Actualité

"Le Sud bébé!": le défilé métissé de la marque Koché à Marseille

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 23:00
Un maillot de foot oversize bordé de dentelle, des claquettes sous des robes de tulle transparentes: la marque Koché, habituée du métissage des cultures et des styles, a présenté une collection solaire et sportive lors de son défilé "le Sud bébé!" à Marseille. La créatrice Christelle Kocher, fondatrice de la marque Koché, à qui le festival de mode Open My Med avait donné carte blanche, a voulu un défilé à l'image de Marseille: "un mix de culture incroyable, une ville inspirante avec une énergie unique". A bord du ferry Danielle Casanova (Corsica Linea), amarré en plein coeur de la cité phocéenne au coucher du soleil, la trentenaire a fait défiler des mannequins non-professionnels, pour la plupart recrutés sur place, mais aussi des membres de l'équipage. Elle a tenu à organiser son show "dans un lieu populaire, où il n'y avait jamais eu de défilé". "C'était très symbolique pour moi ce bateau qui navigue entre Marseille et la Tunisie, car l'Afrique du Nord est très présente dans mes collections", a-t-elle insisté. Une influence visible dans une djellaba blanche et jaune sportswear portée sur un jogging, ou encore dans les bijoux clinquants dont elle affuble surtout les hommes. Des hommes qui portent aussi bien un costume vert d'eau qu'un pull loose en crochet. Pour sa collection féminine, Koché alterne, mélange et superpose des jerseys aux imprimés très graphiques, d'inspiration sportswear, et des voilages transparents et fleuris. Les leggings noirs sont cloutés de strass, et les pantalons cigarette retombent sur des claquettes de plage. "J'ai voulu faire quelque chose de très poétique, avec des robes très féminines, volantées, mais aux finitions très contrastées, fabriquées par des gens qui travaillent les vêtements de sport", a-t-elle confié. Cette fan du PSG, qui a collaboré avec le club, a pourtant fait la part belle dans cette collection croisière aux couleurs de l'OM: le bleu azur et le blanc. Le festival Open My Med, créé par la Maison Mode Méditerranée, s'ouvre au public marseillais, avec un défilé mais aussi une exposition au J1, sur le port de Marseille. Il permet aussi aux lauréats de 19 pays méditerranéens de bénéficier d'un accompagnement dans leur développement international. La Strasbourgeoise Christelle Kocher, qui a lancé sa marque en 2015, est aussi directrice artistique de la Maison Lemarié. Elle a notamment travaillé pour Giorgio Armani, Chloé, Sonia Rykiel, Bottega Veneta, Dries Van Noten et Martine Sitbon.
Catégories: Actualités

correspondant Russie-Egypte

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:57
2018-06-19 22:10 correspondant Russie-Egypte
Catégories: Actualités

L'Osteria Francescana sacrée "meilleur restaurant du monde" comme en 2016

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:57
L'Osteria Francescana à Modène (nord de l'Italie) a été sacrée mardi à Bilbao "meilleur restaurant du monde" par l'influent mais controversé classement "50 Best Restaurants" de la revue britannique Restaurant. Restaurant du chef Massimo Bottura, qui compte trois étoiles dans le guide Michelin, l'Osteria Francescana avait déjà remporté ce titre il y a deux ans. Il succède au palmarès à l'Eleven Madison Park de New York du chef suisse Daniel Humm, qui se classe cette année quatrième. Le restaurant espagnol El Celler De Can Roca, basé à Gérone (Catalogne), sacré en 2013 et 2015, se classe cette fois à la deuxième place. Le troisième du classement est le restaurant français, le Mirazur de Menton, tenu par le chef argentin Mauro Colagreco, qui s'était classé à la 4e place en 2017. Le "50 Best" est décerné depuis 2002 par un millier d'"experts indépendants" (chefs, journalistes spécialisés, propriétaires de restaurants...) qui notent leurs expériences des 18 derniers mois sous l'égide du magazine "Restaurant" du groupe de presse britannique William Reed. La légitimité de ce classement, parrainé par plusieurs marques, est régulièrement contestée, notamment par des chefs français qui l'accusent de complaisance et d'opacité. Aucun restaurant français ne s'est vu décerner le titre de meilleur restaurant du monde depuis la création de ce classement. En réaction, ses détracteurs, français, mais aussi japonais et américains ont lancé en 2015 "La liste", classement de mille tables à travers le monde.
Catégories: Actualités

Vienne : deux morts dans un accident d'hélicoptère

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 06/19/2018 - 22:55

L'accident a eu lieu mardi soir à Châtellerault.
Deux hommes ont été tués mardi soir lors la chute de leur hélicoptère alors qu'ils volaient au dessus de l'aérodrome de Châtellerault (Vienne), a-t-on appris auprès des pompiers. Les deux personnes à bord de ce petit hélicoptère étaient âgées de 64 et 49 ans. Appelés vers... Lire la suite

Catégories: Actualités

Mondial-2018 : la Russie écrase l'Égypte de Salah et entrevoit les 8e de finale

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:46
La Russie a corrigé l'Égypte (3-1), mardi, dans le 2e match du groupe A du Mondial-2018, à Saint-Pétersbourg. La "Sbornaïa" a désormais un pied en 8e de finale, tandis que les Pharaons de la star Mohamed Salah sont au bord de l'élimination.
Catégories: Actualités

Les Etats-Unis claquent la porte du Conseil des droits de l'homme de l'ONU

ladepeche.fr - mar, 06/19/2018 - 22:46
Les Etats-Unis se sont retirés mardi du Conseil des droits de l'homme de l'ONU en accusant l'institution basée à Genève d'"hypocrisie" et de parti pris contre Israël, une décision aussitôt dénoncée par des organisations de défense des droits humains."Nous prenons cette mesure parce que notre engagement ne nous permet pas de continuer à faire partie d'une organisation hypocrite et servant ses propres intérêts, qui fait des droits de l'homme un...
Catégories: Actualités

Emmanuel Macron recadre un édutiant qui l'appelle "Manu"

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:45
En Italie, le recensement des Roms évoqué par le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini fait polémique.Près de Berlin s'est tenu ce mardi, un conseil franco-allemand. Il a largement été dominé par le thème de l'immigration.Et puis en France, Emmanuel Macron recadre un adolescent qui l'a interpellé en disant "ça va Manu ?" : la vidéo a fait le tour des réseaux sociaux.
Catégories: Actualités

Inondations en Côte d'Ivoire, au moins 18 morts à Abidjan

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:44
Au programme du journal du l'Afrique, 18 morts dans des inondations à Abidjan, en Côte d'Ivoire. Les pluies torrentielles, survenues dans la nuit de lundi à mardi, ont duré près de six heures et l'eau est montée à plus de deux mètres. Les habitants demandent aux autorités de réfléchir à des solutions adaptées à la saison des pluies.
Catégories: Actualités

Mondial 2018 : la Russie est presque en huitièmes, l'Egypte quasi éliminée

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 06/19/2018 - 22:44

La Russie a encore une fois impressionné offensivement face à l'Egypte de Mohamed Salah, buteur pour son retour (3-1).
Avant le début du Mondial, les supporters russes n'avaient guère de quoi être rassurés au vu des récentes prestations de leur équipe nationale. En deux rencontres, la Sbornaya a balayé la plupart des doutes... Lire la suite

Catégories: Actualités

Arles: Françoise Nyssen fait régulariser tardivement des travaux réalisés sans autorisation

Le Huffington Post - mar, 06/19/2018 - 22:43
Arles: Françoise Nyssen fait régulariser tardivement des travaux réalisés sans autorisation
Catégories: Actualités

Le journal du Mondial 2018 : la Russie rêve éveillée, l'Afrique félicite le Sénégal

L' Essentiel - SudOuest.fr - mar, 06/19/2018 - 22:42

La Russie est presque en huitièmes de son Mondial après son succès contre l'Egypte, tandis que dans le groupe H, les moins attendus ont gagné.
En infériorité, la Colombie perd gros Japon-Colombie 2-1. Il y a quatre ans, le Japon avait dit adieu au Brésil au soir d'une lourde défaite face à la Colombie (4-1). Mais les... Lire la suite

Catégories: Actualités

Dialogue suspendu au Nicaragua, offensive contre une ville rebelle

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:40
Au Nicaragua, le gouvernement du président Daniel Ortega tentait mardi de reprendre par la force le contrôle de la ville rebelle de Masaya, alors que le dialogue avec l'opposition est suspendu, après deux mois de crise et 180 morts. "On entend de fortes détonations de rafales (d'armes automatiques) dans les quartiers de Coyotepe, La Barranca et à l'entrée principale de Masaya", a déclaré le secrétaire de l'Association nicaraguayenne pro droits de l'homme (ANPDH), Alvaro Leiva. L'opération, déclenchée tôt dans la matinée, avait fait en milieu de journée au moins 32 blessés. "Nous lançons un SOS, pour que cessent cette attaque et la terreur" qu'elle provoque dans la population, a indiqué M. Leiva à la chaîne indépendante 100% Noticias. Cette ville de 100.000 habitants, située à une trentaine de kilomètres au sud de la capitale Managua, est devenue ces derniers jours l'épicentre des violences au Nicaragua. Le pays est secoué par une vague de contestation depuis le 18 avril, au départ contre une réforme de la sécurité sociale avant de devenir un vaste mouvement exigeant le départ du président Ortega. La crise a déjà fait 180 morts et plus de 1.000 blessés. "Masaya reste ferme, mais face à cette attaque démesurée et d'une force incomparable, les citoyens exercent une résistance physique dans la mesure de leurs possibilités car ils doivent préserver leurs vies", a indiqué Alvaro Leiva. L'évêque auxiliaire de Managua, Silvio Baez, a lancé un appel sur Twitter: "Arrêtez l'attaque sur Masaya. Respectez la vie de la population". - "Volonté politique" - Les forces progouvernementales, aidées de tracteurs et de camions, dégageaient les barrages installés par les opposants sur la route menant à Masaya, tandis que les jeunes protégeant ces barricades fuyaient en courant, poursuivis par des groupes violents de partisans du président Ortega, ont témoigné des habitants aux médias locaux. Ce regain de violences survient quelques heures après la décision par la Conférence épiscopale de suspendre le dialogue entre les deux parties. Celles-ci devaient notamment aborder mardi l'organisation d'élections générales anticipées en mars 2019 (au lieu de fin 2021) et les réformes du système judiciaire dans ce pays, le plus pauvre d'Amérique centrale. L'Eglise, en tant que médiatrice, exige tout comme l'opposition que le gouvernement tienne ses engagements et invite "d'urgence" les organisations internationales de défense des droits de l'homme, conformément à un accord conclu vendredi dernier. "Quand le gouvernement nous enverra une copie de ces invitations et que les organisations internationales nous enverront leur réception", le dialogue pourra reprendre, ont déclaré les évêques. Les opposants au président Ortega doutent de sa capacité à dialoguer alors qu'il exerce une mainmise sur le pouvoir depuis 2007, après avoir déjà gouverné de 1979 à 1990. - Inquiétude de l'ONU - "Ce gouvernement doit montrer de la volonté politique", a lancé à la presse l'évêque Baez. "Ceci n'est pas un jeu, c'est quelque chose de sérieux pour l'avenir du Nicaragua. Ici, on ne peut continuer à assassiner plus de gens. S'il vous plaît, donnez-nous des preuves de (bonne) volonté et de vouloir surmonter cette crise", a-t-il ajouté. Le ministre des Affaires étrangères Denis Moncada, chef de la délégation gouvernementale, a invoqué des raisons "bureaucratiques" pour expliquer l'absence d'observateurs internationaux, selon l'ancien ambassadeur aux Etats-Unis Carlos Tünnerman, représentant de la société civile. Après la suspension de la réunion, le gouvernement a exprimé sa "grave préoccupation face à l'escalade tragique de la violence subie par le peuple nicaraguayen". Il assure avoir proposé à l'opposition de "travailler pour parvenir à des accords vérifiables sur la sécurité, la paix et la réconciliation". Soulignant la "demande généralisée des Nicaraguayens pour des élections anticipées", le département d'Etat américain a estimé lundi soir qu'"avancer les élections représente une voie constructive pour aller de l'avant". A Genève, le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a estimé que la situation au Nicaragua "pourrait bien mériter" la création d'une enquête internationale et a exhorté les autorités à envoyer "sans délai" une invitation à son bureau.
Catégories: Actualités

Sommet franco-allemand : "À défaut d'être historiques, des annonces à forte valeur symbolique"

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:39
En avançant mardi des propositions sur la création d’un budget de la zone euro et la question migratoire, Emmanuel Macron et Angela Merkel ont chacun fait un pas vers l’autre, selon Claire Demesmay, spécialiste des relations franco-allemandes.
Catégories: Actualités

UN OEIL SUR LES MEDIAS

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:37
Les histoires incontournables ou édifiantes glanées sur les sites web, les blogs, les réseaux sociaux et les médias traditionnels.
Catégories: Actualités

ÉCONOMIE

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:33
Pour tout savoir de l''actualité économique du jour, le cours des principales devises mondiales et tous les mouvements de la "planète finance".
Catégories: Actualités

Mondial-2018: les supporters égyptiens consternés par la défaite, malgré Salah

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:31
L'espoir né de la présence de Mohamed Salah s'est transformé en consternation chez les supporters égyptiens après la défaite mardi de leurs favoris contre la Russie (3-1), qui scelle presque l'élimination des Pharaons du Mondial-2018. "C'est une catastrophe! Une catastrophe!", s'écrie Bassem, un étudiant de 21 ans qui porte le maillot de la sélection pour l'occasion. "Tout ça pour quoi?", se demande-t-il, abattu par le second revers en autant de rencontres de son pays. Une défaite qui signifie quasiment l'élimination pour l'Egypte d'une Coupe de monde longtemps désirée, après une attente de 28 ans, avant un dernier match contre l'Arabie saoudite lundi. Dans une banlieue de Giza, le grand gouvernorat voisin du Caire, des écrans, grands ou géants, avaient été installés par les cafés sur une large place publique, attirant des milliers de supporters venus soutenir leurs Pharaons. Un spectacle inimaginable dans le centre-ville du Caire et ses alentours, où tout rassemblement d'ampleur est empêché par la police qui rode dans les rues particulièrement les soirs de grands matchs. La présence tant attendue de Mohamed Salah, de retour de blessure, a semblé d'abord rassurer les supporters qui comptaient sur lui. L'attaquant vedette de Liverpool, blessé en finale de la Ligue des Champions fin mai, était resté sur le banc des remplaçants lors du premier match de l'Egypte face à l'Uruguay (0-1). "La performance était meilleure que lors du match contre l'Uruguay car il manquait Salah", se console Mohamed, lycéen de 16 ans, qui portait le maillot rouge des Pharaons. Un énorme cri de joie a ponctué son but marqué sur penalty. Insuffisant pour rattraper les trois buts enregistrés par les Russes. - "Enorme frustration" - Entre des vendeurs de drapeaux tricolores et des pâtisseries tenues par des réfugiés syriens, les grimaces et airs d'effroi ont rapidement habillés les visages des jeunes fans de football comme des familles venues en masse. Certains étaient attablés, d'autres fixaient les écrans en étant juchés sur les toits de voitures garées autour de la place. Les supporters voulaient voir leur rêve d'une qualification. "Mon sentiment à cet instant, c'est la frustration, une énorme frustration", s'exclame Rasha, une jeune pharmacienne trentenaire qui garde le sourire aux côtés de ses amies toutes aussi expressives. "Je ne m'intéresse pas beaucoup au foot mais c'est la Coupe du monde, c'est Salah", s'enthousiasme-t-elle malgré la défaite, après une soirée passée à crier "yalla! yalla!" pour encourager les Pharaons. "Le pire c'est que maintenant on va nous comparer aux Saoudiens", ironise entre deux bouffées de chicha Abdellatif, un fonctionnaire à la retraite. L'Arabie saoudite a été écrasée par la Russie 5-0 lors du premier match du Mondial jeudi dernier - un nouveau motif d'espoir pour les supporters, pour enfin décrocher la première victoire de l'Egypte dans une Coupe du monde.
Catégories: Actualités

FR NW GRAB ERIC LE CAIRE

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:28
2018-06-19 22:32 FR NW GRAB ERIC LE CAIRE
Catégories: Actualités

Igor et Grichka Bogdanov placés en garde à vue

La garde à vue fait suite à une commission rogatoire d’un juge d’instruction saisi d’une information judiciaire pour escroquerie sur personne vulnérable et tentative d’escroquerie.
Catégories: Actualités

Mondial-2018: la Russie écrase Salah et entrevoit les 8es

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:20
La "Sbornaïa" y est presque: la Russie a fait un grand pas vers la qualification pour les huitièmes de finale en battant l'Egypte d'un bien faible Mohamed Salah (3-1), mardi lors de la 2e journée du groupe A du Mondial-2018. Contre l'Arabie saoudite (5-0), la Russie avait fait plaisir à son public, balayant les craintes de tout un peuple après sept matches de préparation sans victoire. A Saint-Pétersbourg, ils ont fait encore mieux, se qualifiant virtuellement pour le second tour grâce à cette deuxième victoire consécutive. Avec huit buts en seulement deux matches, s'il vous plaît! Les Egyptiens, eux, déjà battus par l'Uruguay (1-0), sont pratiquement éliminés. Seul un improbable succès des Saoudiens contre la Celeste mercredi pourrait faire durer encore un peu le suspense... La question était revenue sans cesse avant la rencontre: comment arrêter Salah? "Je vous donne une réponse simple: nous sommes prêts à l'arrêter et nous ALLONS le faire", avait lancé le sélectionneur Stanislav Cherchesov, remonté. Ses joueurs n'auront pas trop eu à forcer tant le meilleur buteur de Premier League, enfin de retour au jeu après plus de trois semaines d'absence en raison d'une blessure à l'épaule a paru rouillé. Il faut se l'avouer, "Mo" n'a pas été bon, faisant plutôt briller le latéral gauche Zhirkov, efficace au marquage de la vedette de Liverpool. Chassé par les milieux russes, la star éqyptienne a perdu de nombreux ballons, à l'image de ces passes complètement manquées (23, 37) ou de ses interventions peu tranchantes (34, 55). Il a fallu attendre la 39e minute pour voir Salah négocier son premier bon ballon, sur une contre-attaque qui ne donnait rien (39). Trois minutes plus tard, il tirait pour la première fois au but. Héritant d'un ballon à l'entrée de la surface, il manquait d'abord son contrôle avant de tirer en se retournant (42). -Penalty pour Salah- Si le petit ailier a tout de même obtenu et transformé un penalty en seconde période, c'était beaucoup trop peu, bien trop tard. On jouait la 73e minute et l'Egypte avait alors déjà trois buts de retard. Car non content de museler Salah, les Russes, sous les cris des "Rossya, Rossya!", ont été les plus entreprenants. C'est la "Sbornaïa" qui a fait en grande partie le jeu. Sans grandes idées, mais avec une volonté de fer, les Russes ont maîtrisé la rencontre, s'appuyant sur un Dzyuba parfait en tour de contrôle. Sa présence imposante dans la surface des Pharaons a permis l'ouverture du score. Le colosse poussait le capitaine égyptien Fathi à la faute, le forçant à dévier dans son propre but un centre de Zobnin (47). Quelques minutes plus tard, Fernandes se jouait de la défense pour servir Cheryshev en retrait. L'attaquant de Villarreal ne gâchait pas l'offrande, pour réussir son troisième but du Mondial (59). Et puis Dzyuba y allait de son but à son tour. Se servant de sa taille, il contrôlait de la poitrine dans la surface, passait une charnière égyptienne assommée et trompait El Shenawy de près (62). Il ne restait alors plus qu'à tenir. Face à ce Salah-là, ce n'était pas mission impossible. Surtout à la maison, dans un stade en plein délire.
Catégories: Actualités

FR NW GRAB NICO

France 24 - L'info en continu - mar, 06/19/2018 - 22:16
2018-06-19 22:19 FR NW GRAB NICO
Catégories: Actualités

Pages

S'abonner à JO CASANOVA MUSIC agrégateur - Actualités