier astéroïde venu d’un autre système solaire observé

Des astronomes ont confirmé la provenance hors du système solaire d’un mystérieux objet rocheux ayant la forme d’un cigare qui avait été détecté en octobre.
Catégories: Actualités

Education: polémique sur un atelier de formation "en non-mixité" prévu par un syndicat

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:20

Le syndicat Sud-Education en Seine-Saint-Denis organise mi-décembre des ateliers de formation destinés aux enseignants, dont deux se feront "en non-mixité", une précision qui déclenche une polémique sur les réseaux sociaux depuis le début de semaine et a fait réagir le ministre de l'Education.

Sud-Education 93 convie les enseignants, sur son site, à participer à un stage de deux jours intitulé "Au croisement des oppressions. Où en est-on de l'antiracisme à l'école?".

Dans la série d'ateliers organisés, deux se dérouleront en "non-mixité", selon le programme affiché sur le site, qui précise par ailleurs que le stage est quasiment complet. "Pratiques de classes: outils pour déconstruire les préjugés de race, de genre et de classe" le lundi matin et "atelier récit d?expérience: quelle vie professionnelle pour les enseignant-e-s racisé-e-s?".

Interrogé par l'AFP pour savoir ce que signifiait "en non-mixité", un représentant de Sud-Education 93 a précisé que l'équipe avait "décidé collectivement de ne pas commenter".

Les groupes en non-mixité peuvent être réservés à des personnes "racisées" (qui s'estiment victimes de préjugés ou de discrimination racistes en raison de leur origine), à des personnes se réclamant du genre féminin ou du genre masculin.

Les partisans des réunions en non-mixité font valoir que la parole des concernés s'exprime moins librement sous le regard de personnes qui n'appartiennent pas à leurs groupes.

Dans un tweet publié lundi, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer "condamne avec fermeté le projet d'une réunion syndicale triant les membres sur la base de leur origine".

Dans un communiqué, Sud-Education 93 note que le stage est sur le site depuis la mi-octobre, "sans avoir suscité la moindre réaction". Le ministre a réagi après un post sur la page Facebook d'un site d'extrême droite et du mouvement anti-raciste Licra, selon Sud-Education, qui dénonce l'expression "tri des origines" dans la bouche du ministre.

Le syndicat, minoritaire dans l'Education nationale, indique qu'un dépôt de plainte "est en cours" concernant des insultes téléphoniques reçues ces derniers jours.

Catégories: Actualités

Saad Hariri a quitté Paris pour Le Caire

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:17

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a quitté mardi Paris pour Le Caire, selon une source aéroportuaire, où il doit rencontrer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi pour des entretiens sur la crise politique provoquée par sa démission surprise.

Saad Hariri a décollé mardi peu après 13H30 de l'aéroport du Bourget près de Paris, deux semaines après l'annonce surprise de sa démission depuis Ryad et à l'issue d'une visite de trois jours en France, pendant laquelle il s'est entretenu avec le président Emmanuel Macron.

La rencontre entre Abdel Fattah al-Sissi et Saad Hariri "doit porter sur les derniers développements dans la région ainsi que les développements au Liban", a écrit la présidence égytienne dans un court communiqué mardi.

M. Hariri doit ensuite rejoindre Beyrouth, au plus tard mercredi, pour clarifier sa position sur sa démission.

La visite de M. Hariri en Egypte interviendra en pleine tension entre l'Arabie saoudite, parrain de M. Hariri, et l'Iran, soutien de son grand rival libanais le Hezbollah chiite armé.

L'annonce de sa démission depuis Ryad avait très rapidement été perçue comme un nouveau bras de fer entre les deux poids lourds de la région.

Le fait que M. Hariri, à la tête d'un gouvernement dont fait partie le Hezbollah, ait annoncé sa démission de Ryad et qu'il soit resté en Arabie Saoudite pendant deux semaines avait soulevé de nombreuses questions. Le président libanais Michel Aoun avait accusé les Saoudiens de le retenir en "otage", ce que l'intéressé a démenti.

Catégories: Actualités

Bouygues et RTE s'allient dans l'internet des objets

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:16

Bouygues Telecom et le gestionnaire du réseau de transport d'électricité RTE ont noué mardi un partenariat pour mieux équiper les zones rurales en technologie de l'internet des objets.

Cette alliance conclue entre Arteria, filiale télécom de RTE, et Objenious, filiale de Bouygues Telecom, "cible volontairement les zones rurales pour y généraliser la technologie" liée à l'internet des objets, ont indiqué les deux partenaires dans un communiqué.

L'opérateur Objenious, qui a installé 4.300 antennes sur le territoire français, commercialise sa technologie LoRa (Long Range) dédiée aux objets connectés.

Arteria va équiper ses installations électriques aériennes (plus de 150.000 pylônes) de cette technologie pour "entamer le déploiement et la commercialisation de son réseau IoT", précise-t-elle dans le communiqué.

"Après les réseaux très haut débit et les réseaux mobiles, le partenariat signé entre Arteria et Objenious s?inscrit dans un contexte où le déploiement des réseaux IoT (ndlr: internet des objets) devient un nouvel enjeu pour l?aménagement numérique du territoire", soulignent les sociétés.

Objenious affirme couvrir actuellement 95% de la population et 86% du territoire en extérieur.

Catégories: Actualités

Top 14: gros renforts à Lyon avec Nakaitaci et Doussain en 2018

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:14

Lyon, 2e du Top 14 de rugby, se renforce encore pour 2018 avec les arrivées annoncées mardi des internationaux Noa Nakaitaci, ailier de Clermont, et Jean-Marc Doussain, ouvreur du Stade Toulousain.

Nakaitaci, 27 ans, et Doussain, 26 ans, se sont engagés à partir du 1er juillet 2018 respectivement pour cinq et trois ans.

Le LOU a également officialisé les arrivées à la même date de deux autres joueurs, le pilier de Clermont Raphaël Chaume (28 ans, 1 sélection) pour quatre ans et le troisième-ligne d'Oyonnax Patrick Sobela (25 ans) pour deux ans.

Le club rhôdanien a en outre prolongé les contrats de plusieurs de ses joueurs qui expiraient en juin prochain.

Les piliers argentin Francisco Gomez-Kodela (32 ans) et sud-africain Albertus Bukle (34 ans) ont signé une prolongation de deux et un an, les troisièmes lignes australien Liam Gill (25 ans) et Julien Puricelli, capitaine (36 ans), ont prolongé pour trois et un an.

Les centres Rudy Wulf, néo-zélandais (33 ans), et Thibaud Regard (24 ans) se sont réengagés pour un et trois ans, Pierre-Louis Barassi (19 ans) pour deux ans, et l'ailier Alexis Palisson (30 ans) pour deux ans.

Du côté de l'encadrement, après le manager sportif Pierre Mignoni qui avait déjà prolongé pour cinq ans jusqu'en 2023, l'entraîneur des avants Sébastien Bruno, l'entraîneur de la touche Karim GHezal et celui des lignes arrières ont tous rempilé pour trois ans jusqu'en 2021.

Catégories: Actualités

France : l'écriture inclusive bannie des textes officiels par le gouvernement

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:01
Dans une circulaire dévoilée mardi, le Premier ministre, Édouard Philippe, demande à ses ministres de bannir l'écriture inclusive des textes officiels. Cette règle controversée remet en cause la règle d'accord de la langue française, jugée sexiste.
Catégories: Actualités

Prières de rue: des problèmes rares, pas forcément liés à un manque de mosquées

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 13:00

L'affaire des prières de rue de Clichy-la-Garenne jette une lumière vive sur des problèmes qui restent rares en France et ne sont pas forcément liés à un manque de lieux de culte, mais à un conflit de légitimité entre associations musulmanes, selon des experts.

Concilier liberté de culte et ordre public

La question des prières de rue est épineuse: difficile d'y répondre par l'alternative licite/illicite. Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a précisé dimanche que les rassemblements seraient désormais interdits à Clichy, tout en redisant que les fidèles devaient "avoir un lieu de culte pour pouvoir prier".

Le cadre juridique abritant l'exercice de sa religion, liberté fondamentale, est plutôt conciliant. "Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l'ordre public établi par la loi", proclame la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789.

Quant aux "manifestations extérieures d'un culte" mentionnées par la loi de 1905 séparant les Eglises et l'Etat, elles sont généralement soumises à déclaration préalable en mairie ou en préfecture.

"S'il n'y a pas eu déclaration préalable, la prière est interdite. Mais s'il y en a eu, il faut que le maire ou l'autorité de police démontre qu'il y a un problème d'ordre public pour l'interdire", explique à l'AFP le président de l'Observatoire de la laïcité, Jean-Louis Bianco.

Des rassemblements isolés

Les tensions autour de prières de rue sont-elles fréquentes? "Par rapport au nombre de lieux, c'est très minoritaire", relativise Didier Leschi, auteur de "Misère(s) de l'islam de France" (Cerf).

Les frictions sont souvent liées à des situations particulières. Avant Clichy (Hauts-de-Seine), les prières de rue de Lagny (Seine-et-Marne) ont fait parler d'elles après la fermeture fin 2015 de la mosquée locale, jugée "radicale".

Des prières débordant des mosquées sont tolérées si elles ne gênent pas la circulation, par exemple quand la salle est saturée. "C'est souvent très limité dans le temps, au moment de l'Aïd", note Didier Leschi.

Un manque de lieux, vraiment?

Le secrétaire général du Conseil français du culte musulman (CFCM), Abdallah Zekri, met en avant la nécessité de nouvelles mosquées pour "mettre fin à ce tintamarre", selon lui "envenimé" à Clichy par la mairie et les élus de droite.

Estimant à 1,25 million le nombre de musulmans se rendant régulièrement dans une mosquée en France, ce responsable pense qu'il faut 600.000 m2 pour leur permettre de prier dignement, contre 300.000 m2 de surface existante. Il faut donc doubler le nombre de lieux si on veut garder des "mosquées de proximité", fait valoir ce dirigeant, qui préfère "que les personnes prient chez eux plutôt que d'aller se prosterner dans les caniveaux, ce qui est indigne d'une religion".

"On a maintenant environ 2.600 lieux de culte décents, ce qui n'est pas loin de répondre aux besoins", observe Jean-Louis Bianco. Didier Leschi estime même que, en comptant les salles de prière dans les foyers de travailleurs migrants, le nombre de lieux avoisine les 3.000. Soit presque un doublement en vingt ans.

Une croissance permise par les pouvoirs, selon ce spécialiste. Pour lui, l'islam est plutôt mieux loti que le christianisme évangélique, qui n'a guère bénéficié de baux emphytéotiques (longue durée) alors qu'il est en manque notoire de lieux.

Dissensions intracommunautaires

A Clichy, le maire fait valoir qu'une mosquée du nord de la commune peut accueillir les fidèles priant dans la rue, ce qu'ils contestent, arguant qu'elle est exiguë. Pour Didier Leschi, le conflit repose surtout sur des "dissensions entre associations musulmanes", l'une à la tête du lieu fermé par la mairie, l'autre gérant la salle où elle veut les regrouper.

"La vision qu'ont beaucoup de personnes ne tient pas compte des problèmes de différences nationales: la +oumma+", la communauté des croyants, sur le terrain, "ça n'existe pas", selon cet expert. Le dossier de Clichy lui rappelle celui de Montfermeil (Seine-Saint-Denis), marqué il y a quelques mois par "une opposition entre une association de sensibilité turque et une maghrébine".

"Un bureau gérant une mosquée peut être mixte", avec plusieurs origines à sa tête, reconnaît Abdallah Zekri. "Qu'on arrête avec ces histoires d'ego!"

Catégories: Actualités

Collomb loue la coopération public-privé sur le marché de la sécurité

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:59

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb qui a inauguré mardi, le salon Milipol Paris, consacré à la sécurité intérieure des États, a loué la coopération entre le public et le privé sur ce marché où la France doit se situer "en pointe".

"Pour un pays comme la France, il est indispensable de se situer à la pointe de ce secteur en développement", a déclaré le ministre qui affirme vouloir s'y impliquer "personnellement".

"Le gouvernement sera toujours aux côtés des entreprises de la filière car si l'innovation provient du secteur privé, la puissance publique a un rôle essentiel à jouer pour impulser, susciter, accompagner la montée en gamme de tous les acteurs", a ajouté M. Collomb qui a inauguré la 20e édition du salon, à Villepinte (Seine-Saint-Denis) qui regroupe tous les grands acteurs du secteur impliqués dans les thématiques de sécurité.

Pour le ministre qui a rappelé les 125.000 emplois du secteur, c'est "un enjeu économique" mais aussi un "enjeu de souveraineté".

"Il est indispensable de développer en France nos propres savoir-faire en matière de renseignement, de protection des données sensibles et la cybercriminalité", a détaillé Gérard Collomb.

Le ministre qui attend "beaucoup de la capacité d'innovation des entreprises", a souligné que dans les années à venir, gendarmerie et police nationale, acquerront des systèmes de lecture de plaques d'immatriculation, des drones, des microdrones et nanodrones, mais aussi des nouveaux outils d'investigation et de simplification des procédures.

"Public et privé doivent être plus proactifs encore, en se donnant les moyens de travailler ensemble bien en amont de la production des produits et services", a avancé M. Collomb.

La tenue d'un comité de filière des industries de sécurité (Cofis) début 2018 doit permettre la définition d'une politique de sécurité "ambitieuse et partagée", autour de quatre objectifs à l'horizon 2025, a précisé un communiqué du ministère de l'Intérieur.

Ces quatre objectifs prévoient le doublement du chiffre d'affaires de la filière, la création de 75.000 nouveaux emplois, le maintien d'un taux de croissance du secteur (+4,2% e 2016) supérieur au taux de croissance national et "couvrir l'intégralité des technologies identifiées comme +critiques+ par des offres nationales ou européennes".

"Le gouvernement souhaite donner une nouvelle impulsion à la filière de l'industrie de sécurité française, et constituer des écosystèmes d'innovation de pointe qui pourront se déployer au travers de projets fédérateurs tels que la Coupe du Monde de Rugby 2023 ou les Jeux Olympiques de Paris 2024", a souligné le communiqué.

Catégories: Actualités

Le soldat nord-coréen blessé par balles dans sa fuite au sud a repris conscience

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:56

Le soldat nord-coréen grièvement blessé par balles par les siens à la frontière lors de sa fuite vers la Corée du Sud a repris conscience, a indiqué une source gouvernementale sud-coréenne citée par l'agence Yonhap.

Le militaire a subi deux importantes opérations à l'hôpital de Suwon, au sud de Seoul. "Il a repris conscience et a demandé à regarder la télévision, a précisé cette source en indiquant que des films sud-coréens étaient diffusés dans sa chambre pour son "confort psychologique". Il a pu communiquer avec le corps médical.

Le soldat avait fait défection le 13 novembre dans le village frontalier de Panmunjom, s'enfuyant vers le sud sous les tirs des militaires nord-coréens, qui l'on ateint à quatre reprises au moins.

Il avait été mis à l'abri par trois soldats sud-coréens qui avaient rampé pour le rejoindre, juste au sud de la ligne de démarcation entre les deux Corée.

Un tel incident est très rare à Panmunjom, un lieu d'attraction touristique où les militaires du Nord et du Sud peuvent s'observer de près.

Pour le rassurer sur le fait qu'il était bel et bien au sud, les médecins lui auraient accroché un drapeau sud-coréen dans sa chambre et ont recours à la psychothérapie.

Le soldat souffre également de parasites intestinaux, résultant apparemment d'une hygiène alimentaire déplorable.

Selon la même source, le militaire sera interrogé dans quatre ou cinq jours, après autorisation médicale.

Catégories: Actualités

Le Maroc interdit officiellement les transactions en bitcoin

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:52

L'Office national des changes a annoncé l'interdiction des transactions en monnaie virtuelle (bitcoin) au Maroc, pays où les opérations de change sont étroitement contrôlées.

"Les transactions effectuées via les monnaies virtuelles constituent une infraction à la réglementation, passible de sanctions et amendes", a souligné dans un communiqué l'Office des changes, disant avoir constaté "l?utilisation par certaines personnes physiques et morales des monnaies virtuelles dans la réalisation de leurs transactions financières".

Le coup de sifflet des autorités intervient alors qu'une société de services numériques, la MTDS, a annoncé la semaine dernière qu'elle acceptait le bitcoin pour le paiement de ses prestations, une annonce qui a fait grand bruit dans les médias locaux.

Contrairement aux devises physiques telles que l'euro ou le dollar, les bitcoins ne sont régis par aucune banque centrale. Sans existence physique, cette monnaie virtuelle ne s'appuie pas sur la signature d'un Etat ou d'une institution et tire sa valeur de l'inviolabilité du protocole informatique qui l'a créé, la blockchain.

"S?agissant d?un système de paiement occulte et non adossé à un organisme financier, le recours aux monnaies virtuelles comporte d?importants risques pour leurs utilisateurs", a encore fait valoir l'Office.

Le texte rappelle qu'au Maroc, "toutes les transactions financières avec l?étranger doivent être effectuées via les intermédiaires agréés par les autorités et avec les devises étrangères cotées par (la banque centrale marocaine) Bank Al-Maghrib".

Les transactions en monnaie virtuelle dépassent les 200.000 dollars par jour au Maroc, selon des estimations publiées dans la presse locale malgré la difficulté d'évaluer ces échanges virtuels.

Le bitcoin qui s'achète et se vend sur les plateformes spécialisées sur internet valait 8.208,08 dollars mardi ?après avoir atteint en début d'échanges asiatiques 8.299,72 dollars, un nouveau sommet historique?, selon des données compilées par Bloomberg.

Catégories: Actualités

« Doxing » : pourquoi certains internautes divulguent les données privées de leurs cibles

Quatre chercheurs américains ont étudié cette pratique, qui consiste à mettre en ligne des informations personnelles d’un tiers pour lui porter préjudice.
Catégories: Actualités

Hariri attendu au Liban, et après?

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:48

Le Premier ministre libanais Saad Hariri, dont la démission le 4 novembre depuis Ryad a pris de court son pays et la communauté internationale, devrait être de retour mercredi pour la fête de l'Indépendance, après une médiation de la France.

Le président Michel Aoun attend ce retour avant d'accepter sa démission, la tradition voulant que celle-ci soit remise par écrit et sur le sol libanais, ce qui n'a pas été le cas.

Que va faire le chef de gouvernement démissionnaire? Dans le pays profondément divisé entre le camp emmené par M. Hariri et celui dirigé par son rival le Hezbollah chiite pro-iranien, trois scénarios sont envisageables.

- Nouveau gouvernement sans Hariri -

Si M. Hariri maintient sa démission, son gouvernement se chargera des affaires courantes.

"Quand le Premier ministre présente sa démission, il est naturel que le Président le charge de diriger un gouvernement d'affaires courantes", explique à l'AFP l'expert constitutionnel Edmond Rizk.

Or la démission d'un Premier ministre à partir d'un sol étranger est sans précédent dans l'histoire du Liban, soulevant des interrogations sur la recevabilité de celle-ci par le chef de l'Etat.

Le Liban étant une démocratie parlementaire, le président de la République doit ensuite entamer des consultations avec les députés de tous bords en vue de nommer un nouveau Premier ministre.

Parmi les possibles candidats, les ex-Premiers ministres Fouad Siniora, un des "faucons" du camp emmené par M. Hariri et hostile au Hezbollah ou Najib Mikati, une figure sunnite plus acceptée par le parti chiite.

- Retour de Hariri après compromis -

Au Liban, pays aux équilibres confessionnels fragiles, l'élection du président (chrétien par tradition) et la nomination du Premier ministre (sunnite) font l'objet de tractations laborieuses entre différents partis politiques.

Le processus peut prendre du temps. Le pays était resté plus de deux ans sans président, avant qu'un accord en 2016 entre les deux camps rivaux ne permette d'élire M. Aoun à la présidence.

Par la suite, M. Hariri, un protégé de Ryad, a été nommé Premier ministre à la tête d'un gouvernement comprenant son rival, le Hezbollah.

Si les députés choisissent de nouveau M. Hariri, "il devra former un nouveau gouvernement. Ce pourrait être une sortie" de crise, précise M. Rizk.

Mais les négociations en vue d'un nouveau gouvernement se heurteront une fois de plus aux sujets qui fâchent et qui sont à l'origine de la démission de M. Hariri, notamment les accusations d'ingérence du Hezbollah dans des conflits qui déchirent le Moyen-Orient, comme en Syrie et au Yémen.

Poids lourd de la politique libanaise, le Hezbollah est le seul mouvement à ne pas avoir déposé les armes après la guerre civile libanaise (1975-1990). Son arsenal est la principale pomme de discorde au Liban.

En démissionnant, M. Hariri avait dénoncé la "mainmise" de l'Iran et de son allié du Hezbollah sur le Liban.

- Revenir sur sa démission -

M. Hariri peut tout simplement revenir sur sa démission. C'est ce qu'il a fait entendre, en posant notamment comme condition le respect d'une "politique de distanciation" vis-à-vis des conflits régionaux, une allusion claire au Hezbollah.

"Je ferai connaître ma position après m'être entretenu avec le président Michel Aoun", avait-il lancé une nouvelle fois depuis Paris. "Vous savez que j?ai présenté ma démission et on en discutera au Liban".

Un appel reçu favorablement lundi soir par le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah. "Nous sommes ouverts à tout dialogue, toute discussion dans le pays".

Catégories: Actualités

Avant "Sweet Dreams", la longue route vers le succès de Eurythmics

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:47

Avant d'écrire leur immense succès des années 1980 "Sweet Dreams (Are Made of This)", le duo pop-rock de Eurythmics pensait sa carrière finie.

Annie Lennox, la chanteuse à la voix grave et puissante du groupe parmi les plus emblématiques de l'ère des synthétiseurs, se souvient de l'enregistrement du titre, en 1982 à Londres: "J'étais d'une humeur terrible ce jour-là. J'ai même pensé tout laisser tomber".

"J'étais assise et je me disais que j'allais probablement dire à Dave Stewart, son partenaire d'Eurythmics, "que j'allais rentrer en Ecosse", ajoute la chanteuse célèbre pour ses cheveux courts peroxydés. Leur premier album avait été un échec commercial.

Puis, tout d'un coup, elle trouva une mélodie en apparence toute simple au clavier. Lui, à la guitare, a rapidement embrayé avec un tempo en tripatouillant une boîte à rythme.

"La mélodie est soudain devenue addictive et entêtante, mais nous ne l'avons --et notre maison de disque non plus-- pas choisie comme single avant au moins la troisième ou quatrième sélection", poursuit Dave Stewart, dans un entretien à l'AFP.

Tout en se remémorant ces souvenirs depuis le studio mythique EastWest à Hollywood, où les Beach Boys ont enregistré "Pet Sounds", la chanteuse s'assoie au piano et se lance dans une interprétation acoustique impromptue de "Sweet Dreams".

- Hall of fame? -

Le duo, qui n'a pas joué ensemble depuis plusieurs années mais a gardé une grande complicité, espère entrer au Rock and Roll Hall of Fame. Les experts musicaux et fans choisissent par scrutin les prochains lauréats, qui seront annoncés en décembre. Le groupe de rock Radiohead ou la cultissime chanteuse de jazz Nina Simone sont aussi dans la course.

De retour sous les projecteurs, les deux vedettes de Eurythmics en ont profité pour annoncer une réédition de tous leurs albums en version vinyle courant 2018.

"La première fois que beaucoup de gens voient des artistes comme nous passer à la télé, ils se disent +oh ça marchait déjà bien pour eux+", remarque Dave Stewart.

"Mais ils ne voient pas les quatre, cinq, dix ans passés à vivre dans un squat ou à avoir du mal à joindre les deux bouts, à jouer devant trois ou quatre personnes", insiste le rockeur barbu et tatoué, aux sempiternelles lunettes de soleil. "Je pense que tous les artistes du Rock and Roll Hall of Fame sont passés par là".

"Sweet Dreams (Are Made of This)" et son album éponyme, tous deux sortis en 1983, ont régné sur les classements des meilleures ventes en Europe et en Amérique du Nord, et ont été suivis par d'autres albums à succès comme "Be Yourself Tonight".

"Sweet Dreams", avec son intro au synthétiseur reconnaissable entre toutes, est devenu un classique de la musique électronique, souvent ré-interprété, notamment par le rockeur gothique Marilyn Manson.

"Nous n'aurions jamais imaginé que ce serait une chanson qu'on retrouverait dans tous les festivals de musique électronique, parce qu'on ne faisait pas de musique électronique", admet Dave Stewart, 65 ans.

En écrivant les paroles, la diva écossaise de 62 ans explique que "Sweet Dreams" décrivait à l'origine la situation sombre dans laquelle se trouvait le duo. Mais à force, le titre est devenu un symbole des rêves --et difficultés-- de chacun.

"C'est un peu, ok, on est là, qu'est-ce qu'on en fait? On sait qu'on va mourir au bout", élabore-t-elle. "Alors c'est un peu philosophique et presque comme un poème haïku d'une certaine étrange façon".

"Ca n'a rien à voir avec le sadomasochisme, ce que beaucoup de gens ont longtemps pensé", ironise-t-elle, mais "si c'est ce que certains veulent y voir, pas de problème. Marilyn Manson a poussé la chanson à l'extrême et on était très contents qu'il l'ait fait".

Catégories: Actualités

Ventes en ligne en France: le cap des 80 mds d'euros sera atteint en 2017

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:44

Le commerce en ligne (e-commerce) a encore progressé au troisième trimestre en France, avec une croissance de 16,2% de son chiffre d'affaires, a annoncé mardi la Fédération du secteur, qui confirme ses prévisions de 80 milliards d'euros dépensés en 2017.

"Il s'agit d'un très bon trimestre, porté par une consommation des ménages qui bondit et un décalage de la date des soldes" (28 juin, ndlr) qui a favorisé le mois de juillet (+18%), a souligné lors d'une conférence de presse Marc Lolivier, délégué général de la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad).

Au total, le chiffre d'affaires du troisième trimestre a atteint 19,8 milliards d'euros, grâce notamment à une bonne performance des sites de tourisme (+14,5%), de mobilier-décoration (+20%) et d'habillement (+19%).

Ce trimestre confirme également le succès des ventes sur smartphones et tablettes (+48% sur le trimestre), un "levier et un accélérateur très important", selon M. Lolivier.

"D'ici 2020, une vente sur deux se fera via le (téléphone) mobile", a-t-il prédit.

Sur les neuf premiers mois de l'année, les ventes ont progressé de 13,9%.

Le montant moyen de la transaction continue de baisser de 3,4% sur un an, à 66 euros, mais "rien d'inquiétant", a assuré M. Lolivier, car, parallèlement, le volume des transactions augmente (plus de 300 millions sur le trimestre, soit +20,4% sur un an, avec une moyenne de presque 10 transactions par acheteur).

Plusieurs facteurs expliquent ce phénomène: "la banalisation de l'achat sur internet, l'augmentation des abonnements +premium+ (qui offrent les frais de port, ndlr) qui favorise les +petits+ achats et une offre plus développée".

Ainsi, le nombre de sites marchands actifs a progressé (+15.000, soit 8% sur un an), s'établissant à plus de 210.000, précise la Fevad.

Au total, le montant dépensé par cyber-acheteur sur le trimestre s'élève à 650 euros, soit 55 euros de plus qu'en 2016.

A l'approche du "Black Friday" (journée d'offres promotionnelles organisée ce vendredi sur le modèle américain) et de Noël - les deux derniers mois de l'année pèsent environ 20% du chiffre d'affaires annuel du e-commerce -, la fédération table sur une progression du chiffre d'affaires de 13%, avec près de 16 milliards d'euros qui devraient être dépensés à cette période.

"Sur l'année, le cap des 80 milliards d'euros que nous avions annoncé en janvier sera bel et bien franchi", soit une croissance de 14% par rapport à 2016, s'est réjoui M. Lolivier.

Catégories: Actualités

Loup: 74 villages somment l'Etat de payer par arrêté municipal

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:39

Soixante-quatorze villages, la plupart membres de l'association des communes pastorales de Provence-Alpes-Côte d'Azur, se sont ligués pour prendre un arrêté municipal mettant à la charge de l'Etat les frais de capture du loup, espèce protégée qui menace le travail des éleveurs sur leur territoire.

"On a voulu réveiller l'Etat, on n'est pas assez entendu", explique Denise Leiboff, présidente de l'association des communes pastorales de la région Paca et maire de Lieuche (Alpes-Maritimes, 50 habitants).

"Il y a une préparation du plan loup 2018-2023 qui nous annonce 300 loups actuellement et ils (les autorités, ndlr)veulent arriver à 500. On n'est pas du tout associés (à ce plan). Sur ma commune, ça (les attaques de loup) s'est un peu calmé car l'éleveur a enlevé des bêtes et il les rentre le soir pour faire du fromage mais au niveau national, la prédation s'est accentuée. On est à plus de 30 département touchés", dit-elle.

Elle est la première à avoir signé l'arrêté, en date du 1er novembre. Le texte, préparé par le maire du Vernet (Alpes-de-Haute-Provence) François Balique, avocat, stipule que "les frais afférents aux opérations de capture, de garde et de transport des animaux capturés appartenant à l?espèce Canis lupus dans un site d?habitat naturel seront intégralement et directement mis à la charge de l?Etat".

La maire de Lieuche s'attend à être attaquée devant le tribunal administratif.

Quinze communes du département de l'Hérault lui ont emboîté le bas, quatre du Vaucluse, sept du Var et 32 des Alpes-Maritimes, notamment Valderoure, où l'éleveuse de viande ovine Michelle Rebuffel a subi une spectaculaire attaque dans la nuit du 16 au 17 novembre avec 30 bêtes victimes, mordues ou tuées, dont 28 agneaux.

Elle a l'habitude des attaques du loup contre ses brebis en montagne durant l'été mais pas que le loup s'en prenne aux agneaux nés en plaine: "Sur les trois mois d'estive avec le groupement pastoral, on a eu 30 attaques et 50 victimes. A l'automne, on descend les brebis dans les plaines pour la mise bas. Là, c'était protégé avec des filets électrifiés et trois chiens de protection et il est rentré une meute avec des petits louveteaux qui se sont entraînés à tuer sur les agneaux", a raconté mardi à l'AFP Mme Rebuffel.

Catégories: Actualités

Zimbabwe: le Parlement ouvre sa séance sur la destitution de Mugabe

France 24 - L'info en continu - mar, 11/21/2017 - 12:35

Le Parlement du Zimbabwe a ouvert mardi après-midi sa séance consacrée à l'examen d'une demande de destitution du président Robert Mugabe, qui règne d'une poigne de fer sur le pays depuis trente-sept ans, a constaté un journaliste de l'AFP.

La session a débuté alors que des centaines de personnes étaient massées à l'extérieur du siège du Parlement pour exiger le départ du chef de l'Etat, 93 ans, assigné à résidence depuis un coup de force de l'armée la semaine dernière.

rm-pa/bed/stb

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités