Actualité

Affaire Ramadan: des récits d'une grande violence et des soupçons de collusion

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 13:00

Les deux femmes qui accusent Tariq Ramadan de viols ont décrit des scènes d'une très grande violence au cours d'investigations qui ont aussi révélé des connexions entre les plaignantes et des opposants au théologien musulman, alimentant des soupçons de collusion pointés par la défense.

. Les viols décrits par les plaignantes

Lors de leurs auditions dont l'AFP a eu connaissance, Henda Ayari et la seconde plaignante connue sous le pseudonyme Christelle ont raconté, de façon détaillée, les événements qui ont précédé leur rencontre avec Tariq Ramadan. D'abord, des contacts via internet de plus en plus fréquents avec celui en qui elles voient alors un guide spirituel. Puis la naissance de rapports de séduction, avant un rendez-vous à l'hôtel en marge d'une conférence donnée par l'intellectuel.

Christelle l'accuse d'avoir changé soudainement de comportement une fois dans la chambre, et de lui avoir imposé une relation sexuelle d'une grande brutalité, le 9 octobre 2009.

"Lorsque je me suis retournée, j'ai vu que son visage avait changé. Un visage terrifiant comme si j'avais le diable face à moi", selon la plainte de Christelle.

Elle l'accuse ensuite de lui avoir donné de "larges claques au visage, aux oreilles, aux bras, aux jambes, sur les seins et des coups de poing au ventre" afin de la "mettre KO", ainsi que d'avoir recouru à des pratiques sexuelles qui l'ont blessée physiquement.

Henda Ayari a elle aussi raconté une relation à distance qui, lors de leur seul rendez-vous fin mars/début avril 2012, bascule dans la violence: "Il m'a étranglée très fort et giflée violemment car je résistais", a-t-elle dénoncé dans sa plainte.

Avant cet accès de violence, elle avait accepté de se mettre en sous-vêtements dans la chambre d'hôtel de M. Ramadan.

Toutes deux se décrivent comme ayant été alors sous son "emprise", Christelle évoquant "un lavage de cerveau".

Tariq Ramadan a toujours contesté tout rapport sexuel avec les accusatrices.

. L'ombre d'une collusion dénoncée par la défense

Dans une contre-attaque, les avocats de M. Ramadan ont porté plainte pour subornation de témoins en visant nommément l'essayiste Caroline Fourest, adversaire de longue date de l'islamologue.

Dans leurs investigations, les enquêteurs ont mis au jour que les deux plaignantes ont partagé des contacts réguliers avec plusieurs détracteurs de l'intellectuel.

Selon un procès-verbal dont l'AFP a eu connaissance, les relevés téléphoniques ne font apparaître aucun contact direct entre Henda Ayari et Christelle entre le 6 mai et le 6 novembre 2017.

En revanche, ils montrent des communications fréquentes de chacune avec la ligne de Fiammetta Venner, une intime de Mme Fourest (116 fois pour Christelle et 156 pour Mme Ayari), sur cette même période de six mois.

Alors que les plaignantes affirmaient ne pas se connaître, l'enquête a montré qu'elles s'étaient parlé plusieurs années auparavant. Elles ont invoqué une méprise car elles n'avaient alors eu que de brefs échanges téléphoniques parmi d'autres contacts avec de potentielles victimes. Le tout dans un climat, selon elles, de menaces de l'entourage de Tariq Ramadan.

Les plaignantes et d'autres personnes entendues ont évoqué devant les enquêteurs les liens noués, avant le premier dépôt de plainte, avec d'autres femmes disant avoir été agressées sexuellement par M. Ramadan, mais aussi avec des opposants à l'islamologue.

Parmi ces derniers, la femme du chercheur Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et lui aussi adversaire du théologien, a raconté début décembre avoir rencontré "il y a huit ou neuf ans", à Paris, Christelle en compagnie d'une animatrice de la radio Beur FM, dans un procès-verbal dont l'AFP a eu connaissance.

Après cette entrevue, Christelle a été présentée à Caroline Fourest puis l'a accompagnée sur le plateau d'une émission de télévision, où elle débattait précisément avec Tariq Ramadan.

Le numéro de l'animatrice radio apparaît également dans le relevé téléphonique établi par les enquêteurs: elle a été en contact 151 fois avec Christelle et 57 fois avec Henda Ayari sur la période mai/novembre 2017.

Des éléments qui pourraient être utilisés par la défense de Tariq Ramadan pour discréditer les témoignages des plaignantes en les accusant de s'être concertées. Les plaignantes, elles, décrivent leur besoin de nouer des contacts pour faire front face à l'entourage de l'intellectuel.

Catégories: Actualités

Conversation enregistrée : Laurent Wauquiez plaide l'humour

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 12:40

Le patron des Républicains a dénoncé ce samedi l'enregistrement de ses propos face aux étudiants de l'EM Lyon et menace de porter plainte.
Laurent Wauquiez, président de LR, a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et menacé de "suites judiciaires". "Les... Lire la suite

Catégories: Actualités

Wauquiez dénonce la diffusion de propos enregistrés "de façon illégale" et menace de "suites judiciaires"

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 12:20

Laurent Wauquiez, président de LR, a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et menacé de "suites judiciaires", dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Les propos qui ont été diffusés par l'émission Quotidien ont été enregistrés de façon illégale, avec des méthodes peu déontologiques qui ouvrent la voie à des suites judiciaires", déclare M. Wauquiez au lendemain de la diffusion de l'enregistrement à son insu d'une intervention dans laquelle il s'en prend à Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron et encore Gérald Darmanin.

"Ces propos ont été tenus dans le cadre privé d'un enseignement, au cours d'une discussion libre avec des étudiants, parfois sur le ton de l'humour. Ce cours amenait notamment les étudiants à réfléchir sur les rumeurs et les fantasmes qui nourrissent la vie politique", explique M. Wauquiez.

"Il n'a par exemple jamais été question dans mon esprit de soutenir qu'on ait fait surveiller des membres du gouvernement dans le cadre du Conseil des ministres", assure-t-il.

Dans l'enregistrement, diffusé vendredi soir sur TMC, M. Wauquiez accuse notamment M. Sarkozy d'avoir écouté les portables des membres de son gouvernement lors des Conseils des ministres, ou l'actuel président d'avoir mis en place une "cellule de démolition" de François Fillon durant la campagne.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes pronostique aussi un départ rapide du gouvernement de Gérald Darmanin, dont la plainte pour viol qui le visait vient d'être classée sans suite, mais qui doit encore faire face à une enquête pour abus de faiblesse.

Catégories: Actualités

La Norvégienne Björgen rejoint son compatriote Björndalen comme athlète le plus médaillé des JO d’hiver

La Norvège a remporté le relais dames de ski de fond. Marit Björgen, qui a décroché sa première médaille olympique à Salt Lake City en 2002, égale son compatriote avec 13 podiums.
Catégories: Actualités

Il est trop tôt pour un sommet avec Pyongyang, estime le président sud-coréen

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 12:00

Il est trop tôt pour envisager un sommet avec la Corée du Nord en dépit du rapprochement intervenu à l'occasion des jeux Olympiques d'hiver, a estimé samedi le président sud-coréen Moon Jae-in.

"Il y a de grands espoirs en vue d'un sommet Nord-Sud, mais je crois que c'est un peu précipité", déclaré le président à des journalistes à Pyeongchang lors d'une visite au centre de presse.

"Il y a un proverbe coréen (sur la précipitation) qui dit +rechercher de l'eau chaude près du puits+", a-t-il ajouté.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a développé une offensive diplomatique de son régime isolé, à la faveur des JO d'hiver de Pyeongchang où il a envoyé sa soeur Kim Yo Jong, première membre de la dynastie régnant au Nord à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre de Corée.

Kim Yo Jong a formellement transmis samedi dernier lors d'une rencontre avec le président sud-coréen Moon Jae-in une invitation à venir à Pyongyang de la part du dirigeant nord-coréen.

La délégation nord-coréenne comprenait également le chef de l'Etat Kim Yong Nam, aux fonctions largement honorifiques et le plus haut dignitaire nord-coréen à s'être jamais rendu au Sud, ainsi que des centaines d'athlètes et pom-pom girls.

Selon des analystes, cette offensive de charme vise à perturber les relations entre Séoul et Washington et affaiblir la détermination de la communauté internationale. A la veille de l'ouverture des JO, Pyongyang avait organisé un défilé militaire pour marquer le 70e anniversaire de son armée, le 8 février au lieu du 25 avril, et exhibé ses missiles balistiques intercontinentaux.

Catégories: Actualités

JO : le Super-G féminin remportée par la championne du monde de ... snowboard

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 11:59

Coup de tonnerre à Pyeongchang ! L'épreuve féminine de ski féminine a été remportée par la Tchèque Ester Ledecka, championne du monde de snowboard.
Certaines personnes sont plus multitâches que d'autres. Vendredi à Pyeongchang, la Tchèque Ester Ledecka, dossard 26 sur le dos, a sans doute laissé sa trace dans... Lire la suite

Catégories: Actualités

Wauquiez dénonce la diffusion de propos enregistrés "de façon illégale" et menace de "suites judiciaires"

LCP Assemblée nationale - sam, 02/17/2018 - 11:50

Laurent Wauquiez, président de LR, a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et menacé de "suites judiciaires", dans une déclaration transmise à l'AFP.

"Les propos qui ont été diffusés par l'émission Quotidien ont été enregistrés de façon illégale, avec des méthodes peu déontologiques qui ouvrent la voie à des suites judiciaires", déclare M. Wauquiez au lendemain de la diffusion de l'enregistrement à son insu d'une intervention dans laquelle il s'en prend à Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron et encore Gérald Darmanin.

"Ces propos ont été tenus dans le cadre privé d'un enseignement, au cours d'une discussion libre avec des étudiants, parfois sur le ton de l'humour. Ce cours amenait notamment les étudiants à réfléchir sur les rumeurs et les fantasmes qui nourrissent la vie politique", explique M. Wauquiez.

"Il n'a par exemple jamais été question dans mon esprit de soutenir qu'on ait fait surveiller des membres du gouvernement dans le cadre du Conseil des ministres", assure-t-il.

Dans l'enregistrement, diffusé vendredi soir sur TMC, M. Wauquiez accuse notamment M. Sarkozy d'avoir écouté les portables des membres de son gouvernement lors des Conseils des ministres, ou l'actuel président d'avoir mis en place une "cellule de démolition" de François Fillon durant la campagne.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes pronostique aussi un départ rapide du gouvernement de Gérald Darmanin, dont la plainte pour viol qui le visait vient d'être classée sans suite, mais qui doit encore faire face à une enquête pour abus de faiblesse.

Catégories: Actualités

La galaxie d’Andromède aurait été formée par la collision de deux galaxies

Une équipe scientifique franco-chinoise a simulé numériquement les effets d’une telle collision et le résultat correspond presque parfaitement aux observations actuelles.
Catégories: Actualités

JO-2018: la Norvégienne Björgen rejoint Björndalen comme athlète le plus médaillé des JO d'hiver

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 11:38

La Norvège a remporté le relais dames de ski de fond (4x5 km), ce qui a permis à Marit Björgen d'égaler son compatriote Ole Einar Björndalen au rang des athlètes les plus médaillés des Jeux d'hiver avec 13 podiums, samedi à Pyeongchang.

La Norvège (Oestberg, Jacobsen, Haga, Björgen) a devancé la Suède, (Haag, Kalla, Andersson, Nilsson), médaille d'argent, et les Russes sous bannière olympique (Nepryaeva, Belorukova, Sedova, Nechaevskaya), en bronze.

La France (Aurore Jean, Anouk Faivre-Picon, Coraline Thomas Hugue et Delphine Claudel) a pris la 12e place.

Marit Björgen, qui fêtera ses 38 ans le mois prochain, a décroché sa première médaille olympique sur cette même épreuve du relais 4x5 km à Salt Lake City en 2002.

Elle en a remporté une deuxième à Turin en 2006 avant d'accroître sérieusement son total de breloques à Vancouver en 2010, d'où elle est repartie avec un excédent de bagages comprenant cinq médailles. Elle a encore remporté trois médailles en 2014 à Sotchi, et a décroché samedi sa troisième à Pyeongchang après l'argent en skiathlon samedi dernier et le bronze sur 10 km jeudi.

Sur ses 13 médailles, sept sont en or.

Samedi, Marit Bjorgen, dernière relayeuse, a dû s'employer pour se défaire de la Suédoise Stina Nilsson dans le sprint final et offrir le titre à la Norvège.

La Suède était tenante du titre.

Catégories: Actualités

Un attentat suicide attribué à Boko Haram fait 19 morts dans le nord-est du Nigeria

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 11:24

Trois kamikazes suspectés d'appartenir à Boko Haram se sont fait exploser sur un marché aux poissons du nord-est du Nigeria, tuant 19 personnes, et démontrant une nouvelle fois la capacité de nuisance du groupe jihadiste.

Les explosions se sont produites vendredi vers 20h30 (19H30 GMT) à Konduga, à environ 35 kilomètres au sud-est de la capitale de l'Etat de Borno, Maiduguri.

Selon deux responsables de la milice engagée aux côtés de l'armée contre le groupe armé nigérian, Babakura Kolo et Musa Ari, les kamikazes étaient des hommes.

"Nous avons 19 morts et quelque 70 blessés (...) Deux des kamikazes ont attaqué le marché aux poissons Tashan Kifi, puis quatre minutes plus tard, un troisième a frappé à proximité", a déclaré M. Kolo.

"Les victimes comprenaient 18 civils et un soldat. Le Tashan Kifi est un marché informel qui sert de restaurant, de marché et de lieu de détente pour les habitants", a-t-il ajouté.

Selon Musa Ari, 22 des 70 blessés sont dans un état critique.

"Il n'y a aucun doute quant à savoir qui est derrière ça: Boko Haram a ciblé Konduga à plusieurs reprises", a-t-il ajouté.

L'armée et la police de l'Etat de Borno, épicentre de l'insurrection sanglante de Boko Haram, n'avaient pas réagi samedi matin.

Le conflit a fait plus de 20.000 morts et plus de 2,6 millions de déplacés depuis 2009.

Le 31 janvier, deux femmes kamikazes s'étaient fait exploser dans le village de Mandarari, près de Konduga.

Les explosions avaient eu lieu peu après une autre attaque suicide ayant fait quatre morts et 44 blessés dans un camp déplacés de Dalori, à une vingtaine de kilomètres sur la même route de Maiduguri. Un quatrième kamikaze s'était également fait exploser à l'extérieur du camp.

L'armée et le gouvernement nigérians ont affirmé à plusieurs reprises que les jihadistes, affaiblis par les opérations militaires lancées par les armées de la région du lac Tchad (Nigeria, Niger, Tchad, Cameroun), étaient sur le point d'être vaincus.

Mais ils continuent de mener des attentats-suicides et des attaques dans des villages reculés de brousse ou en périphérie des villes importantes.

- Récompense -

Le chef des opérations militaires contre Boko Haram, le général Rogers Nicholas, a ainsi déclaré mercredi que le groupe, qui a prêté allégeance à l'Etat islamique en 2015, était "en déroute".

Depuis le début de l'année, l'armée nigériane traque les jihadistes dans l'un de leurs principaux fiefs, la forêt de Sambisa (Borno), où ils s'étaient réinstallés ces derniers mois après en avoir été chassés une première fois en décembre 2016.

Le triple attentat-suicide de vendredi intervient alors que les procès de centaines de membres présumés de Boko Haram se tenaient cette semaine devant des tribunaux civils siégeant dans une base militaire.

L'un des islamistes, jugé pour son implication dans l'enlèvement en 2014 de plus de 200 lycéennes de la ville de Chibok, toujours dans l'Etat de Borno, a été condamné à 15 années d'emprisonnement.

L'armée a par ailleurs affirmé en début de semaine que le leader de Boko Haram, Abubakar Shekau, "avait pris ses jambes à sou cou" après une opération militaire destinée à le déloger de son lieu de refuge.

Selon le porte-parole de l'armée, le général Sani Usman, le chef jihadiste "essaie désespérément de s'échapper (...) déguisé en femme", portant un hijab pour éviter d'être repéré.

Une récompense de trois millions de nairas (6.700 euros) a été promise en échange de toute "information crédible" permettant de l'appréhender. En 2012, l'armée avait annoncé une récompense de 50 millions de nairas pour des informations similaires.

Les Etats-Unis, qui considèrent Shekau comme un "terroriste", avaient offert en 2013 sept millions de dollars contre des informations sur le lieu où il se trouvait.

Catégories: Actualités

#MeToo : le photographe star Patrick Demarchelier accusé de harcèlement sexuel

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 11:22

Plusieurs femmes accusent le photographe de mode français Patrick Demarchelier de harcèlement sexuel. .
Le Français Patrick Demarchelier, photographe star de la mode et du show biz - sa célébrité est telle que son nom est cité à plusieurs reprises dans le film "Le diable s'habille en Prada" - est pris à son tour par la... Lire la suite

Catégories: Actualités

SNCF : le pari de la réforme

Editorial. Le rapport Spinetta sur « l’avenir du ferroviaire » souligne une évidence : le système est à bout de souffle et attendre pour agir ne ferait qu’aggraver la situation.
Catégories: Actualités

JO 2018 d’hiver : suivez le biathlon en direct

La course en ligne féminine ou mass start s’élance à 12h15 à Pyeongchang. L’Allemande Dahlmeier et la Slovaque Kuzmina sont favorites, mais les Françaises Dorin-Habert et Braisaz peuvent viser un podium.
Catégories: Actualités

Brésil : le président Temer place la sécurité de l'État de Rio sous le contrôle de l'armée

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 11:04
Après une multiplication des agressions et vols à main armée lors du carnaval de Rio de Janeiro, le président brésilien Michel Temer a annoncé vendredi le transfert à l'armée du commandement des forces de sécurité de cet État.
Catégories: Actualités

Brexit: May plaide pour un accord "urgent" sur la sécurité avec l'UE

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 10:58

La Première ministre britannique Theresa May a insisté samedi sur l'"urgence" de négocier une coopération sécuritaire privilégiée avec l'Union européenne après le Brexit, faute de quoi la sécurité des Européens se trouverait menacée.

"Ce n'est pas une époque où nous pouvons permettre que notre coopération soit inhibée, que la sécurité de nos citoyens soit mise en danger par une concurrence entre partenaires, des rigidités institutionnelles et des idéologies bien ancrées", a-t-elle averti lors de la Conférence de Munich sur la sécurité.

Pour la Première ministre, Européens et britanniques "ne peuvent pas reporter cette discussion" et doivent "urgemment mettre en place un traité pour protéger tous les citoyens européens".

Celui-ci devra établir des mécanismes pour organiser le respect de la souveraineté de chacun, et prévoir que les juridictions européennes seront compétentes dans certains cas et les Britanniques dans d'autres.

"Nous devons faire ce qui est le plus utile, le plus pragmatique pour assurer notre sécurité collective", selon la Première ministre, qui s'exprimait devant un parterre de responsables européens.

Le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker devait s'exprimer dans la matinée de samedi à Munich.

Parlant avant Mme May, le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a voulu se montrer conciliant, relevant que le Royaume-Uni avait durant "des décennies contribué aux capacités, traditions et à la pensée de l'Union européenne". "Nous devons essayer de garder des relations aussi resserrées et productives que possible après le Brexit".

"Le Royaume-Uni quitte l'UE, mais il ne quitte pas l'Europe et l'ordre libéral occidental", a-t-il insisté.

Mme May a été critiquée par le passé pour avoir semblé vouloir lier la coopération sécuritaire, domaine où Londres joue un rôle crucial en Europe, et un accord commercial privilégié avec l'UE.

Les pourparlers entre Britanniques et Européens semblent actuellement dans une impasse, le Royaume-uni n'ayant toujours pas défini sa position sur les futures relations commerciales et n'est pas non plus d'accord sur les modalités de la période de transition qu'il a réclamée après le Brexit, prévu le 29 mars 2019.

Selon Mme May, maintenir un partenariat sécuritaire très rapproché entre l'UE et le Royaume-Uni en tant que pays tiers, après le Brexit, marquerait une première ambitieuse.

- 'Réelle créativité' -

"Il y a déjà dans d'autres domaines, comme le commerce, des relations stratégiques entre l'UE et des pays tiers", a dit Mme May, "et il n'y a aucune raison juridique ou opérationnelle qui empêcherait un accord dans le domaine de la sécurité intérieure".

Mme May a en particulier relevé que la fin d'une participation britannique au mandat d'arrêt européen et à Europol handicaperait grandement l'efficacité de la lutte européenne contre le terrorisme, la criminalité organisée ou la cybercriminalité.

Selon elle, un Brexit sans accord sur ces sujets mettrait aussi fin aux systèmes d'échanges d'information existants, notamment dans le cadre d'Europol.

Elle a plaidé pour que les dirigeants des deux parties fassent preuve "de volonté politique" et d'une "réelle créativité".

Elle a promis enfin que Londres respecterait toutes les sanctions internationales adoptées alors qu'elle était membre de l'UE, et pourrait toujours, si nécessaire, participer à des opérations européennes sur des théâtres extérieurs.

Vendredi, les directeurs des services de renseignement extérieur britanniques (MI6), français (DGSE) et allemands (BND) s'étaient affichés ensemble, fait rare, pour assurer que le Brexit n'entamerait pas leur coopération.

"Même après la sortie du Royaume-Uni de l?UE, une coopération étroite ainsi que le partage de renseignements entre les Etats devront se poursuivre sur les questions du terrorisme international, de l?immigration clandestine, de la prolifération et des cyberattaques", affirment-ils dans un communiqué commun, en marge de la conférence de Munich.

Catégories: Actualités

Vosges : une jeune fille disparue a été retrouvée morte dans sa voiture

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 10:53

Une jeune fille de 19 ans, portée disparue depuis le 14 février, a été retrouvée morte dans sa voiture accidentée hier vendredi.
Une jeune femme de 19 ans qui avait disparu dans les Vosges depuis mercredi, a été retrouvée morte vendredi, dans sa voiture accidentée, rapporte Vosges Matin. La gendarmerie a annoncé qu'elle... Lire la suite

Catégories: Actualités

Grève VTC: barrage filtrant à Nice, rassemblement à Roissy

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 10:48

La grève "illimitée" pour un tarif minimum dans la profession VTC a débuté samedi matin par un rassemblement aux abords de l'aéroport de Roissy et un barrage filtrant à l'aéroport de Nice, les manifestants dénonçant "la précarité" et des charges trop élevées.

Des rassemblements devaient aussi se tenir à partir de 10H00 devant les gares de Bordeaux et Marseille.

À Nice, entre 150 et 200 chauffeurs VTC, selon le chiffres des organisateurs, ont installé dès 6H00 des barrages filtrants aux entrées de l'aéroport international, a constaté un journaliste de l'AFP.

"On laisse passer les taxis et les particuliers mais on empêche les VTC d'aller charger ou décharger", a indiqué Mimoun Zarioh, un représentant de la section CFDT-VTC des Alpes-Maritimes. Le dispositif devait être maintenu jusqu'à 15H00.

En milieu de matinée, une vingtaine de voitures étaient stationnées sur le bas côté près de la sortie de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, la police ayant empêché la mise en place d'un barrage filtrant, a constaté une journaliste de l'AFP.

"Les chauffeurs ne s'en sortent pas" avec des courses parfois payées seulement "4,50 euros", "même un livreur de pizzas gagne mieux", a expliqué Karim Aissaoui, chauffeur VTC multiplateforme depuis 5 ans.

Hamid Osmani touchait "2.500 euros net" auparavant dans l'aérien. Dans la profession VTC, "on gagne le Smic et après avoir payé les charges, il ne nous reste rien", dit-il.

"Hier pour emmener un client de la rue de Vaugirard (dans l'ouest de Paris, NDLR) au T2F, le terminal plus éloigné (de Roissy), j'ai mis 2H15 et j'ai gagné 36 euros, moins la TVA, 34 euros", a ajouté un autre chauffeur qui a requis l'anonymat.

Tous dénoncent "la précarité" du métier et des charges trop élevées, qui amputent de "35%" leur revenu, selon eux.

"L'Union des VTC", à l'origine du mouvement et composée essentiellement de chauffeurs CFDT, revendique un plancher de 12 euros la course, 2 euros la prise en charge, 1,50 euro le kilomètre et 0,50 euro la minute.

Le collectif reproche à l'État de freiner l'instauration d'une tarification minimale dans la profession, alors qu'une mission de réflexion a été annoncée début décembre sur le sujet par la ministre des Transports, Élisabeth Borne.

Les manifestants parisiens ont prévu de se diriger dans la journée vers Bercy avant de terminer leur parcours au ministère des Transports, où une délégation espère être reçue.

La mission de réflexion "a engagé ses travaux et elle prendra contact avec vous prochainement pour recueillir, le cas échéant, votre contribution", a indiqué Mme Borne mercredi dans un courrier aux acteurs du transport public particulier de personnes (taxis, VTC, plateformes). La ministre dit "envisager" une réunion plénière début mars.

Catégories: Actualités

Ajaccio : ouverture de la 21e édition du festival du film espagnol et latino-américain

France 3 Corse ViaStella - culture - sam, 02/17/2018 - 10:45
La 21e édition du festival du film espagnol et latino-américain a débuté hier, vendredi, à Ajaccio. L'association Latinità, à l'origine de l'événement, a sélectionné une vingtaine de films, longs métrages et documentaires. Ça se passe à l'espace Diamant, en version originale sous-titrée.France 3 Corse ViaStella
Catégories: Actualités

Crise de l’eau en Afrique du Sud : Le Cap se prépare au « jour zéro »

Face à une sécheresse historique, les autorités de la ville menacent de couper le système de distribution d’eau dans les quartiers résidentiels à partir du 4 juin.
Catégories: Actualités

Le photographe star Patrick Demarchelier à son tour dans la tourmente #MeToo

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 10:40

Le Français Patrick Demarchelier, photographe star de la mode et du show biz, est pris à son tour dans la tourmente #MeToo, plusieurs femmes l'accusant de harcèlement sexuel.

Leurs témoignages contre le Français de 74 ans ont été recueillis par le quotidien américain The Boston Globe, qui les a publiés vendredi, notamment celui d'une ancienne assistante du photographe.

Cette dernière explique, sous couvert d'anonymat, avoir finalement cédé aux avances insistantes de Patrick Demarchelier, de peur de compromettre son avenir professionnel si elle persistait à refuser.

Elle dit avoir demandé instamment à la directrice artistique du groupe Condé Nast, la très influente Anna Wintour, de ne plus laisser le photographe travailler avec de jeunes mannequins.

Le Boston Globe cite également le cas de six autres femmes accusant toutes le Français de harcèlement sexuel. L'une d'entre elles raconte que le photographe lui a mis la main sur ses parties génitales, et une autre qu'il lui a touché la poitrine.

Sollicité par l'AFP, Patrick Demarchelier n'a pas donné suite dans l'immédiat.

Patrick Demarchelier fait partie des plus grands photographes de mode et du show-business. Certains de ses clichés de la princesse Diana, de Madonna ou d'Angelina Jolie ont fait le tour du monde.

Le photographe né au Havre (Normandie, ouest de la France), dont le travail a fait l'objet d'une exposition en 2008 au Petit-Palais à Paris, est aussi l'auteur de nombreuses couvertures d'albums, entre autres pour Elton John et Céline Dion.

- Baisers non sollicités -

Sa célébrité dans le milieu de la mode est telle que son nom est cité à plusieurs reprises dans le film "Le diable s'habille en Prada", satire du monde de la mode où Meryl Streep campe un personnage inspiré d'Anna Wintour.

La Globe Spotlight Team, qui a mené cette enquête, est une équipe de six reporters d'investigation, héritière de celle qui avait révélé en 2002 comment la hiérarchie catholique locale avait couvert des abus sexuels commis par quelque 90 prêtres à Boston et dans les environs pendant plusieurs décennies. L'histoire avait servi de base au film "Spotlight", qui a reçu l'Oscar du meilleur film en 2016.

L'enquête sur le monde de la mode publiée vendredi met en cause d'autres photographes, notamment Seth Sabal, Greg Kadel ou Andre Passos, ainsi que le styliste Karl Templer.

Dans le cas de Greg Kadel, une mannequin, sous couvert d'anonymat, affirme que le photographe l'a emmenée dans un hôtel alors qu'elle était encore mineure et l'a forcée à avoir une relation sexuelle.

L'enquête du Boston Globe mentionne aussi le nom de David Bellemère, photographe français accusé de harcèlement sexuel par deux femmes.

L'une d'entre elle, la mannequin américaine Madisyn Ritland, affirme qu'il a, entre autres, enfoncé de force sa langue dans sa bouche et qu'il lui a touché la poitrine sans son consentement.

Le Boston Globe révèle également que la marque de lingerie Victoria's Secret, connue pour ses défilés-événements, a cessé de travailler avec lui depuis l'automne 2016, après que des mannequins se sont plaintes de contacts physiques intempestifs et de baisers non sollicités.

Contactée par l'AFP, la maison mère de Victoria's Secret, Limited Brands, n'a pas réagi immédiatement.

Joint par l'AFP, David Bellemère a expliqué que "l'histoire Victoria's Secret (était) un grand mystère pour (lui)". "Ils se sont débarrassés froidement de moi sans explication", a-t-il déploré.

Il dit également avoir "demandé des explications aux agences de mannequins concernées", mais s'être heurté au "silence". "Je vais peut-être enfin savoir qui ment et pourquoi", a-t-il estimé.

Depuis l'éclatement de l'affaire Weinstein, plusieurs grands photographes de mode ont été accusés de harcèlement sexuel, principalement Bruce Weber, Terry Richardson et Mario Testino.

Plusieurs de leurs clients, notamment le puissant groupe Condé Nast, ont indiqué publiquement qu'ils ne souhaitaient plus travailler avec eux.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités