Actualité

JO-2018: pas de miracle pour les Bleues en mass start

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 15:01

Vivement le relais: les Bleues, en difficulté aux JO-2018, n'ont pas réussi à relever la tête lors de la mass start, la dernière course individuelle disputée samedi à Pyeongchang et remportée par la Slovaque Anastasiya Kuzmina.

Les Françaises devront se contenter, en guise de bilan, de la médaille de bronze gagnée par Anaïs Bescond sur la poursuite.

Le mauvais scénario des derniers jours s'est répété pour les Tricolores dont la meilleure représentante, Marie Dorin, s'est classée à la 9e place. Il ne reste plus que les deux épreuves par équipes, les 20 (relais mixte) et 22 février (relais dames), pour quitter la Corée du Sud sur une note honorable.

Elles auront fait mieux qu'à Sotchi en 2014 d'où les Bleues étaient reparties bredouilles mais vu leur potentiel, elles espéraient sans doute beaucoup mieux.

"Je n'ai pas d'explications, c'est une spirale négative au niveau du tir, un manque de confiance, a analysé l'entraîneur des dames Julien Robert. Elles courent après la bonne saison qu'elles ont faite l'année dernière. Elles ont voulu confirmer en début de saison, ça ne s'est pas enclenché comme il faut et on en est là. C'est difficile."

Heureusement qu'il reste les deux relais pour rebondir.

- 'Pression' -

"On a les moyens de finir sur deux feux d'artifice, a ajouté le technicien. Il faut qu'elles trouvent un petit supplément qu'elles n'arrivent pas à trouver individuellement. Je compte sur elles pour trouver ce qui leur manque. On sent que ce n'est pas loin et c'est ça qui est frustrant. J'espère que le collectif va les booster pour aller chercher ces petits bouts de détails qui manquent."

La déception vient surtout de Justine Braisaz. A 21 ans, celle qui avait brillé cet hiver avec notamment un premier succès en Coupe du monde, le 17 décembre au Grand-Bornand, abordait ses premiers Jeux dans la peau de la N.1 française. Elle conclut son parcours personnel sur un zéro pointé après sa piètre 20e place (5 fautes au tir) sur la mass start.

"Cela fait un mois que c'est compliqué au tir et psychologiquement, je me sens épuisée et j'ai du mal à retrouver l'état d'esprit du début de saison, s'est lamenté Braisaz, les larmes aux yeux. Je me suis fait bouffer par la pression. J'ai besoin de couper."

La bonne surprise se nomme paradoxalement Marie Dorin. La tête d'affiche historique des Bleus, qui a annoncé avant les Jeux sa retraite à la fin de la saison et avait été sélectionnée in extremis pour Pyeongchang après un début d'exercice catastrophique, a de nouveau limité la casse. Après avoir frôlé le podium sur le sprint (4e), la quintuple championne du monde de 31 ans, qui avait été dispensée de l'Individuel jeudi, a failli se battre pour une médaille mais une erreur sur le dernier tir a ruiné ses chances.

- 3e titre pour Kuzmina -

"J'ai pris beaucoup de plaisir à courir aujourd'hui, à faire partie du peloton de tête, a déclaré Dorin. C'est un pari réussi. J'espère qu'on va finir sur une bonne note collective. Les talents de cette équipe n'ont pas été exprimés pleinement et j'espère qu'on aura à coeur à quatre de corriger ça."

Anastasiya Kuzmina a elle aussi savouré son bonheur, mais un bonheur de vainqueur. Avec une 3e médaille après l'argent de la poursuite et de l'Individuel, la Slovaque est la grande gagnante des Jeux chez les dames aux côtés de Laura Dahlmeier, auteur du doublé sprint-poursuite et 3e de l'Individuel. L'Allemande a toutefois été incapable de glaner une quatrième médaille en quatre courses, ce qui aurait constitué un exploit historique en biathlon: elle n'a fini que 16e samedi.

Kuzmina, qui a devancé la Bélarusse Darya Domracheva et la Norvégienne Tiril Eckhoff, obtient son 3e titre olympique après le sprint en 2010 et 2014, devenant la première biathlète à monter sur la première marche du podium sur trois JO.

Catégories: Actualités

Testament de Johnny : nouvelle action en justice de Laura Smet et David Hallyday

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 14:42

Les aînés du chanteur veulent obtenir un droit de regard sur l’album posthume de leur père ainsi que le gel de son patrimoine.
Laura Smet et David Hallyday ont intenté une action en référé pour obtenir un droit de regard sur l'album posthume de Johnny Hallyday, ainsi que le gel de son patrimoine dans l'attente du... Lire la suite

Catégories: Actualités

Le violoncelle volé à la soliste Ophélie Gaillard retrouvé samedi

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 14:40

Le violoncelle estimé à plus d'un million d'euros que la soliste Ophélie Gaillard s'était fait voler jeudi soir en région parisienne, a été retrouvé samedi matin, a déclaré la musicienne à l'AFP.

"J'ai reçu un appel anonyme en fin de matinée me disant que mon violoncelle était devant mon domicile dans une voiture. Je l'ai retrouvé sur la banquette arrière", a-t-elle déclaré. Cette figure du violoncelle français s'était fait voler cet instrument du XVIIIe siècle près de son domicile à Pantin, par un individu armé d'un couteau.

Catégories: Actualités

"On est prêts à tout entendre" : la famille d'Arthur Noyer lance un appel à Nordhal Lelandais

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 14:23

"Ce que nous voulons savoir c’est en quoi il peut être impliqué et pourquoi il pourrait ne pas l’être", insiste l'avocat de la famille du jeune caporal.
Nordhal Lelandais, qui a été hospitalisé "par précaution" deux jours après avoir avoir le meurtre de la petite Maëlys, est toujours mis en examen depuis le 20 décembre... Lire la suite

Catégories: Actualités

Ingérence russe : la presse américaine s’interroge sur la « mystérieuse réticence » de Trump à agir

Après l’annonce de poursuites contre treize Russes pour complot, les journaux américains dénoncent une « absence de leadership » de Trump.
Catégories: Actualités

Propos enregistrés: Wauquiez s'est excusé auprès de Sarkozy

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 14:20

Laurent Wauquiez "s?est excusé" auprès de Nicolas Sarkozy, qui "en a pris note", a-t-on appris samedi auprès de l?entourage de l?ancien chef de l?Etat, après la diffusion d?une vidéo dans laquelle le président de LR affirme que M. Sarkozy faisait écouter ses ministres.

Sollicité par l?AFP, l?entourage de M. Sarkozy "dément" par ailleurs "formellement cette grotesque histoire d?écoutes".

Le président du parti Les Républicains "s'est excusé" auprès de M. Sarkozy, qui "en a pris note", a-t-on ajouté.

Laurent Wauquiez a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et a menacé de "suites judiciaires".

Dans cet enregistrement, diffusé vendredi soir par TMC, il affirme notamment que M. Sarkozy faisait écouter les portables des membres de son gouvernement lors des Conseils des ministres.

"Ces propos ont été tenus dans le cadre privé d?un enseignement, au cours d?une discussion libre avec des étudiants, parfois sur le ton de l?humour. Ce cours amenait notamment les étudiants à réfléchir sur les rumeurs et les fantasmes qui nourrissent la vie politique". "Il n?a pas exemple jamais été question dans mon esprit de soutenir qu?on ait fait surveiller des membres du gouvernement dans le cadre du Conseil des ministres", a expliqué M. Wauquiez samedi matin.

Catégories: Actualités

Conférence O21 : « Une année sabbatique, c’est primordial pour se trouver soi-même »

« L’année sabbatique, c’est un outil formidable pour s’aérer l’esprit », estime Svenia Busson, jeune diplômée d’HEC, qui a passé une année à voyager. Elle intervenait lors d’une conférence O21/S’orienter au 21ème siècle à Nantes, samedi.
Catégories: Actualités

JO 2018 : pour les petites nations, tout commence après la ligne d’arrivée

Plusieurs participants, à l’instar du Polynésien Pita Taufatofua, ont droit à leur quart d’heure de célébrité en enchaînant les interviews après avoir échoué aux Jeux.
Catégories: Actualités

La concession majeure de Theresa May pour obtenir un traité de sécurité et défense avec l’UE

La première ministre a déclaré, samedi à Munich, que « le Royaume-Uni respectera la compétence de la Cour de justice européenne » en matière de sécurité.
Catégories: Actualités

Des "villages pittoresques" de l'Aude à vendre ?

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 14:02

Par solidarité avec leurs agriculteurs en colère, des communes du secteur de La Piège (Aude) se sont symboliquement mises en vente sur le site Le Bon Coin. .
A vendre : "village pittoresque", "entre mer et montagne" ou "fort sympathique". A Saint-Julien de Briola, Fanjeaux, Orsans, Saint-Amans, Laurac, Ribouisse,... Lire la suite

Catégories: Actualités

Propos enregistrés: Wauquiez s'est excusé auprès de Sarkozy

LCP Assemblée nationale - sam, 02/17/2018 - 14:00

Laurent Wauquiez "s’est excusé" auprès de Nicolas Sarkozy, qui "en a pris note", a-t-on appris samedi auprès de l’entourage de l’ancien chef de l’Etat, après la diffusion d’une vidéo dans laquelle le président de LR affirme que M. Sarkozy faisait écouter ses ministres.

Sollicité par l’AFP, l’entourage de M. Sarkozy "dément" par ailleurs "formellement cette grotesque histoire d’écoutes". 

Le président du parti Les Républicains "s'est excusé" auprès de M. Sarkozy, qui "en a pris note", a-t-on ajouté.

Laurent Wauquiez a dénoncé samedi la diffusion de ses propos tenus devant des étudiants, "enregistrés de façon illégale", et a menacé de "suites judiciaires". 

Dans cet enregistrement, diffusé vendredi soir par TMC, il affirme notamment que M. Sarkozy faisait écouter les portables des membres de son gouvernement lors des Conseils des ministres.

"Ces propos ont été tenus dans le cadre privé d’un enseignement, au cours d’une discussion libre avec des étudiants, parfois sur le ton de l’humour. Ce cours amenait notamment les étudiants à réfléchir sur les rumeurs et les fantasmes qui nourrissent la vie politique". "Il n’a pas exemple jamais été question dans mon esprit de soutenir qu’on ait fait surveiller des membres du gouvernement dans le cadre du Conseil des ministres", a expliqué M. Wauquiez samedi matin.

Catégories: Actualités

Rallye : profession copilote

Le rallye se pratique à deux, mais souvent seul le pilote est connu. Alors que la FFSA vient de lancer l’opération Rallye jeunes copilotes, coup de projecteur sur ce métier de l’ombre.
Catégories: Actualités

Dieppe: un mort et un disparu à l'usine Saipol après une explosion

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 13:59

Un technicien est mort et un autre est porté disparu à la suite d'une explosion samedi en fin de matinée dans l'usine de traitement d'huile Saipol de Dieppe (Seine-Maritime), a-t-on appris auprès du député Sébastien Jumel (PC) et de la direction.

"Il y a un mort et un disparu", a déclaré M. Jumel a une correspondante de l'AFP.

Selon un porte-parole du groupe Avril (ex-Sofiprotéol) auquel cette usine appartient, "les pompiers nous ont informés qu'une de ces personnes était décédée, l'autre personne reste disparue. Donc, ils sont à sa recherche".

Le sous-préfet de Dieppe, Jehan-Eric Vinclair, a déclaré à l'AFP que "deux autres personnes ont été choquées et prises en charge par la cellule psychologique de l'hôpital de Dieppe. L'une a été légèrement blessée".

"Ces personnes travaillaient pour une société de prestations spécialisée dans la maintenance, la SNAD", a précisé le sous-préfet.

"On ne connaît pas encore les causes exactes de l'accident (...) On ne sait pas pourquoi l'explosion a eu lieu", a déclaré le porte-parole du groupe Avril.

"L'explosion est survenue au niveau de l'atelier d'extraction", a-t-il indiqué. L'extraction est une partie de l'opération au cours de laquelle l'huile résiduelle dans la cuve est extraite à l'aide d'un solvant.

"On fait tout ce qu'on peut pour aider les secours à retrouver la deuxième personne", a ajouté le porte-parole.

L'explosion, qui s'est produite peu avant 11H00, a libéré de très grandes flammes au-dessus de l'usine. A la mi-journée, une énorme colonne de fumée était visible dans toute la ville.

L'usine de traitement d'huile Saipol est spécialisée dans la transformation de graines oléagineuses (colza, tournesol) et produit de l'huile et des tourteaux.

cor-jmi-jlv-mcl/mml

Catégories: Actualités

Une explosion dans une usine à Dieppe fait un mort et un disparu

Un technicien est mort et un autre est porté disparu à la suite d’une explosion samedi en fin de matinée dans une usine de traitement d’huile en Seine-Maritime.
Catégories: Actualités

Un mort dans l’explosion d'une usine d’huile à Dieppe

L' Essentiel - SudOuest.fr - sam, 02/17/2018 - 13:35

Un technicien est mort et un autre est porté disparu à la suite d'une explosion samedi en fin de matinée dans une usine de production d'huile de Dieppe.
L'explosion est survenue ce samedi matin vers 10h30 au moment où des sous-traitants intervenaient pour une opération de maintenance sur une cuve. Selon le député de... Lire la suite

Catégories: Actualités

Des récifs artificiels au débouché d'un ancien égout, "l'anus" de Marseille

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 13:20

Au coeur du Parc national des Calanques débouche un conduit baptisé "l'anus de Marseille", qui, pendant un siècle, a charrié les eaux usées de la deuxième ville de France et dévasté les fonds marins. Un projet expérimental espère les ressusciter.

Dans un paysage de carte postale, au pied des falaises de la calanque de Cortiou, un bateau-grue immerge avec précaution un bloc de béton, "hôtel à poissons" d'une dizaine de tonnes.

L'opération, baptisée Rexcor, vise à construire quatre "villages" sous-marins de béton: 300 tonnes de récifs artificiels, comme on en installe dans de nombreux sites côtiers à travers la planète, mais spécialement calibrés pour étudier le retour de la vie en eaux troubles, selon les promoteurs de ce projet.

"Ces récifs doivent résister à des houles allant jusqu'à neuf mètres de haut, et tenir au moins trente ans", souligne depuis le pont du bateau Alexandre Musnier, chef de projet pour la start-up montpelliéraine Seaboost.

A vingt mètres sous la surface, un rideau de sédiments en suspension cache le soleil blanc de la Méditerranée. Le fond est désolé et boueux, a constaté un photographe de l'AFP. Un nuage de particules se soulève lorsque le bloc de béton est déposé.

La qualité des eaux s'est pourtant améliorée au cours des trente dernières années, et malgré le nom fleuri que donnent les riverains au conduit d'évacuation, les rejets respectent désormais les normes, soulignent les promoteurs du projet, chapeauté par le Parc national et l?État, via l'Agence de l'eau.

Dans les années 1980, "la construction de la station d'épuration de la ville a permis +d'abattre+ les taux de bactéries", explique l'AFP Anthony Caro, chargé du sujet à la mairie de Marseille. "On peut envisager maintenant de recoloniser".

Pas de quoi donner envie de piquer une tête cependant : le traitement ne filtre pas certains métaux, déchets de médicaments ou micro-plastiques, et l'eau est souillée en cas d'orages violents, fréquents en Méditerranée.

Malgré tout, "on va essayer de recréer de petits écosystèmes pour donner un coup de pouce à la nature", explique le biologiste du projet, Matthieu Lapinski. Il s'agit "de savoir si on peut restaurer certaines fonctions écologiques qui ont totalement disparu".

- Hérésie-

Une hérésie, selon l'association Union Calanques Littoral, qui craint des contaminations et s'oppose à ce qu'elle qualifie de "HLM sous la mer". "Les poissons invités à coloniser ces structures artificielles, dans ce milieu insalubre, vont avoir la chance d?y trouver à la fois le gîte et le couvert", ironise-t-elle, citant les PCB, nickel, plomb, et autres résidus d'anti-inflammatoires...

"On est loin au niveau sanitaire d'une situation qui permette une restauration biologique. Le préalable aurait dû être de stopper les nuisances ou de les réduire bien davantage", critique aussi Sandrine Ruitton, scientifique à l'Institut méditerranéen d'océanologie.

Le budget du projet, un million d'euros, "aurait pu être utilisé pour quelque chose de plus efficace, tester par exemple la résistance d'espèces aux conditions environnementales actuelles", ajoute cette membre du conseil scientifique du Parc des Calanques, réservée sur les perspectives de recolonisation.

Rudimentaires (pneus, dalles de béton) ou plus perfectionnés, les projets de récifs artificiels sont légion sur les côtes françaises depuis les années 1960. En 2012, un rapport de l'Etat déplorait le manque de retour d'expérience suffisant pour "tirer des enseignements définitifs" sur leur intérêt.

A Cortiou, des plongées de comptage des poissons sont prévues pendant trois ans, même si leur retour pourrait prendre encore plus de temps. Les récifs sont amovibles, au cas où l'expérience tournerait court.

Les biologistes espèrent le retour rapide d'algues, de quoi attirer de petits poissons, puis leurs prédateurs... Et ainsi de suite : "le but ultime, c'est d'avoir les maillons hauts de la chaîne alimentaire", détaille M. Lapinski.

Sars, dorades et loups pourraient trouver dans les blocs de bétons, percés de tunnels et de recoins, "un abri, mais aussi de quoi se reposer, s'abriter ou s'alimenter", espère-t-il. Le graal ? Le retour d'espèces "protégées et très rares", comme le mérou ou le corb.

Catégories: Actualités

Héritage Hallyday : les deux aînés du chanteur intentent une nouvelle action en justice

Laura Smet et David Hallyday veulent obtenir un droit de regard sur l’album posthume de leur père ainsi que le gel de son patrimoine.
Catégories: Actualités

Un mort, un disparu dans une usine de production d'huile à Dieppe (député)

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 13:16

Un technicien est mort et un autre est porté disparu à la suite d'une explosion samedi en fin de matinée dans une usine de production d'huile de Dieppe, a-t-on appris auprès du député Sébastien Jumel(PC).

"Il y a un mort et un disparu", a déclaré M. Jumel a une correspondante de l'AFP. L'explosion s'est produite peu avant 11H00 dans une des grosses cuves de l'usine Saipol, lors d'une opération de maintenance, a-t-on indiqué de même source. Elle a provoqué un incendie. A la mi journée, une énorme colonne de fumée était visible dans toute la ville.

Catégories: Actualités

Le 'crashed ice' veut faire craquer les Jeux

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 13:15

C'est le nouveau sport à la mode ! Le crashed ice est un show entre "fous-furieux" lancés patins aux pieds à 60 km/h sur une piste glacée, version grand huit, et qui fait souffler un vent de jeunesse sur les sports de glace.

Alors que les jeux Olympiques battent leur plein en Corée du sud, le crashed ice, de passage samedi à Marseille, poursuit son opération séduction pour entrer un jour aux JO.

Le crashed ice est à l'origine un événement créé en 2001 par une célèbre boisson énergisante. Quelques années plus tard, c'est devenu une discipline, le patinage de descente extrême, avec un circuit mondial.

Des joueurs de hockey mais aussi des patineurs de vitesse voire même des patineurs artistiques ont changé de discipline pour y prendre part.

"Le ski avait ouvert cette brèche il y a plusieurs années, le snowboard a ouvert le monde du ski à une autre dimension. Le patin sur la glace plate a été bien exploité mais, là ça ouvre sur une autre dimension. On est 4 sur la glace, on se bat pour les places, il y a des contacts. Ce sont des courses de 35 à 45 secondes. C'est important dans l'ère où l'on vit d'être intense", relève auprès de l'AFP, le directeur sportif du circuit mondial, le Canadien Chris Papillon.

En 2015 a été créée la Fédération internationale, The All Terrain Skate Cross (ATSX), qui réunit après seulement 3 ans d'existence 40 nations (pour 3000 athlètes recensés).

Le président de l'ATSX n'est autre que le cofondateur du crashed ice, l'Autrichien Stefan Aufschnaiter.

"La machine est lancée. Jeux ou pas Jeux, rien ne peut plus l'arrêter. C'est ce que vous pouvez faire de plus spectaculaire sur la glace. Les jeunes qui aiment le patin à glace ne sont pas attirés par le short-track ou le patinage artistique. Pour les sports de glace, le patinage de descente extrême est le plus grand aimant qui soit", assure Stefan Aufschnaiter.

- Une nouvelle ère -

Un épreuve simple à comprendre - le premier qui passe la ligne d'arrivée a gagné - des athlètes qui jouent des coudes à toute vitesse sur des structures installées le plus souvent en ville et mesurant en moyenne 400 m de long, des envolées et un public collé à la structure. Tout pour le spectacle !

"On est carrément dans une nouvelle ère", souligne le Canadien Scott Croxall, champion du monde en 2015. "De nos jours les gens s'intéressent de plus en plus aux sports extrêmes. Et notre sport est un mix de patinage de vitesse, de descente et de course en duel".

Bref, tout pour appâter le Comité international olympique (CIO), qui chasse les jeunes spectateurs.

Chris Papillon confie que des membres du CIO sont venus sur une compétition en 2013 à Lausanne. "Il y avait eu des discussions avant. Le fait d'avoir des fédérations dans plusieurs pays, ça aide à se rapprocher des jeux Olympiques. Il y a de la place aux Jeux d'hiver, on a vu qu'ils ont fait de la place aux disciplines freestyle".

Le double tenant du titre mondial, l'Américain Cameron Naasz, croit aussi en l'avenir olympique de son sport-passion. "Il n'y a pas de différence entre nous et la descente en ski ou le boardercross ou le halfpipe en ski freestyle. Ce sont tous des sports extrêmes. Alors je ne vois pas pourquoi on ne serait pas aux Jeux, ce serait génial. J'adorerais en faire partie".

Catégories: Actualités

JO-2018: la biathlèle slovaque Kuzmina médaillée de la mass start

France 24 - L'info en continu - sam, 02/17/2018 - 13:06

La Slovaque Anastasiya Kuzmina a remporté samedi la médaille d'or de la mass start (12,5 km), la dernière épreuve en individuel de biathlon des Jeux de Pyeongchang chez les dames, devant la Bélarusse Darya Domracheva et la Norvégienne Tiril Eckhoff.

Auteur d'un 19/20 au tir, Kuzmina empoche sa troisième médaille en Corée du Sud, après l'argent dans l'individuel et la poursuite. Il s'agit également de son troisième titre olympique à 33 ans: elle avait gagné les sprints de Vancouver-2010 et Sotchi-2014.

La première Française, Marie Dorin Habert, a terminé 9e à 57 sec 9/10e. Anaïs Bescond a pris la 17e place alors que Justine Braisaz, vainqueur d'une étape de la Coupe du monde, a déçu à la 20e place, à près de 2 min 30 de Kuzmina. Enfin, Anaïs Chevalier a pris la 29e place.

Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités