Actualité

Transfert: Emery, après le PSG, se dirige vers Arsenal

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 23:19

L'entraîneur Unai Emery, qui vient de quitter le Paris SG, est sur le point de succéder à Arsène Wenger sur le banc d'Arsenal, selon la BBC lundi.

A 46 ans, l'Espagnol a remporté un titre de champion et quatre coupes domestiques en deux saisons à la tête du club parisien.

"Emery apparaît comme le choix unanime après un processus de recrutement au cours duquel le club a discuté avec tous les candidats", affirme la BBC.

Emery a été poussé vers la sortie à Paris pour n'avoir pas réussi à briller en Ligue des champions malgré un mercato record de 400 millions d'euros l'été dernier. Le Real Madrid a éliminé Paris dès les 8e de finale de la C1 en février.

"Nous avons perdu contre le Real mais ils montrent qu'ils sont peut-être toujours l'équipe la plus forte en Europe", a souligné Unai Emery en quittant le PSG.

Auparavant, l'Espagnol avait dirigé avec succès le Séville FC, avec qui il a remporté trois fois l'Europa League en trois saisons.

Arsenal est à la recherche d'un entraîneur pour la première fois depuis 22 ans, depuis qu'Arsène Wenger a annoncé qu'il quittait ses fonctions il y a quelques semaines. Les Londoniens ont terminé 6e de Premier League, pire classement de l'ère Wenger, et ne joueront pas la Ligue des champions la saison prochaine.

L'ancien milieu espagnol d'Arsenal Mikel Arteta, qui faisait partie du staff de Pep Guardiola à Manchester City ces deux dernières saisons, semblait la semaine passée être en pole position pour succéder à Wenger. Mais son manque d'expérience semble avoir été un trop gros handicap face à Emery.

Catégories: Actualités

Les compétitions du jeu vidéo "Fortnite" dotées de 100 millions de dollars

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 23:00

L'éditeur de logiciels Epic Games a annoncé lundi qu'il allait doter de 100 millions de dollars les compétitions organisées autour de son jeu "Fortnite" en 2018-19, un record signe du développement de l'eSport.

Lancé en juillet 2017, "Fortnite" est rapidement devenu l'un des jeux les plus populaires du moment.

Il a même supplanté, début 2018, "PlayerUnknown's Battlegrounds" ("PUBG"), jeu aux principes similaires qui avait connu un immense succès en 2017.

"Fortnite" et "PUBG" sont des jeux dits de survie, dans lesquels il faut éliminer les autres joueurs et rester le seul survivant.

Leur popularité a été démultipliée par le lancement d'un mode "Battle Royale", qui permet de jouer en ligne avec des dizaines d'autres joueurs.

Dans ce duel, "Fortnite" s'est assuré une longueur d'avance en proposant gratuitement la version "Battle Royale" sur tous les supports (mobile, consoles et PC).

Sollicité par l'AFP, Epic Games s'est refusé à donner un chiffre actualisé du nombre de joueurs de "Fortnite", renvoyant aux "plus de 45 millions" communiqués en janvier.

L'éditeur de logiciels, dont le capital est contrôlé à 40% par le géant chinois d'internet Tencent, a également refusé de donner des précisions concernant les compétitions qui seront éligibles aux dotations.

A ce jour, c'est le tournoi "International" 2017 de "Dota 2", un jeu de l'éditeur Valve dans lequel deux équipes doivent attaquer la base de l'autre, qui détient le record de dotations, avec plus de 24 millions de dollars distribués.

A l'issue de ce tournoi, parfois présenté comme le Super Bowl du eSport, l'équipe gagnante, Team Liquid, avait empoché 10,8 millions de dollars.

Au total, en plus de 900 tournois, les compétitions de "Dota 2" ont été dotées, au total, de 141 millions de dollars depuis le lancement du jeu, en 2013, selon le site spécialisé E-Sports Earnings.

Selon le site spécialisé SuperData Research, "Fortnite" a rapporté 126 millions de dollars sur console et PC sur le seul mois de février.

Le jeu en mode "Battle Royale" n'est disponible sur mobile que depuis mars, sous iOS (Apple) mais pas encore sous Android. Pour autant, selon le site spécialisé SensorTower, la seule version mobile rapporte déjà plus d'un million de dollars par jour.

SensorTower estime que le jeu pourrait rapporter cette année 500 millions de dollars de chiffre d'affaires sur les seuls supports mobiles.

Le cabinet spécialisé dans le jeu vidéo Newzoo estime que le sport électronique génèrera 1,5 milliard de dollars en 2020.

Catégories: Actualités

Une "vaccination ciblée" contre Ebola lancée en RDC

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 22:16
Une campagne de vaccination contre la fièvre hémorragique Ebola a commencé en République démocratique du Congo (RDC), treize jours après la déclaration de l'épidémie qui a déjà fait 26 morts dans la région de Mbandaka.
Catégories: Actualités

Netflix signe un accord avec Barack et Michelle Obama

L’ancien couple présidentiel américain va produire des contenus pour la plate-forme de vidéos.
Catégories: Actualités

"Morts par la France" : une BD pour réhabiliter les tirailleurs du massacre de Thiaroye au Sénégal

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 22:12
Depuis plus de vingt ans, l'historienne Armelle Mabon tente d'établir la vérité sur le massacre en 1944 de soldats africains dans le camp de Thiaroye, au Sénégal. Une BD retrace son combat pour réhabiliter ces tirailleurs tués par l'armée française.
Catégories: Actualités

Nouvelles sanctions américaines après la réélection de Maduro

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 22:00

Les Etats-Unis ont infligé lundi de nouvelles sanctions financières au Venezuela, au lendemain de la réélection contestée du président socialiste Nicolas Maduro jusqu'en 2025 qui renforce l'isolement international de ce pays en crise.

Le président américain Donald Trump a signé un décret, dont la portée était dans un premier temps difficile à évaluer, visant à réduire la capacité du régime de Caracas à vendre ses actifs. Son vice-président, Mike Pence, a qualifié le scrutin de "farce".

En revanche, le président russe Vladimir Poutine a félicité M. Maduro, lui souhaitant "une bonne santé et le succès dans la résolution des défis sociaux et économiques auxquels fait face le pays". Cuba a également applaudi la "large victoire" du dirigeant vénézuélien, l'assurant de son soutien.

Lors d'un scrutin critiqué par la communauté internationale et boycotté par l'opposition qui dénonçait une "supercherie", M. Maduro, 55 ans, a obtenu 68% des voix contre 21,2% à son principal adversaire Henri Falcon, 56 ans. Ce dernier a dénoncé un scrutin sans "légitimité" et réclamé une nouvelle élection avant la fin de l'année.

L'abstention de 52% est la plus élevée depuis les débuts de la démocratie dans le pays en 1958. A la dernière élection présidentielle en 2013, où Maduro s'était mesuré à l'opposition réunie autour d'Henrique Capriles, le taux de participation avait été de 79,69%.

M. Falcon a accusé le gouvernement d'avoir fait pression sur les électeurs, notamment avec les "points rouges", des tentes installées par le PSUV (au pouvoir) où les électeurs venaient s'inscrire après avoir voté dimanche dans l'espoir de recevoir une prime promise par le président. L'horaire tardif de fermeture des bureaux de vote a également été dénoncé.

L'autre adversaire de M. Maduro, le pasteur évangélique Javier Bertucci, 48 ans, crédité de 11% des suffrages, a également dénoncé l'élection et appelé à un nouveau vote.

- "On a encore gagné!" -

M. Maduro s'est réjoui, lui, d'un "record historique" dimanche assurant à ses sympathisants: "jamais auparavant un candidat présidentiel n'avait gagné avec 68% des voix du peuple, et jamais auparavant il n'avait 47 points d'avance sur le second candidat".

"On a encore gagné ! Nous avons encore triomphé ! Nous sommes la force de l'histoire transformée en une victoire populaire permanente", a ajouté le président qui doit débuter son nouveau mandat de six ans en janvier 2019 et a promis de travailler au redressement de l'économie.

Après les résultats, des concerts de casseroles résonnaient dans les quartiers de Caracas bastions de l'opposition.

Les résultats annoncés ont été rejetés par le Chili, le Panama, le Costa Rica tout comme par le Groupe de Lima, une alliance de pays d'Amérique et des Caraïbes qui comprend l'Argentine, le Brésil, le Canada, la Colombie et le Mexique.

Les 14 pays du Groupe de Lima ont annoncé lundi le rappel de leurs ambassadeurs du Venezuela au lendemain de ce scrutin et vont "coordonner des actions pour que les organismes financiers internationaux et régionaux n'octroient plus de prêts au gouvernement du Venezuela".

En marge du de la réunion des ministres des Affaires étrangères du G20 lundi à Buenos Aires les Etats-Unis, l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili et le Mexique ont condamné la réélection de Nicolas Maduro.

Madrid va étudier avec l'UE des "mesures opportunes" et "continuer de "travailler pour soulager les souffrances des Vénézuéliens".

La quasi totalité des responsables gouvernementaux, y compris M. Maduro, sont visés par des sanctions de l'UE ou de Washington.

Les Etats-Unis, qui achètent un tiers du brut vénézuélien, ont menacé d'un embargo pétrolier et interdisent à leurs citoyens toute transaction sur la dette vénézuélienne. En novembre 2017, le Venezuela et sa compagnie pétrolière nationale PDVSA ont été déclarés en défaut partiel par plusieurs agences de notation.

- Crise aiguë -

Touché par l'effondrement des cours du brut depuis 2014, le Venezuela, qui tire 96% de ses revenus du pétrole, souffre d'un manque de devises qui l'a plongé dans une crise aiguë. En cinq ans le PIB a fondu de 45% selon le FMI, qui anticipe une contraction de 15% en 2018 et une inflation de 13.800%. La production de pétrole est au plus bas depuis 30 ans.

Les Vénézuéliens souffrent de pénuries de nourriture, de médicaments ou d'électricité conjuguées à la hausse de l'insécurité. Un salaire minimum mensuel permet à peine d'acheter un kilo de lait en poudre. Des centaines de milliers de personnes ont préféré quitter le pays.

M. Maduro, qui s'appuie sur la Chine et la Russie, soutient que cette situation est la conséquence d'une "guerre économique" livrée par la droite et les Etats-Unis pour le renverser.

L'opposition vénézuélienne de son côté accuse le chef de l'Etat de saper la démocratie. Quatre mois de manifestations quasi quotidiennes de l'opposition qui ont fait 125 morts à la mi-2017 ont été balayés avec la mise en place d'une assemblée constituante, toute puissante arme politique au service du camp au pouvoir.

"Un nouveau gouvernement, considéré comme illégitime, n'aura pas de capacité de manoeuvre qu'il s'agisse de financements internationaux ou de diplomatie", avertit Andrés Cañizalez, un spécialiste en communication politique.

Catégories: Actualités

Venezuela : Trump durcit le ton au lendemain d'un scrutin jugé "illégitime"

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 05/21/2018 - 21:55

Les Etats-Unis ont annoncé de nouvelles mesures pour isoler le régime vénézuélien de Nicolas Maduro, réélu dimanche.
Au lendemain de la réélection de Nicolas Maduro à la tête du Venezuela, les Etats-Unis ont refusé de reconnaître la légitimité du scrutin, imités par l'Argentine, l'Australie, le Canada, le Chili et le... Lire la suite

Catégories: Actualités

Les premiers violons ont sans doute été conçus pour imiter la voix humaine

Le Huffington Post - lun, 05/21/2018 - 21:53
Les premiers violons ont sans doute été conçus pour imiter la voix humaine
Catégories: Actualités

Nouvelles sanctions américaines après la réélection de Maduro

ladepeche.fr - lun, 05/21/2018 - 21:40
Les Etats-Unis ont infligé lundi de nouvelles sanctions financières au Venezuela, au lendemain de la réélection contestée du président socialiste Nicolas Maduro jusqu'en 2025 qui renforce l'isolement international de ce pays en crise. Le président américain Donald Trump a signé un décret, dont la portée était dans un premier temps difficile à évaluer, visant à réduire la capacité du régime de Caracas à vendre ses actifs. Son vice-président,...
Catégories: Actualités

"Peu de signes de progrès" en Afghanistan (rapport américain)

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 21:40

Les déclarations optimistes sur l'amélioration de la sécurité en Afghanistan ne correspondent pas à la réalité sur le terrain, selon un rapport officiel du Pentagone publié lundi, qui voit "peu de signes de progrès" dans ce pays après 17 ans de guerre.

Alors que le Pentagone réaffirme jour après jour que la sécurité s'améliore en Afghanistan, les attentats des talibans font toujours autant de victimes civiles, précise ce rapport de l'Inspecteur général du ministère de la Défense sur les opérations de l'armée américaine dans ce pays entre le 1er janvier et le 31 mars.

"Ce trimestre, les responsables américains ont affirmé que les talibans n'atteignaient pas leurs objectifs et que les évènements tournaient à l'avantage de l'armée" afghane, indique le rapport. "Cependant, les chiffres disponibles montrent peu de progrès".

Le commandant des forces américaines et de l'Otan en Afghanistan, le général John Nicholson, estimait en novembre que l'armée afghane avait "passé un cap" et prédisait qu'elle contrôlerait 65% de la population et 80% du territoire d'ici deux ans.

Or selon l'inspecteur général, il y a eu "peu de changements positifs" au premier trimestre, seuls 65% des Afghans vivant dans des zones contrôlées par le gouvernement ou l'armée, contre 64% au trimestre précédent.

Au même moment, les effectifs des services de sécurité afghans sont tombés de 331.708 à 313.728, un chiffre inférieur de 11% aux effectifs souhaités (352.000).

Et selon les chiffres de la mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA), le nombre de victimes civiles au cours des trois premiers mois de 2018 est similaire à celui des mêmes périodes de 2016 et 2017, note le rapport.

"Cela montre que même si les forces américaines disent que l'armée afghane progresse et passe à l'attaque contre les talibans, le peuple afghan n'a peut-être pas un sentiment de sécurité renforcée", note le document.

Le président afghan Ashraf Ghani a proposé fin février des pourparlers de paix aux talibans: ceux-ci pourraient notamment être reconnus en tant que parti politique s'ils acceptent un cessez-le-feu et reconnaissent la Constitution de 2004.

Mais les attentats se sont poursuivis et la semaine dernière, les talibans ont tenté de s'emparer de la ville de Farah (ouest).

Lundi, les talibans afghans ont invité la population de Kaboul à se tenir à l'écart des "sites militaires" qu'ils pourraient attaquer, dans le souci "d'éviter les victimes civiles".

Catégories: Actualités

Une "vaccination ciblée" contre Ebola lancée en RDC

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 21:39
Une campagne de vaccination contre la fièvre hémorragique Ebola a commencé en République démocratique du Congo (RDC), treize jours après la déclaration de l'épidémie qui a déjà fait 26 morts dans la région de Mbandaka.
Catégories: Actualités

Enfants tués par un tracteur : le conducteur mis en examen

L' Essentiel - SudOuest.fr - lun, 05/21/2018 - 21:36

Le pompier en état d'ivresse qui a causé la mort de deux enfants samedi dans l'Aveyron a été mis en examen et écroué à Rodez.
Un homme en état d'ivresse, qui a causé la mort avec son tracteur de deux enfants à vélo de 7 et 8 ans samedi à Montbazens (Aveyron) a été mis en examen pour "homicide involontaire" lundi à Rodez... Lire la suite

Catégories: Actualités

Tennis: pour Monfils, "Roland, cette année, ça va vraiment être dur"

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 21:28

Le Français Gaël Monfils, battu lundi au premier tour du Tournoi de Lyon dont il était tête de série N.6, par l'Allemand Maximilian Marterer a estimé, à sa sortie du court, que "Roland-Garros, cette année, ça va vraiment être dur" pour lui.

Q: Vous ne gagnez pas souvent sur terre battue. Avec les conditions de votre défaite, lundi, comment aborderez-vous Roland-Garros ?

R: "J'ai envie de dire que ce n'est pas seulement sur terre battue que je ne gagne pas beaucoup. Je ne gagne pas beaucoup tout court. J'ai perdu aujourd'hui (lundi). On verra demain. Chaque match, je suis gonflé à bloc. Roland est différent, c'est sûr. La période est différente aussi. Roland forcément est mon rêve de gamin. Là, c'est vraiment dur. Quand c'est dur et d'arriver sur un truc dur, comme Roland-Garros, ce n'est pas facile. Là, cette année, il n'y a pas à dire +je ne sais pas ce qui peut se passer+. Cette année, ça va vraiment être dur. J'ai envie de bien faire en France, mais je ne cache pas que j'aimerais au moins prendre du plaisir même si cela ne se passe pas bien. Si il y a quelque chose, il y a quelque chose. Mais honnêtement, si je gagne un match je serais très content".

Q: Par rapport au tournoi de Rome où vous aviez déjà perdu d'entrée, comment vous êtes-vous senti physiquement ?

R: "C'était un peu pareil qu'à Lyon. J'avais aussi bien commencé le match à Rome même si Fabio (Fognini) a très bien joué et est un joueur un peu plus percutant que Marterer contre qui j'ai aussi bien commencé avec de bonnes trajectoires, un bon niveau de jeu. Ensuite mon jeu s'est envolé. J'ai commencé à rater et à paniquer dans la manière dont je dois créer mes points. Ce n'est pas facile".

Q: Avez-vous toujours le moral ?

R: "Ah... c'est compliqué. On travaille tous les jours pour chercher des solutions. Quand ça ne veut pas, c'est frustrant. Il faut continuer à y croire. C'est fini aujourd'hui, mais demain je repars pour tenter de trouver une solution pour remettre un peu de tout, de l'énergie. C'est mieux. Je débute bien les matches mais quand ça tourne un peu moins bien, il ne faut pas perdre confiance si vite. Je ne sais pas si ce sera demain, après-demain. Pour moi, chaque tournoi est peut-être une mauvaise période mais dans notre métier, on a la chance de se remettre à la semaine d'après. Je vais me reconcentrer pour y croire pour la semaine prochaine. Franchement, Roland ou pas Roland, c'est chaque semaine. C'est dur mentalement. Je pense que le mental joue sur le physique. Tout est plus dur".

Propos recueillis en conférence de presse

Catégories: Actualités

Accusé d’antisémitisme, l’ancien maire de Londres Ken Livingstone démissionne du Parti travailliste

Le sort de l’ancienne figure du Labour, proche de son chef Jeremy Corbyn, a fortement divisé le Labour.
Catégories: Actualités

Un maire de la Loire ferme l'école pour dénoncer des problèmes avec deux élèves

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 21:20

L'école primaire de Saint-Victor-sur-Rhins restera fermée mardi: le maire de cette petite commune de la Loire entend ainsi attirer l?attention de l?Education nationale sur deux élèves violents, âgés de six et sept ans, qui perturbent depuis deux ans la vie de l?établissement.

"Nous attendons des réponses de l?inspection académique lors du conseil d?école extraordinaire programmé mardi soir" a déclaré lundi à l'AFP Delphine Tournus, adjointe à la vie scolaire confirmant une information du quotidien Le Progrès.

Âgés de six et sept ans, "ces deux enfants, qui bénéficient d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) à plein temps, sont en situation de mal être à l?école. Ils ne sont pas en mesure de suivre un cursus normal et ils perturbent les autres élèves de leurs classes", a expliqué l?élue, qui évoque de "multiples incidents en direction du personnel de l?école tels que des insultes, coups, morsures et crachats".

Dernier incident en date, jeudi, lorsqu'une institutrice voulant rattraper l?un deux qui quittait la classe en plein cours, a trébuché et percuté un porte-manteau.

"Elle s?est ouvert le front sur dix centimètres et a reçu plus de 25 points de suture et un arrêt de travail d?une semaine", a déploré Mme Tournus.

"Jeudi lorsque je suis arrivée dans l?école, j?ai trouvé six enseignantes et trois AVS en pleurs", ajoute l?adjointe à la vie scolaire de cette commune de 1.200 âmes, dont l?école compte 138 élèves.

Un service minimum d?accueil sera mis en place mardi pour les parents ne pouvant faire garder leur enfant.

Catégories: Actualités

Marine Le Pen se réjouit de l'arrivée de Giuseppe Conte et des populistes au pouvoir en Italie

Le Huffington Post - lun, 05/21/2018 - 21:15
Marine Le Pen se réjouit de l'arrivée de Giuseppe Conte et des populistes au pouvoir en Italie
Catégories: Actualités

Trump menace Maduro après sa réélection ; Poutine félicite le président vénézuélien

Les pays politiquement proches de Caracas ont adressé leurs félicitations au vainqueur. Les Etats-Unis, l’UE et « groupe de Lima » contestent la légitimité du scrutin.
Catégories: Actualités

Les premiers violons sans doute conçus pour imiter la voix humaine

France 24 - L'info en continu - lun, 05/21/2018 - 21:02

Les musicologues ont longtemps soupçonné les inventeurs du violon d'avoir voulu imiter la voix humaine. Une nouvelle étude en fait la démonstration avec des modèles conçus par des luthiers italiens du 16e au 18e siècle, dont plusieurs de la célèbre famille des Stradivarius.

Des chercheurs de l'Université de Taïwan ont fait jouer par un violoniste professionnel 15 violons antiques, dont un modèle de 1570 conçu par le père du violon, Andrea Armati. Egalement au banc d'essai: six violons de la famille des Stradivarius, du nom d'Antonio Stradivari, disciple du petit-fils d'Andrea Armati, et sept autres violons antiques fabriqués à Crémone et Brescia, les villes italiennes où est né le violon moderne.

Ils ont ensuite comparé, par un banal logiciel d'analyse phonétique, les notes des violons à celles de huit femmes et huit hommes chantant des voyelles anglaises.

Résultat: les Stradivarius exprimaient des caractéristiques acoustiques proches des voix de ténor ou d'alto. Et les plus anciens violons se rapprochent de voix de basse ou de baryton.

"Ces propriétés pourraient expliquer la brillance caractéristique des violons Stradivari", expliquent les chercheurs, dans leur étude publiée lundi dans la revue scientifique américaine Proceedings of the National Academy of Sciences.

"Le son idéal pour un violon à l'ère baroque était d'imiter la voix humaine", poursuivent-ils, en s'intéressant en particulier aux "formants", les plages de fréquences où une voix atteint sa résonance maximale. "Nous avons montré que les violons de Crémone étaient capables de produire les mêmes caractéristiques de formants que chez les chanteurs humains".

Ce qui explique, selon les chercheurs, que les modèles de violons conçus par Antonio Stradivari sur la fin de sa vie, entre 1700 et 1720, restent sans égal à ce jour.

Catégories: Actualités

Les premiers violons ont sans doute été conçus pour imiter la voix humaine

ladepeche.fr - lun, 05/21/2018 - 21:02
Les musicologues ont longtemps soupçonné les inventeurs du violon d'avoir voulu imiter la voix humaine. Une nouvelle étude en fait la démonstration avec des modèles conçus par des luthiers italiens du 16e au 18e siècle, dont plusieurs de la célèbre famille des Stradivarius. Des chercheurs de l'Université de Taïwan ont fait jouer par un violoniste professionnel 15 violons antiques, dont un modèle de 1570 conçu par le père du violon, Andrea...
Catégories: Actualités

"Chanson douce": Leila Bekhti partage son premier jour de tournage

Le Huffington Post - lun, 05/21/2018 - 20:55
"Chanson douce": Leila Bekhti partage son premier jour de tournage
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités